Rugby : l’équipe de France

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 18 Mars 2018 22:41

Quina Green a écrit:Mais que dire du coaching...
Faire sortir Machenaud, meilleur buteur du tournoi, avant la fin alors que c'est le dernier match à jouer, n'est certainement pas ce qu'il fallait faire.
On avait déjà failli perdre le match contre les Anglais après le changement de la paire de demi et les deux boulettes de Beauxis.


Entièrement d’accord avec ça ! Coaching de merde de la marionnette de Laporte.

Erreur fatale de sortir Machenaud à quelques minutes de la fin.

Restons positif, on vire la vieille moustache aux ordres et 2 ou 3 joueurs qui n’ont rien à faire dans ce XV et on devrait pouvoir trouver quelque chose qui tient la route. Un grand bravo à Mathieu !!!!
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 937
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

...
 

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Pilotix » 10 Fév 2019 16:34

A 16 h ( UE time ^^) comme depuis 2005, Bal tragique à Twickenham ! A moins que
Image
Pilotix
 
Messages: 3225
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Pilotix » 10 Fév 2019 18:59

Wanted dead or alive
Image
Pilotix
 
Messages: 3225
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 12 Fév 2019 17:46

Pilotix a écrit:Wanted dead or alive
Image


Il est clair que la première chose à faire est d'éjecter dès que possible Brunel. Le mal est si profond que ça ne nous fera pas gagner la coupe du monde mais ce sera un bon point de départ pour attaquer un chantier de plusieurs années. Tout est à revoir du sommet à la base.

Laporte est complètement parti en suçette en imposant son ami et ça a et va coûter un max en indemnités.
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 937
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Quina Green » 13 Fév 2019 07:52

C'est clair qu'il me semble dépassé par la situation et son discours est trop consensuel. Pour autant ce n'est pas lui qui est sur le terrain. Imaginez Lewis Hamilton dans une 4L, il ne sera jamais champion du monde.

Certains joueurs n'ont plus leur place. Le rugby des "gros" est une époque révolue. Aujourd'hui il faut être tonique et percutant. Mais pour avoir ce genre de joueurs, ça commence par la formation et surtout par la promotion des joueurs français. Il faut arrêter de faire venir des étrangers qui n'apportent rien si ce n'est une vitrine qui permet de remplir les stades et faire du chiffre.

Enfin, il faut supprimer cette règle débile qui permet aux étrangers de porter le maillot bleu.
Quina Green
 
Messages: 65
Inscrit le: 23 Sep 2015 22:00

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Dany7 » 13 Fév 2019 21:49

Virer Brunel, c'est un sujet qui devient incontournable.

Demain à Toulouse, une audience dans l'affaire Laporte-Simon vs Novès.
Il en résultera sans doute des informations sur le façon dont Brunel peut-être viré ou pas.
Dany7
 
Messages: 961
Inscrit le: 21 Fév 2014 10:49

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 14 Fév 2019 11:19

XV DE FRANCE : DE LA FRITURE SUR LA LIGNE

La déroute face aux Anglais a mis au jour des dissensions entre le staff et les joueurs ainsi que des tensions au sein même de l’effectif.

A force de perdre, ça devait arriver. À mesure que les revers s’enchaînent (huit lors des neuf derniers matchs), la crispation gagne plus de terrain que les Bleus balle en mains. Entre un staff sur des charbons ardents, des joueurs démoralisés, des dirigeants aux abois (on attend toujours la réaction officielle du président de la FFR, Bernard Laporte, à la débâcle, 44-8, de Twickenham…), la tension monte. Dans ce marasme, les langues commencent à se délier, des frictions se dévoilent au grand jour. On raconte qu’entre Guilhem Guirado et les jeunes Bleus une incompréhension s’installe. Le capitaine leur reprocherait leur insouciance, de continuer à se distraire à Marcoussis alors que l’heure est grave. Un conflit de générations qui pourrait déboucher sur une vraie fracture dans l’effectif.

À court terme, un autre danger se fait plus pressant, plus menaçant. Après la déroute, dans les vestiaires de Twickenham, Jacques Brunel et son staff ont pointé du doigt les erreurs, les lacunes de leurs joueurs. Un discours répété face aux médias. «Ce qui me déçoit le plus, c’est que mes joueurs n’ont pas su trouver la réponse à une situation qui s’est reproduite toute la première mi-temps. […] Nous savions que ça allait se passer de cette façon et on n’a pas su répondre. Pourquoi ? Et pourquoi autant de fébrilité ?» Et comme si l’accusation n’était pas assez claire, le sélectionneur a rajouté un compliment sur la jeune garde entrée au relais en cours de Crunch. « Les jeunes ont amené un plus. Une envie, de la qualité par moments, du tonus, et, parfois, un peu trop d’enthousiasme. Mais c’est bon pour leur avenir. Pour notre avenir. » La menace est à peine voilée alors qu’une nouvelle liste de trente noms doit être dévoilée pour le match contre l’Écosse.

En jetant des coupables sur la place publique, en s’exonérant au passage de ses propres responsabilités, Brunel a agacé une partie de son vestiaire. Et la réplique n’a pas tardé. «Les Anglais savent où ils vont, ils sont sûrs de ce qu’ils doivent faire, alors que chez nous, ce n’est pas du tout le cas, a lancé Morgan Parra. On est capables d’effectuer ce que font les Anglais, mais est-ce qu’on le travaille à l’entraînement ? Moi, je pense qu’on ne le travaille pas assez, voire pas du tout. On ne sait pas faire. L’Angleterre est une équipe en place, qui sait où elle va. Alors que nous, on n’est pas sûrs de notre jeu. […] Il faut se remettre en question, tous, individuellement, de A à Z.» Aussitôt soutenu par son compère de Clermont, Camille Lopez. «Nous sommes les premiers fautifs, les joueurs, puisque nous sommes sur le terrain. Mais je pense qu’il n’y a pas que nous. Nous ne sommes pas seuls dans ce naufrage», a cinglé l’ouvreur au micro de France 2. Midi Olympique relate les propos d'un autre joueur, qui, sous couvert d’anonymat, raconte la situation ubuesque sur le terrain lors de la sortie sur saignement de l’ailier Damian Penaud et son remplacement par le centre Romain Ntamack. «Personne ne savait à quelle place il devait jouer. Nous étions perdus sur le terrain et on essayait de demander au banc. C’était le bordel.»

Un début de grand déballage annonciateur d’une révolte ? Ces joueurs, souvent raillés pour leur manque de caractère, vont-ils enfin prendre leur destin en main ? Ce n’est pas l’envie qui leur manque, le courage sans doute plus. Interrogé sur cette possibilité, Mathieu Bastareaud a botté en touche. « Je ne sais pas quoi répondre à ça. Nous sommes tous sur le même bateau. Écarter le staff ? Je vous rappelle que c’est lui qui fait la composition d’équipe… » La révolution attendra. Une défaite de plus, contre l’Écosse le 23 février au Stade de France ?


http://sport24.lefigaro.fr/rugby/6-nati ... gne-944686
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 680
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar politix » 14 Fév 2019 13:45

A mon sens le principal responsable est Laporte. Ce gus est une escroquerie vivante quand on pense à son parcours carrément hallucinant comparé à ses aptitudes réelles. On parle quand même d'un ex- secrétaire d'état et d'un président de la FFR, c'est dingue. Ne pas oublier non plus ce côté "bande de potes mafieuse" qui caractérise son cercle rapproché. Quand les affaires vont sortir, ce sera une autre histoire, je me comprends :twisted:
politix
 
Messages: 1066
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Pilotix » 14 Fév 2019 16:57

Guy aux prud'hom pm vs la crapule affairiste de laporte .
Image
https://www.20minutes.fr/sport/2450671- ... -OFbmWCvns
Pilotix
 
Messages: 3225
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 11 Mars 2019 13:10

ET SI BRUNEL ET SES JOUEURS CESSAIENT DE NOUS PRENDRE POUR DES TRUFFES ?

HUMEUR. Les éléments de langage verrouillent la parole du staff et des Bleus. Ils ont atteint après l’Irlande un déni de réalité insupportable pour les derniers supporters du XV de France.

On ne sait plus exactement à quel match ça remonte, juste que c’était sous l’ère Saint-André. Les résultats du XV de France commençaient à dévisser sévère et, pour éviter les sorties de quelques grands joueurs, de quelques grandes gueules rescapées du mandat Lièvremont, les éléments de langage ont fait leur apparition. Pas besoin d’être grand clerc pour s’en apercevoir : quelques phrases clés rabâchées avec plus ou moins de conviction par les joueurs désignés (punis…) pour aller dire quelques mots devant les micros et les carnets, ça se repère vite.

C’était déjà très agaçant. Mais, les défaites s’accumulant, ces fameux éléments de langage sont carrément devenus des petits arrangements avec la vérité, s’éloignant toujours un peu plus de la réalité. Quitte à prendre les journalistes et, surtout, les lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs, pour des grosses truffes. Car, ce qu’oublie la FFR dans ces dîners de com’, c’est que l’amateur de rugby est un connaisseur. Et qu’on ne lui fait pas prendre des vessies, fussent-elles ovales, pour des chandelles anglaises ou irlandaises. Ce dont sont pleinement conscients certains Bleus, pas toujours à l’aise à l’heure de recracher la partition en se mirant dans leurs souliers brillants du banquet à venir pour éviter les regards incrédules.

Tout ça pour dire que le discours collectif qui a suivi cet Irlande-France a atteint des sommets de foutage de gueule jamais atteint. Tout le monde a bien vu que les Bleus n’ont pas existé à l’Aviva Stadium. Qu’ils ne doivent d’avoir évité l’humiliation totale qu’à la (bonne) volonté de Joe Schmidt qui, une fois le bonus offensif acquis, a sorti tous ses cadres en vue du choc décisif à Cardiff samedi prochain. Et c’est donc face à une équipe d’Irlande B, démobilisée, que les Bleus ont, dans les trois ultimes minutes d’un match jusque-là à sens unique, sauvé de façon inespérée un honneur en passe d’être souillé pour longtemps.

Alors quand Mathieu Bastareaud s’emmêle les pinceaux tel le premier trois-quarts français venu en affirmant que les Bleus ont relevé la tête «30 minutes» durant, avant de revoir son espérance à «20 minutes» à la réponse suivante, on tique déjà. Mais ce n’était rien par rapport au discours lunaire d’un sélectionneur gêné aux entournures au moment de tenter de faire croire à l’impossible. Florilège. «Je vais retenir cette fin de match où les gars sont allés marquer deux essais. (…) La capacité à accélérer en fin de match, c'est un motif de satisfaction. (…) Je pense que mon équipe est capable de rivaliser avec toutes les équipes du Tournoi. C'est la leçon à retenir de ce match : on est capables de rivaliser.»

Evidemment, on n’est pas les seuls à s’être étranglé en entendant cette analyse improbable. Les réactions sur les réseaux sociaux ont fusé, guère complaisantes. Il y est question de prise de stupéfiants - «je veux les mêmes comprimés pour mes angoisses, ça a l’air costaud», raille l’une -, de sénilité – «ça y est, il commence à sucrer les fraises», se moque l’autre – et, surtout, surtout, d’un agacement grandissant face à ce «déni» de réalité. Un système de communication qui se retourne contre ce XV de France. Déjà à la peine pour séduire côté terrain, voilà qu’il exaspère ses derniers fidèles avec ses discours fumeux.

Et puis, heureusement, Arthur Iturria est arrivé. Le Clermontois avait sans doute oublié d’écouter les consignes. Alors il a asséné un si réaliste «on est encore un peu passés pour des guignols». Avant de se reprendre, il est vrai. «C’est peut-être un peu gros comme mot ?» Pas tant que ça Arthur, pas tant que ça. Ainsi rassuré, le flanker a alors définitivement jeté aux orties les éléments de langage distribués dans les vestiaires. «Ça fait je ne sais combien de tournées et de tournois qu'on essaye de s'accrocher, mais ça ne suffit pas.» Eh non, ça ne suffit pas. Et dire le contraire n’y changera rien. C’est sans doute pour cette raison que le débriefing média prévu de longue date ce lundi a été annulé dimanche soir. Le staff n’avait sans doute plus la force de répéter les mêmes âneries.

David Reyrat


http://sport24.lefigaro.fr/rugby/6-nati ... fes-948307
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 680
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 12 Mars 2019 00:53

Désolé d'en arriver là mais j'en suis réduit à espérer une bonne grosse défaite contre l'Italie pour la dernière rencontre de ce tournoi.

S'il ne fallait en garder qu'un, ce serait sans aucun doute Mathieu sans qui nous en prenions 10 ou 20 de plus.

En attendant, boycott total et petite occupation sympa le week-end plutôt que de consacrer 2 heures précieuses à ces nuls.
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 937
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Quina Green » 12 Mars 2019 19:14

Je ne pensais jamais voir un tel naufrage. Les bleus ont été inexistants dans tous les domaines : aucune puissance à l'impact, aucune vitesse, aucune mise en place, etc. Il n'y a rien de positif.
Nous avons touché le fond sur l'essai de Sexton où on a même vu deux défenseurs se percuter. Heureusement que les Irlandais ont fait preuve de mansuétude pour nous éviter la pire défaite jamais subie face à eux. Avec un état d'esprit différent, on en prend 50.
Malheureusement le mal est profond et il n'y a pas de solution à court terme.
Nous allons vivre une coupe du monde certainement catastrophique. Le décalage horaire fera qu'on ne sera pas devant l'écran pour voir ça.
Quina Green
 
Messages: 65
Inscrit le: 23 Sep 2015 22:00

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar jamaisravix » 12 Mars 2019 21:29

Faudrait peut-être demander des comptes à Laporte. Beaux résultats depuis sa prise de présidence à la fédé. Tout ça pue la magouille et le fait d’avoir choisi un abruti congénital comme sélectionneur national ne doit pas être dû au hasard.
jamaisravix
 
Messages: 393
Inscrit le: 25 Juin 2011 00:20

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 13 Mars 2019 00:35

jamaisravix a écrit:Faudrait peut-être demander des comptes à Laporte. Beaux résultats depuis sa prise de présidence à la fédé. Tout ça pue la magouille et le fait d’avoir choisi un abruti congénital comme sélectionneur national ne doit pas être dû au hasard.


Demander des comptes au gang béglais Laporte -Simon : oui !
Se demander pourquoi le XV de France qui avait joué une superbe 1ère mi-temps contre Galles a fini par perdre le match et ne fait rien de bon depuis : oui !
Le mal est profond : beaucoup le font remonter à la finale de la CdM 2011 (perdue d'un petit point contre les Black).
Des articles très pointus sur sa nature et ses causes ont été cités ici et l'entraîneur n'est certainement pas le seul responsable du désastre.
Depuis 2011, l'équipe de France a été managée par Philippe Saint-André, Guy Novès et Jacques Brunel : tous les trois ont accumulé les échecs et pourtant comme entraîneurs de clubs professionnels
tous ont enregistré des succès : on ne compte plus ceux de Novès, Saint-André a gagné un Challenge européen et a été Champion d'Angleterre avec le club anglais de Sale Sharks, et Brunel a gagné
2 fois le Challenge européen avec Colomiers et Pau et a été Champion de France Top 14 avec l'USAP, ce qui n'est tout de même pas à la portée d'un "abruti congénital."

On peut virer Brunel dès la fin du Tournoi, surtout si la France le termine en se faisant plumer par les Ritals ; on peut se mettre la fierté nationale dans la poche et choisir un sélectionneur et entraîneur national
brit, sud-af ou australien, ça ne donnera rien tant que les hautes instances du sport français n'auront pas le courage de renverser la table pour faire le ménage à la FFR et imposer les mesures draconiennes
indispensables à la survie du rugby français. :cry:
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 680
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 13 Mars 2019 00:39

+ 1000 !
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 937
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers RUGBY

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 8 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron