Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Croyez-vous les 4 français coupables de trafic de drogue ?

Oui
44
63%
Non
17
24%
Je ne sais pas
9
13%
 
Nombre total de votes : 70

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 04 Sep 2019 19:40

Ce qui reste certain, c'est que les vrais trafiquants ne laissent jamais partir 700 kg sans avoir été payés.
Et à mon avis il y a encore beaucoup de transactions qui se font cul par cul, c'est à dire par remise simultanée de la marchandise contre le paiement en cash. Je ne crois pas aux circuits bancaires sophistiqués, trop peu compatibles avec le moment fatidique : si tu prends tu payes.

Quant à l'afox, comment ose t-il de me traiter de faux cul, alors que je suis le seul à avoir souligné la très grande loyauté de Castany qui n'a pas hésité à se déguiser en pilote et montrer ainsi son immense solidarité avec l'équipage.
L'afox, il te faut revoir le film réalisé par le grand Génèral Mateo et nous rappeler ce qu'il t'inspires, car tu sembles avoir tout oublié.
Dany7
 
Messages: 1010
Inscrit le: 21 Fév 2014 10:49

...
 

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 04 Sep 2019 20:22

Dany7 a écrit:je suis le seul à avoir souligné la très grande loyauté de Castany qui n'a pas hésité à se déguiser en pilote et montrer ainsi son immense solidarité avec l'équipage.


Par contre ce n'était pas loyal envers ce pauvre Pisapia qui s'est retrouvé tout seul en civil comme pour porter le chapeau 700 kg de coco ! Heureusement que la grande perspicacité du général Matéo a permis d'éviter cette dramatique erreur judiciaire !
Tpilot
 
Messages: 1809
Inscrit le: 27 Sep 2013 13:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 04 Sep 2019 20:57

Et oui, par chance Mateo était là, et les fournisseurs sont tous passés à travers les goutes. Eux ils s'en souviennent contrairement à l'afox.
Et Mateo a passé le relais à Guzman, en final 4 français à bord, donc 20 ans pour chacun.
C'est la très belle affaire, dans laquelle il n'y a pas eu de perte de temps à savoir qui a fait quoi. 20 ans pour chacun des 4, et tant pis si l'un ou l'autre méritait moins.
Dany7
 
Messages: 1010
Inscrit le: 21 Fév 2014 10:49

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar AFox » 04 Sep 2019 23:08

Dany7 a écrit: C'est la très belle affaire, dans laquelle il n'y a pas eu de perte de temps à savoir qui a fait quoi. 20 ans pour chacun des 4, et tant pis si l'un ou l'autre méritait moins.

Si tu n'as rien à te reprocher, tu te mets à table et donnes fissa les "tenants et les aboutissants" plutôt que de finasser et tergiverser dans des réponses du genre (de mémoire) : "ce qu'il y a dans les bagages ne me regarde pas (convention de Chicago…)".
Dans les 2 autres exemples de bizjets du genre c'est ce qu'ont fait les équipages et ils ont bénéficié d'une libération sous quelques jours (ceux de Bâle par contre …).
AFox
 
Messages: 1116
Inscrit le: 22 Oct 2015 16:54

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 05 Sep 2019 01:57

Dany7 a écrit:Et oui, par chance Mateo était là, et les fournisseurs sont tous passés à travers les goutes


Je reconnais que c'est une bonne question, pourquoi les fournisseurs n'ont ils pas été identifiés et encore moins arrêtés ?
Mais ça n'innocente pas pour autant les réceptionnaires et les transporteurs de la marchandise.
Tpilot
 
Messages: 1809
Inscrit le: 27 Sep 2013 13:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar volapied » 05 Sep 2019 08:55

Allons, allons..... Maurice a été identifié depuis longtemps, puisque Leplongeon en donne une description détaillée dans son bouquin ! De plus il est connu de tous les services de police et justice puisque il a été condamné pour meurte......
C'est simplement que son identité n'a pas été divulguée.
Certains médias ont évoqué le Chacal et ça nous emmène très loin..... :twisted:
volapied
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar didier » 05 Sep 2019 09:56

Dany7 a écrit: alors que je suis le seul à avoir souligné la très grande loyauté de Castany qui n'a pas hésité à se déguiser en pilote et montrer ainsi son immense solidarité avec l'équipage.


Si l'on considère l'insistance et la force des propos de H.C Bignon et de Nindi , grands défenseurs de Castany qui à l'époque soutenaient que leur ami était réellement pilote de renfort sur le vol , le déguisement n'était pas un simple signe de solidarité, mais selon eux et Castany : un moyen de défense ! :idea:
didier
 
Messages: 1298
Inscrit le: 10 Juin 2011 09:08

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Pilotix » 05 Sep 2019 17:46

Didier... j'étais à 50 cm du Tout Ridé Philippe Heneman, menteur professionnel et piloto amateur, quand il expliquait doctement à la presse et notamment au clodo barbu de l'AFP que Castagny était le stew sur ce vol.
Pilotix
 
Messages: 3263
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar AFox » 08 Sep 2019 15:17

suffixe a écrit:
mon pauvre vieux tu ne comprendras jamais rien !!!!!! moi je te parle de 36 millons d'euros !!!!!! ou sont ils ?

Le regret de "suffixe" n'est pas tant l'argent qui s'est envolé (on est entre pilotes ...) mais de ne pas savoir pourquoi les 700 kg de came de Punta Cana n'ont pas fait l'objet d'un autodafé, comme ils auraient dû l'être (cf. voir ci-après) ? L'idée même que cette opération réitérée et risquée, opérée par ODOS, FAURET et consorts, ait pu profiter à autrui le rend malade ! Mais pourquoi ?

https://fr.news.yahoo.com/guin%C3%A9e-b ... 35271.html
AFox
 
Messages: 1116
Inscrit le: 22 Oct 2015 16:54

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Dany7 » 09 Sep 2019 12:52

Autodafé suite à une saisie faite par Mateo ?!?
C'est une idée complètement à rebours de la façon de faire de Mateo.
Mateo nous a bien appris que de la coke saisie une première fois, peut-être refourguée pour être saisie une seconde fois.
C'est tout même clair, il faut suivre un peu tout ce qui s'est dit dans ce fil.
L'afox doit faire l'effort de comprendre que même avec des vues prises d'un hélicoptère et plein de caméras au sol, Mateo a toujours renoncé à l'autodafé.
Dany7
 
Messages: 1010
Inscrit le: 21 Fév 2014 10:49

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar volapied » 09 Sep 2019 14:21

Dany7 a écrit:... par Mateo.... de Mateo... Mateo a toujours...

Danyset nous rebat sa vieille recette de blanc-en-neige

La question n’est pas le circuit de la daube en amont des transports, dont nous ne connaîtrons jamais les détails, mais comment une mafia arrivait à l’introduire sur la Côte d’Azur, par quintaux et en « flight delivery », par des novices à priori insoupçonnables…! :?:

Difficile de croire que Ali-Ryan-Bouchareb soit le cerveau de cette organisation sacrément sophistiquée….. :evil:
volapied
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Berurix » 09 Sep 2019 15:33

volapied a écrit:Difficile de croire que Ali-Ryan-Bouchareb soit le cerveau de cette organisation sacrément sophistiquée….
.

Puisqu'il est question de lui :

Béru a écrit:
ceux qui l'avaient reconnu sur photo ne le reconnaissent pas en reel ....


Aux assises, quand un ou plusieurs gros voyous occupe(ent) le box des accusés, c'est fou ce que les gens, en fait les témoins cités par le ministère public, sont peu physionomistes !


Un petit intermède très édifiant, mais attention, cette histoire s'est déroulée dans le 9-3, alors...Padamalgame, sinon avec modération !

Corruption de jurés à Bobigny : la note interne qui accuse

Un juré a été mis en examen pour violation du délibéré. Le président de la cour d’assises s’inquiète de la «difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis».

Quelqu'un a-t-il forcé le vote des jurés pour qu'ils acquittent autant d'accusés lors d'un récent procès à Bobigny? Sept hommes et une femme ont comparu en janvier devant la cour d'assises de Seine-Saint-Denis pour une séquestration ultra-violente en lien avec un trafic de drogue international.

Et à la surprise générale, la plupart des accusés ont été acquittés, alors que des peines de huit à dix-huit ans de réclusion étaient demandées. Surtout, le verdict avait fuité avant dans la salle! Une enquête ouverte pour corruption a donné lieu six mois plus tard à trois mises en examen, dont un juré. Dans les annales judiciaires, on n'avait vu ça que dans le banditisme corse.

Dans une note interne intitulée « la difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis », dont nous révélons le contenu, le président de la cour d'assises, Philippe Jean-Draeher, près de trente ans de magistrature, alerte sur « une situation particulièrement inquiétante mettant en cause le fonctionnement de la justice ».

Image

« Très vite, lors des prises de parole des jurés, une tendance quasi unanime est apparue, à refuser la culpabilité de certains accusés, malgré toute la pédagogie et la patience dont nous fîmes preuve avec mes collègues, relate le président. Il s'en est suivi malheureusement des acquittements totalement infondés. »

Et d'ajouter : « Il va sans dire qu'une telle décision rendue au mépris des règles garantissant le bon déroulement du procès d'assises, dans un climat dépourvu de toute la sérénité requise, — et aussi absurde quant au sort de certains des accusés acquittés — doit être réexaminée par une cour d'assises d'appel ».

Comment en est-on arrivé là? Retour à l'été 2014, tout commence par un « classique » trafic de drogue. Dans le rôle du convoyeur, Petit-Père. Large carrure, ce père de famille alors âgé de 45 ans, toxicomane, en est à son troisième voyage. Cette fois, il ramène d'Espagne au moins 73 kg d'herbe (300 000 € investis, le double en bénéfice), au volant d'un camping-car de location. A 100 € par kilo convoyé, il devait toucher 7 300 €.

Mais la drogue n'arrivera jamais à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Petit-Père raconte qu'un commando de six hommes armés l'attaque et s'empare de la marchandise. Mais son récit ne convaincra personne. Les commanditaires sont persuadés que c'est lui qui a fauché la drogue. Alors, ils tentent de lui faire cracher le morceau par tous les moyens quitte à faire « du sale », « une dinguerie ».

Direction la Rose des Vents, ex-quartier des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Petit-Père et l'ami qui a servi d'intermédiaire, sont embarqués en camion frigorifique jusqu'à un appartement au 4e étage, qui va se transformer en geôle de torture. On leur promet de les « passer au fer à repasser » s'ils ne disent pas « où est passée la marchandise ». Brûlures sur tout le corps, nez cassé, supplice de la baignoire avec simulacre de noyade, pluie de coups… Les sévices durent trente-six heures selon l'enquête, trois jours selon Petit-Père, qui promet d'hypothéquer sa maison pour rembourser.

Les tortionnaires libèrent leurs otages, après une dernière toilette à l'eau de javel « pour enlever les traces d'ADN ». La consigne est stricte : ni police ni médecin. Quelques jours plus tard, un nouveau rendez-vous est fixé. Petit-Père, persuadé qu'on veut encore le séquestrer, se terre dans un cagibi de jardin avant de se volatiliser loin de la Seine-Saint-Denis et des siens. Avec la ferme intention de tout dénoncer à la police.

En janvier 2015, il se rend à l'Ocrtis (Office pour la répression du trafic de stupéfiants). Il parle de son rôle, des tortures, de sa cavale. Le voile est levé, sur une partie au moins, de ce trafic entre l'Espagne, l'Ile-de-France et la Bretagne. A Alicante (Espagne), Bondy (Seine-Saint-Denis), Saint-Ouen-l'Aumône (Val-d'Oise), dix têtes tombent, parmi lesquels des récidivistes condamnés en France ou en Italie.

Le premier acte des « retrouvailles » a lieu en mars 2018 au tribunal de Bobigny, dans une ambiance tendue. Petit-Père est jugé aussi pour le trafic, mais dispensé de peine. « Avec les souffrances physiques et un bouleversement de sa vie personnelle considérable, il a suffisamment été sanctionné », juge le tribunal. Pour les autres, jusqu'à sept ans de prison ferme, et près de 400 000 € d'amende. Voilà pour le côté trafic.

Juin 2018, acte II aux assises, cette fois pour la séquestration en bande organisée et les tortures. Premier coup de théâtre, le procès est renvoyé… faute de jurés. En trente ans de barre, des avocats n'ont jamais vu ça.

Janvier 2019, le procès des tortures débute enfin dans la grande salle des assises. Petit-Père arrive en blazer sombre avec son avocate, sous bonne escorte. Les policiers ne le lâchent pas d'une semelle, des proches des accusés n'hésitent pas à s'asseoir près de la partie civile. Dès le tirage au sort des jurés, l'ambiance est pesante. A peine assis, un juré confie son malaise à l'oreille de l'huissier. « Il dit qu'il reconnaît des voisins dans la salle », explique-t-elle au président. Récusé !

Les accusés contestent majoritairement leur participation aux tortures et les témoins ne se précipitent pas à la barre. « L'oralité des débats fait mauvais ménage avec la loi du silence! », fustige l'avocate générale Marie-Claire Noiriel lors des réquisitions.

Jeudi 7 février, vers 22h30, le verdict tombe… d'abord dans la salle et défie les plus optimistes des pronostics. « Sept et quatorze ans de prison, le reste, acquittements », entendait-on alors que la cour n'était toujours pas revenue. Quelques minutes plus tard, le même verdict tombe, cette fois officiellement. Motif des acquittements : « Eléments à charge insuffisants ». Le verdict a fuité, c'est une évidence. Fait rarissime dans l'histoire judiciaire, le parquet ouvre alors une information judiciaire pour « corruption de jurés et violation du délibéré ».

Dans sa note datée du 13 février, que nous nous sommes procurée, le président de la cour d'assises de Bobigny précise que des doutes ont surgi avant la fin du procès : « La veille du délibéré, l'avocate générale m'a signalé qu'à la suite d'écoutes téléphoniques, les enquêteurs de la police judiciaire suspectaient l'un des jurés d'être en liaison avec des individus susceptibles d'appartenir à un réseau de trafiquants de stupéfiants ».

Selon nos informations, la police judiciaire de Seine-Saint-Denis enquêtait sur un trafic de drogue, lorsque, au cours des écoutes, un échange a fait mention du procès en cours, et de l'aide à apporter à un « poto ». « On a tamponné le petit juré du 13 », aurait dit l'un des interlocuteurs, en référence à l'adresse du juré. Ça, l'enquête le démontrera plus tard.

Dans cette affaire hors norme, quatre jurés ont été placés en garde à vue. Celui que les enquêteurs ont identifié comme étant « le petit juré du 13 » a été mis en examen pour « violation du secret professionnel » et placé sous contrôle judiciaire.

Deux suspects, au surnom de « Razmo » et « Butch », supposément proches d'un des accusés acquittés, ont été mis en examen pour « actes d'intimidation envers un juré » et écroués. « Ils se connaîtraient de la mosquée », avance une source proche de l'affaire.

Plusieurs contacts auraient eu lieu au cours du procès, dans un bar à chicha de Seine-Saint-Denis. Mais pour l'heure, aucune preuve de corruption n'est établie. Aucun des avocats des mis en cause n'a répondu à nos sollicitations.

Quel a bien pu être l'intérêt du juré de divulguer le verdict ? A-t-il tenté de convaincre les autres de l'innocence de certains accusés en marge des audiences ? Vu l'inviolabilité du secret du délibéré, ni les policiers ni le juge d'instruction n'ont le droit de poser des questions sur qui a dit quoi pendant ce délibéré.

« Tout le monde est victime de cette situation, c'est absolument scandaleux ! » fustige Me Anne-Charlotte Mallet, l'avocate de Petit-Père, qui s'est constituée partie civile dans cette nouvelle affaire. « Ça jette le discrédit sur un acquittement mérité et la cour pouvait tout à fait renvoyer, même pendant les débats », réagit, Me Chloé Arnoux, dont le client a été acquitté. Contacté, le président Philippe Jean-Draeher, s'est retranché derrière le devoir de réserve.

« Cette affaire pose la question de la protection des jurés, de l'opportunité d'un jury populaire pour ce type d'affaires et met en exergue la défaite du modèle démocratique du jury populaire face au banditisme », commente un magistrat sous couvert d'anonymat.

De son côté, la Chancellerie précise qu'un récent rapport sur la criminalité organisée, rendu à la ministre, « propose d'étendre les cours d'assises professionnelles à davantage de crimes, dont les crimes en bande organisée, ce qui permettrait de limiter considérablement les risques de pression, de corruption ou de manipulation de la part des bandes organisées ».


http://www.leparisien.fr/amp/faits-dive ... 148240.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2549
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar volapied » 09 Sep 2019 22:41

Béru a écrit:
ceux qui l'avaient reconnu sur photo ne le reconnaissent pas en reel ....


Aux assises, quand un ou plusieurs gros voyous occupe(ent) le box des accusés, c'est fou ce que les gens, en fait les témoins cités par le ministère public, sont peu physionomistes !..........

Je ne doute aucunement que Ali Bouchareb est le « Ryan » qui a fait les cent pas sur le tarmac de la Môle, toute la matinée du 09 décembre 2012, avec Colin + Manchet, avant de débarquer les dix grosses valises boueuses, trop lourdes pour les deux pilotos… puisque le tribunal d’Aix-en-Provence en a statué ainsi. Dont acte !

Mais, ce qui m'interroge, c’est comment ce type de 40 ans qui était en cavale au moment des faits et qui, au vu de ses très rares déclarations, semble avoir la sensibilité d'une « brute de quartier » ait été capable de monter un stratagème aussi sophistiqué : enrôler des chauffeurs d’élite, avoir les contacts et la confiance des fournisseurs en RD + Quito, trouver le contact des ripoux ( si chers à Dany7 ) et obtenir / monnayer leur confiance pour passer à travers les clôtures d’enceinte à deux reprises ( Puerto-Plata et Punta-Cana )….? :twisted:

J’admets volontiers que notre récidiviste était le destinataire des valises, chargé de fourguer la marchandise au Muy et / ou ailleurs… mais j’ai du mal à concevoir que cet ex-voyou de la banlieue stéphanoise ait eu l’expérience, les contacts, la carrure pour penser / organiser tout ce bastringue qui nous tient en haleine depuis plus de 6 ans ! :mrgreen:
volapied
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar Tpilot » 10 Sep 2019 00:11

Berurix a écrit:« Très vite, lors des prises de parole des jurés, une tendance quasi unanime est apparue, à refuser la culpabilité de certains accusés, malgré toute la pédagogie et la patience dont nous fîmes preuve avec mes collègues, relate le président. Il s'en est suivi malheureusement des acquittements totalement infondés. »


C'est l'illustration de la problématique des jurés populaires sujets à d'éventuelles menaces mais également sensibles aux belles plaidoiries des grands Maîtres du Barreau qui auraient très bien pu convaincre Mimile et Mémère "qu'ils pouvaient ne pas savoir"

Aucun risque de ce genre dans l'affaire qui nous intéresse puisqu'il n'y a pas eu de Jurés populaires et qu'il n'y en aura pas non plus en Appel, lequel risque donc fort de ressembler au premier round en un peu plus méchant.
Tpilot
 
Messages: 1809
Inscrit le: 27 Sep 2013 13:14

Re: Air cocaïne : 2 Pilotes Français incarcérés à Punta Cana

Message non lupar suffixe » 10 Sep 2019 06:21

Tpilot a écrit:
Berurix a écrit:« Très vite, lors des prises de parole des jurés, une tendance quasi unanime est apparue, à refuser la culpabilité de certains accusés, malgré toute la pédagogie et la patience dont nous fîmes preuve avec mes collègues, relate le président. Il s'en est suivi malheureusement des acquittements totalement infondés. »


C'est l'illustration de la problématique des jurés populaires sujets à d'éventuelles menaces mais également sensibles aux belles plaidoiries des grands Maîtres du Barreau qui auraient très bien pu convaincre Mimile et Mémère "qu'ils pouvaient ne pas savoir"

Aucun risque de ce genre dans l'affaire qui nous intéresse puisqu'il n'y a pas eu de Jurés populaires et qu'il n'y en aura pas non plus en Appel, lequel risque donc fort de ressembler au premier round en un peu plus méchant.




Pti pilot cela ne s arrange pas pour toi
Tous les deux jours tu réécris le même post en montrant le grand bâton de la justice que tu connais par cœur et que tu prédis sanglante

On dirait un gosse qui répète toujours la même chose ou un vieux qui radote
Vraiment tu es un boulet
suffixe
 
Messages: 463
Inscrit le: 08 Mars 2016 12:27

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Bing [Bot] et 95 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->