Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar didier » 23 Sep 2013, 09:16

L'important est de savoir si la convention de Tokyo était applicable ?
didier
 
Messages: 1508
Inscrit le: 10 Juin 2011, 08:08

...
 

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Ndindi » 23 Sep 2013, 09:51

C est bien Didier tu as du l apprendre par cœur maintenant ......
Ndindi
 
Messages: 1305
Inscrit le: 14 Mai 2013, 10:40

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 23 Sep 2013, 10:19

Qu'en font-ils de cette "came", une fois saisie? Quelqu'un connait-il la procédure exacte? Délai dans lequel elle est détruite etc., j'imagine qu'ils ne devraient
pas trop traîner à le faire, dès fois qu'elle disparaisse....Impossible d'en faire qqch, en la recyclant, dans l'industrie pharmaceutique, pour une "bonne cause",
bien entendu? (genre aide aux pays du Tiers Monde)? Faudrait pas que ça finisse dans les "boîtes noires" ;) du financement des campagnes politiques des
déjà-plus-que-pourris....comme ça, mine de rien, quelques centaines de kilos en moins qui s'évaporent "dans la nature"....

Non, je demande ça parce que j'ai l'impression que nous avons de super-spécialistes du "domaine", sur ce fil! :D

Si d'anciens pilotes de l'Aéronavale ont pu se laisser "impliquer", peu ou prou, qui ne peut-on pas "impliquer", quand il y a deux cents millions d'euros en jeu?!
(à propos, je trouve indécent de chiffrer ainsi à tout bout-de-champ, la valeur de la dite came, "à la revente"....Le ministre s'en gargarise, ce n'est pas
très élégant, ni malin, et ça peut donner des idées à certains!)
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Berurix » 23 Sep 2013, 15:31

Cocaïne sur un vol d'Air France : 3 militaires arrêtés au Venezuela

Le ministre de la Justice vénézuélien, Miguel Rodriguez, a annoncé dans la nuit que trois militaires de son pays avaient été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la saisie par la police française de 1,3 tonne de cocaïne pure sur un avion d'Air France en provenance de Caracas.

Comme vous le révélait LCI samedi, la quantité record de cocaïne pure saisie récemment à l'aéroport de Roissy était dissimulée dans une trentaine de valises, enregistrées à Caracas mais qui ne correspondaient pas à des passagers embarqués. Alors qu'en France, six personnes étaient toujours en garde à vue lundi matin dans le cadre de cette affaire, le ministre de la Justice vénézuélien, Miguel Rodriguez, a annoncé dimanche soir que trois militaires de son pays avaient été arrêtés. "Le Service de renseignements vénézuélien a procédé à l'arrestation d'un lieutenant de la Garde nationale bolivarienne (GNB) du Commandement anti-drogue et de deux sergents de la GNB (...)", a-t-il déclaré à la télévision publique VTV, précisant que "ce sont les premières arrestations".

Selon le ministre vénézuélien, "on présume la complicité quasi évidente d'employés de la ligne aérienne" avec des autorités militaires vénézuéliennes. Comment (la cargaison de cocaïne) et les bagages sont-ils arrivés en France sans passer par les contrôles normaux?" s'est demandé M. Rodriguez, qui est aussi directeur des services secrets vénézuéliens.


http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/c ... 73147.html

En espagnol (avec les noms des personnes interpellées !) :

http://www.telesurtv.net/articulos/2013 ... -7927.html
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2647
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar chercheur d or » 23 Sep 2013, 16:50

Il est étonant de constater la similitude des images entre la république dominicaine (bananiere) et la république francaise (bananiere aussi ? )

Sauf que le chevalier blanc dominicain qui se faisait filmer par TF1 est maintenant en taule !!!! C est un mauvais présage pour Vals !

EN tous cas les attitudes sont les mêmes devant ces tas marrons ... on ressent une espéce de jouissance discréte de Manuel ( c est espagnol ca ?? )

On a des nouvelles des pilotes et du patron d'air france ?

C'est comme si la DEA avait fait un cadeau à l'octris en compensation du préjudice subit : allez cet avion il est pour vous cette fois ... régalez vous ...

Comme dirait l'autre " on nous prends pour des cons Monsieur !!! "
chercheur d or
 

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar crew007 » 23 Sep 2013, 16:51

je vous le dis , on va y arriver tout doucement mais sûrement !

armor , commence à préparer la ligne de défense et le nouveau comité de soutien !!!

:lol:
Avatar du Gaulois
crew007
 
Messages: 1530
Inscrit le: 28 Mai 2011, 16:10

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Jumbofan » 23 Sep 2013, 18:42

Ci-dessous un texte qui date de 2007 publié par le CF2R cncernant le trafic de la cocaïne qui non seulement est toujours d'actualité mais qui a dû prendre de l'ampleur.

Alain Rodier
01-05-2007
Le 6 février 2007, une tonne de cocaïne est interceptée à l’aéroport international Benito Juarez à Mexico. La drogue était dissimulée dans le double-fond de 25 valises embarquées à bord du vol de nuit Mexicana 374 en provenance de l’aéroport de Caracas. L’enquête a démontré que les stupéfiants provenaient de Colombie. Sur la plateforme aéroportuaire de Caracas (Maiquetia), les trafiquants règlent une « taxe » de 1 400 dollars aux forces de sécurité vénézuéliennes afin qu’elle ferment les yeux sur leurs activités (1). Déjà, le 11 avril 2006, les militaires mexicains avaient saisi 5,5 tonnes de cocaïne sur l’aéroport de Ciudad del Carmen à 880 kilomètres à l’est de Mexico (Etat de Campeche). La drogue chargée à bord d’un DC-9 privé avait également décollé de Maiquetia. L’équipage mexicain d’un Falcon qui attendait un décollage à proximité du DC-9 est également interpellé. Un transfert d’une partie de la cargaison était vraisemblablement prévu. En août 2005, la marine nationale française, en coopération avec l’US Navy, intercepte à 640 kilomètres à l’est de Trinidad et Tobago le Doña Matilde, un navire enregistré au Venezuela à bord duquel se trouvent trois tonnes de cocaïne. Les dix membres d’équipage, tous vénézuéliens, sont appréhendés. La marine nationale a réussi par la suite d’autres saisies dans la même zone, en particulier à bord d’un cargo panaméen.

Le « hub » de tous les trafics

Traditionnellement, le Venezuela a toujours servi d’escale à la drogue colombienne, en grande partie en raison de la frontière commune de 2 200 kilomètres qu’il est impossible de contrôler efficacement car elle est recouverte majoritairement par la jungle. Les villes frontalières de Maicao et Cucuta seraient les points de passage terrestres les plus fréquentés par les contrebandiers. Les autres transferts se font par voie maritime en suivant les nombreux cours d’eau qui franchissent la frontière ou via des pistes uniquement accessibles aux véhicules 4X4. Les petits aéroports et ports maritimes vénézuéliens ont aussi toujours intéressé les cartels colombiens pour servir de bases de transit plus discrètes à la drogue cultivée en Colombie.
L’aéroport international de Maiquetia est devenu un point de passage pour la drogue de première importance. Juste derrière, de petits aérodromes comme ceux des provinces d’Apure, de Portuguesa et du Sucre et les ports de la Guaira, Puerto La Cruz, Margarita Island et Puerto Cabello, sont également très utilisés par les trafiquants avec la complicité des autorités locales. Depuis 2001, le trafic de cocaïne transitant par le Venezuela a quintuplé. Ce serait entre le quart et la moitié de la production colombienne qui passerait désormais par ce pays ! A l’autre bout de la chaîne - aux Etats-Unis et en Europe -, le prix de la cocaïne a été divisé par deux pour les consommateurs tant la marchandise est abondante. Un pont aérien est organisé à partir du Venezuela en utilisant en particulier des avions d’affaires bimoteurs Beechcraft King Air, avec pour destination intermédiaire le Suriname, le Guyana, l’île des Caraïbes d’Hispaniola partagée entre la République Dominicaine et Haïti. Hispaniola sert d’étape aux narcotrafiquants pour fournir les Etats-Unis et l’Europe en drogues de toutes natures, mais principalement en cocaïne. A noter que souvent les avions ne se posent même pas. Ils larguent les colis en pleine mer où ils sont récupérés par des navires rapides. Ils sont ensuite acheminés vers la terre ferme où ils sont reconditionnés en vue d’être embarqués sur des cargos ayant pour destination les Etats-Unis et l’Europe. Le 18 septembre 2006, les douanes du port de Caucedo (République Dominicaine) ont saisi 2,5 tonnes de cocaïne sur le Sierra-Express, un navire battant pavillon grec qui devait rejoindre la Belgique. Une autre manière de procéder est de confier de petites quantités de drogue à des touristes européens qui sont venus passer des « vacances tous frais payés » sur les plages dominicaines. Ce sont ce que les services de police appellent des « mules ». Si le Venezuela n’est pas un pays producteur de drogue, il tend à abriter de plus en plus de laboratoires de transformation de la cocaïne en héroïne. Pour des raisons pratiques, ces derniers se trouvent surtout implantés à proximité de la frontière colombienne.
Quant à la criminalité locale, elle est utilisée par les Organisations criminelles transnationales (OCT) colombiennes en tant que « sous-traitants ». Elle fournit hommes de main, logistique, intermédiaires chargés de graisser la patte à certains fonctionnaires, etc. Si les activités transnationales restent de la responsabilité des chefs des cartels colombiens, des trafiquants vénézuéliens ont tout de même été appréhendés en Hollande, en Espagne, au Ghana, en République dominicaine et dans divers autres pays..

Le paradis des trafiquants

La décision d’août 2005 du président Hugo Chavez de rompre toutes les relations avec la Drug Enforcement Agency (DEA), sous prétexte d’« espionnage » américain, a grandement permis aux trafiquants d’augmenter le flux de drogue transitant par le Venezuela, estimé à plusieurs centaines de tonnes ! Comme par hasard, depuis 2005, les saisies de stupéfiants au Venezuela ont chuté de 40%. La corruption de certains membres des services de sécurité, en particulier appartenant à la Garde nationale, n’a fait que faciliter les choses pour les OCT colombiennes comme le « cartel del Norte del Valle ». Les principaux leaders de cette organisation sont d’ailleurs réfugiés au Venezuela : Diego Montoya Sanchez alias « Don Diego » (un des dix fugitifs les plus recherchés par le FBI), Wilber Varela-Fajardo alias « Jabon » et Juan Carlos Ramirez alias « Chupeta ». Luis Gomez Bustamente, alias « Rasguño », qui a été arrêté à Cuba en 2004, était en possession d’un passeport vénézuélien ! Inutile de préciser que ce dernier n’a pas été extradé vers les Etats-Unis. Des rumeurs prétendent même qu’il coule des jours heureux sur les plages cubaines. D’autres responsables des mouvements narco-terroristes (2) ont également trouvé refuge au Venezuela sachant pertinemment que, même si d’aventure ils étaient arrêtés, jamais ils ne seraient extradés vers les Etats-Unis, étant données les relations exécrables qui existent entre Caracas et Washington. Ainsi, Salomon Camacho Mora alias « El Viejo », le chef du cartel colombien « de la côte » considéré comme un ancien compagnon du célèbre Pablo Escobar (3) et proche soutien des AUC, résiderait au Venezuela.
Pour comprendre ce phénomène, il faut se rappeler que le Venezuela n’extradie pas une personne qui risque plus de trente années d’emprisonnement dans le pays demandeur car c’est la peine maximale qui peut être appliquée localement. En outre, Caracas ne livre aucun de ses ressortissants. Cependant, les conditions d’incarcération au Venezuela, comme dans beaucoup de pays sud-américains, sont pour le moins « spéciales ». La loi des gangs prime avec parfois des affrontements sanglants entre détenus. Ainsi, en janvier 2007, des émeutes ont fait seize tués dans la prison d’Uribana près de la ville de Barquisimento située à l’ouest de Caracas. Les prisonniers se sont affrontés à l’arme blanche et avec des armes à feu avant que les forces de sécurité ne puissent rétablir l’ordre. Lors de ces évènements, certains détenus ont même été pendus par des membres du gang adverse.
Hugo Chavez, aveuglé par son anti-américanisme virulent, a indiscutablement beaucoup fait pour faciliter la tâche aux trafiquants de drogue. De là à prétendre qu’il est leur allié semble exagéré. Il a personnellement démis de leurs fonctions Luis Corea, le chef du bureau anti-narcotiques de la police et fait condamner le Brigadier général Frank Morgado qui dirigeait la Garde nationale pour leurs liens avérés avec les narcotrafiquants. De là à dire qu’il combat efficacement le trafic de drogue et la corruption, il y a un grand pas à franchir. Le cas du général Alex Maneiro, ancien chef du renseignement de la Garde nationale qui avait signé et attribué des papiers d’identité à Eudo Gonzales Polanco et à sept de ses associés, tous des trafiquants de drogue notoires tués en 2004 à Bejuma (au centre du Venezuela) est significatif. Il n’a eu comme sanction que d’être muté à l’Académie militaire de la Garde nationale. A noter que le général Frank Morgado qui dirigeait la section anti-narcotiques de la Garde nationale, est désormais personna non grata aux Etats-Unis. Il est en effet soupçonné avoir couvert un trafic de drogue à destination de l’Espagne : en décembre 2005, les autorités espagnoles avaient saisi 2,2 tonnes de cocaïne en provenance de Caracas au terminal marchandises de l’aéroport international de Barajas (Madrid) ; la drogue était dissimulée dans une cargaison de pompes à pétrole.
Bien que le Venezuela soit signataire de la Convention des Nations Unies de 1988 sur la drogue, Hugo Chavez, imbu de son autorité et sa mégalomanie, semble n’avoir que faire de « morale internationale ». La lutte contre la drogue - excepté pour ce qui concerne les trafics destinés à la consommation locale - n’est pas sa priorité d’autant que cette dernière ne fait que pourrir un peu plus les populations des pays libéraux qu’il honnit. Pour bien comprendre son raisonnement, un fait d’importance moindre reste cependant significatif. Quand il parle du terroriste Carlos incarcéré en France, il dit le « bon ami vénézuélien qui est en Europe ». C’est vrai que le « chacal » luttait déjà à son époque contre le capitalisme mondial et ne peut en conséquence qu’attirer l’admiration du président de la République bolivarienne du Venezuela qui se voit en leader des altermondialistes qui veulent faire obstacle au libéralisme économique. Dans ces conditions, il y a peu de chance que les autorités vénézuéliennes ne fassent preuve dans l’avenir d’une nouvelle énergie dans le combat contre le trafic de drogue. Il est donc probable que ce pays continue à constituer une plaque tournante pour la drogue colombienne en particulier et sud-américaine en général.

1 - Selon certains repentis, la somme peut aller jusqu’à 2 millions de dollars pour une tonne de cocaïne, chiffre vraisemblablement exagéré.
2 - Forces armées révolutionnaires de Colombie/FARC, Armée de libération nationale/ELN, milices d’autodéfense d’extrême-droite/AUC.
3 - Pablo Escobar a été le chef du cartel de Medellin qui a défrayé la chronique dans les années 80. Il a été tué en 1993.


http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/ ... bienne.php
Dernière édition par Jumbofan le 24 Sep 2013, 02:03, édité 1 fois au total.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1183
Inscrit le: 28 Mai 2011, 17:12
Localisation: LGDR

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Rotule » 23 Sep 2013, 21:59

Ils font très fort en ce moment chez AF. :mrgreen:

"50 kilos d'or en lingots volés dans un vol Paris-Zurich d'Air France"

http://www.leparisien.fr/faits-divers/5 ... 162907.php
Avatar du Gaulois
Rotule
 
Messages: 775
Inscrit le: 03 Août 2011, 08:13

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar crew007 » 23 Sep 2013, 22:20

Rotule a écrit:Ils font très fort en ce moment chez AF. :mrgreen:

"50 kilos d'or en lingots volés dans un vol Paris-Zurich d'Air France"

http://www.leparisien.fr/faits-divers/5 ... 162907.php


Incroyable , le monde entier doit nous envier une telle compagnie !

Quel palmarès quand même , on n'a pas le temps de s'ennuyer . Grèves à répétition , vols de bagages , détournements de la billetterie des bus estampillés AF , 25 millions d'euros disparus par les tours des magiciens du CCE , 1 crash tous les 3 ans , des incidents graves dans des proportions hallucinantes , un record du monde d'endettement , 1300 kg de coke transportés plus que curieusement et maintenant le braquage de 50 kg d'or !

Ou bien les autres sont plus malins ou alors on a bien la compagnie la plus nulle et véreuse du monde !

Un avis ?
Avatar du Gaulois
crew007
 
Messages: 1530
Inscrit le: 28 Mai 2011, 16:10

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Jumbofan » 24 Sep 2013, 02:30

Question :

Qui opère le déchargement/chargement des soutes des avions AF à CCS ?

Je ne pense pas que ce soit du personnel d'AF car le nombre de vols ne doit pas être suffisant pour un self-handling. Il vaut mieux sous-traiter à une Cie de handling aéroportuaire. Ca revient moins cher.

Par contre à CDG, je ne sais pas si les manutentionnaires sont des employés d'AF ou d'une Cie assistance aéroportuaire.

Au départ de CCS, je ne pense pas que cela pose de problème pour charger des valises incognito, les manutentionnaires étant sans aucun doute soudoyés par les gros bonnets.

Il suffit ensuite de prévenir "l'équipe spéciale" à CDG de l'endroit exact où elles se trouvent et le container (si container il y a) dans lequel elles sont est dirigé en un endroit différent des autres pour être vidé de son contenu. Manip identique s'il n'y a pas de container, les valises sont déposées sur un chariot qui va être dirigé au même endroit. Ensuite les sortir de l'enceinte aéroportuaire !!! là à mon avis il faut des que certains ferment les yeux lors du passage du/des camion(s). Ou alors il y a de sérieuses failles dans le contrôle des véhicules. Quoiqu'il n'a peut-être pas été jugé nécessaire de vérifier le contenu des véhicules sortants (cause sécurité aéroport non concernée), ce sont les entrants qui 'il faut vérifier d'office.

A suivre...
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1183
Inscrit le: 28 Mai 2011, 17:12
Localisation: LGDR

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar rfanny » 24 Sep 2013, 10:17

Une chose m'intrigue dans cette histoire : est ce que cette masse de plus d'une tonne était elle déclarée sur les papiers de "masse et centrage" que les pilotes reçoivent avant le départ ?

Car c'est en fonction du poids total à bord que les pilotent calculent les vitesses,centrage etc...d'où en cas d'erreur,il y a risque d'incident ou accident !

Je pense qu'il y a certains avions gros porteurs qui ont des calculateurs capables de relever le poids total de l'avion au sol,mais je ne connais pas la tolérance d'erreur,il se peut que ça dépasse la tonne !
rfanny
 
Messages: 256
Inscrit le: 27 Déc 2011, 15:20
Localisation: Paris et là où il y a des Français !

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Jumbofan » 24 Sep 2013, 14:02

Tout à fait d'accord rfanny. Il serait surprenant que cette masse ait été incluse dans le devis de poids de même prise en compte pour le centrage de gravité. Non prises en compte à l'enregistrement puisqu'elles n'y sont pas passées et pas de documents AWB en tant que cargo car elles ont certainement dues être mises à bord incognito. D'où effectivement gros problèmes possibles tant du point de vue du poids de l'appareil au décollage que du centrage de gravité. Je crois comprendre que les appareils maintenant ont un système automatique de pesée incorporée sur le train d'atterrissage qui donne leur poids.
Les Cies fonctionnent-elles toujours avec les poids moyens des valises (12 kg à mon époque il y à 40 ans) ou bien utilisent-elles les poids réels ?
Dans le cas qui nous intéresse les 1300 kg répartis en 31 valises représentent une moyenne de 42 kg/pièce. Donc même si elles avaient été prises en compte en tant que nombre de valises il y aurait eu de toute façon une différence d'environ 900 kg non prise en compte.

Maintenant si ces 1300 kg ont bien été pris en compte, alors il y aurait de ce fait magouille au niveau documents de bord incriminant soit le personnel AF si tant est qu'AF ait son propre personnel - agents de traffic, etc... soit le personnel de la Cie d'assistance aéroportuaire.

Pas joli, joli tout ça.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1183
Inscrit le: 28 Mai 2011, 17:12
Localisation: LGDR


Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar Berurix » 25 Sep 2013, 18:19

Cocaïne : le directeur adjoint du bureau d'Air France à Caracas arrêté

Dix-sept suspects, dont le directeur adjoint du bureau d'Air France à Caracas, ont été arrêtés au Venezuela après la saisie record en France de 1,3 tonne de cocaïne en provenance de ce pays.

Parmi les suspects figurent huit membres de la Garde nationale bolivarienne (GNB, une composante de l'armée vénézuélienne chargée de la sécurité intérieure) et le directeur adjoint du bureau local d'Air France, Juan Chirino Ariza, selon un communiqué du parquet.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/0 ... aracas.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2647
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Roissy : saisie d'une tonne de coke sur un vol AF

Message non lupar crew007 » 25 Sep 2013, 19:22

Berurix a écrit:Cocaïne : le directeur adjoint du bureau d'Air France à Caracas arrêté

Dix-sept suspects, dont le directeur adjoint du bureau d'Air France à Caracas, ont été arrêtés au Venezuela après la saisie record en France de 1,3 tonne de cocaïne en provenance de ce pays.

Parmi les suspects figurent huit membres de la Garde nationale bolivarienne (GNB, une composante de l'armée vénézuélienne chargée de la sécurité intérieure) et le directeur adjoint du bureau local d'Air France, Juan Chirino Ariza, selon un communiqué du parquet.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/0 ... aracas.php


Et d'un !

La suite maintenant ...
Avatar du Gaulois
crew007
 
Messages: 1530
Inscrit le: 28 Mai 2011, 16:10

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Google [Bot] et 12 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->