Quel avenir pour Air France ?

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Ndindi » 05 Avr 2018 08:08

Grève AF INADMISSIBLE. :mrgreen: :mrgreen:
Ndindi
 
Messages: 1296
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

...
 

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 05 Avr 2018 08:32

À raison de 20 millions d'euros de pertes par jour pour l'entreprise, la facture atteint déjà 220 millions d'euros.
:lol:
L'action a perdu 37% en 3 mois etc... des ânes.
Pilotix
 
Messages: 2858
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Ndindi » 05 Avr 2018 08:37

Au lieu de faire la grève ils devraient apprendre à piloter ...'..
AF n'est pas dans le top 20 des cie aériennes les plus sures

http://www.businessinsider.fr/compagnie ... monde-2018
Ndindi
 
Messages: 1296
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 05 Avr 2018 16:41

Ajaccio - nice ... et toujours rien sur l egyptair.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... efense.php
Pilotix
 
Messages: 2858
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Ndindi » 05 Avr 2018 18:01

On n est pas prêt de savoir pour l Egyptair
Ndindi
 
Messages: 1296
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 10 Avr 2018 08:54

Air France: 170M€ de pertes pour 7 jours de grève

Les pertes liées à sept jours de grève chez Air France sont estimées à 170 millions d'euros, a annoncé mardi la direction à l'occasion de la publication du trafic du groupe Air France-KLM, en hausse de 5,4% en mars.
"L'impact sur le résultat d'exploitation d'Air France des sept jours de grève entre le 22 février et le 11 avril est estimé à 170 millions d'euros", a indiqué le groupe dans un communiqué.
Onze syndicats de tous métiers appellent mardi et mercredi à deux jours de grève pour réclamer 6% d'augmentation générale après avoir suivi des journées d'action du même type les 22 février, 23 mars, 30 mars, 3 et 7 avril. Air France prévoit qu'un avion sur quatre sera cloué au sol mardi.

Les syndicats appellent également à la grève les 17 et 18 avril, ainsi que les 23 et 24 avril. Concernant le trafic du mois de mars, les quatre compagnies du groupe -Air France, sa filiale de vols intérieurs Hop!, KLM et la low-cost Transavia- ont transporté en tout en mars 8 millions de passagers, un chiffre en progression de 5,4% par rapport au même mois l'an dernier. Sur le long-courrier, la hausse a été de 4,9% avec une progression du nombre de passagers transportés de 5,4% sur la région Amérique du Nord (0,6% en siège kilomètre offert, SKO) et de 12,9% sur l'Amérique latine où la capacité en SKO a progressé de 9,6%. La progression a été de 5,1% sur l'Asie (+1% en SKO). Transavia a transporté 1,1 million de passagers, soit une hausse de 14,2% (+11,7% en SKO) par rapport à il y a un an.

Le trafic de l'activité cargo a été en recul de 1,7% en tonne kilomètre transportée (TKO) mais "la recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en nette hausse par rapport à l'an dernier", selon le communiqué. Air France et Hop! ont transporté 4,133 millions de passagers (+1,4%) contre 2,795 pour KLM (+8,7%).


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/0 ... -greve.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2268
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 18 Avr 2018 08:58

Lufthansa en pole position pour reprendre Alitalia.
Selon la presse italienne, Lufthansa réclamerait la suppression de quelques 4.000 emplois sur les 8.400 qui font partie de la branche "aviation", au lieu des 6.000 suppressions souhaitées précédemment.


Rempacez " Lufthansa " par " Emirates " et " Alitalia " par " Air France " et tic tac tic tac ...

https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 75539.html
Pilotix
 
Messages: 2858
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 19 Avr 2018 16:06

Air France : le SNPL refuse de lancer un référendum sur les salaires et prépare de nouvelles grèves

Selon nos informations, le conseil du SNPL Air France, le syndicat majoritaire des pilotes, a refusé ce mercredi de lancer un référendum auprès de ses adhérents pour avoir leur avis sur la proposition de hausse des salaires de la direction. Il prévoit au contraire de durcir le mouvement au-delà des 9 jours de grève déjà réalisés et des deux jours prévus les 23 et 24 avril.

Le débat entre les pilotes va être houleux. Selon nos informations, le conseil du SNPL Air France, le syndicat majoritaire des pilotes, a refusé ce mercredi de lancer un référendum auprès de ses adhérents pour avoir leur avis sur la proposition de hausse des salaires de la direction.

Soumise à signature jusqu'à vendredi midi, cette proposition prévoit une hausse de salaires de 7% entre 2018 et 2021. Ceci sans compter l'avancement automatique lié à l'ancienneté, les promotions, les augmentations individuelles et la hausse de rémunération spécifique pour les pilotes que la direction est prête à négocier (les pilotes veulent 4,7% supplémentaires). Une proposition jugée « indécente et farfelue » par le président du SNPL, qui demande - comme l'intersyndicale dans le syndicat des pilotes fait partie et dont il est le leader - une hausse de 5,1% des grilles de salaires pour la seule année 2018 (hors GVT...).

Après 9 jours de grève depuis février qui ont déjà coûté 220 millions d'euros à la compagnie, le SNPL entend même durcir le conflit au-delà des deux préavis de grève déjà posés pour les 23 et 24 avril. Techniquement, il lui faut attendre le 25 avril pour que les plannings des pilotes soient stables en mai.

Le SNPL va donc accentuer la pression pour obtenir davantage.

« Le SNPL a vu que dans le dossier de la création de Joon, l'an dernier, que la direction avait été contrainte d'améliorer plusieurs fois l'accord présenté jusque-là comme à prendre ou à laisser », explique un pilote.

Dans le conflit actuel déjà, la direction vient d'améliorer sa proposition salariale alors que quelques semaines plus tôt, Jean-Marc Janaillac, le Pdg d'Air France affirmait dans le Journal du Dimanche qu'il ne pouvait aller plus loin. Ce mercredi dans nos colonnes, Franck Terner, le directeur général d'Air France assurait qu'aller au-delà de la proposition faite ne serait pas raisonnable.

Comment vont réagir les pilotes face à l'absence de référendum, au durcissement du conflit, et au maintien de la ligne intersyndicale du SNPL ? Ces décisions vont-elles affaiblir la participation à la grève ou au contraire la renforcer ? Chacun y va de son pronostic. Entre le 11 et le 17 avril, le taux de participation a baissé de 6 points, à environ 30%.

Par ailleurs, en refusant le référendum, les pilotes et l'intersyndicale prennent le risque de voir des syndicats signataires représentant 30% du personnel lancer un référendum, comme les ordonnances Macron le permettront à partir du 1er mai. Ou, au bout d'un mois, que cette initiative soit prise par la direction. Interrogé sur ce point, Franck Terner a répondu que ce scénario n'était pas envisagé "à ce stade".


https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 75904.html
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2268
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 20 Avr 2018 20:35

Grève à Air France : Janaillac joue son va-tout

Après le rejet de l'accord salarial par l'intersyndicale, le PDG d'Air France-KLM va consulter tous les salariés de la compagnie française par référendum. Il démissionnera en cas de vote négatif.

La tension est à son comble chez Air France. Après neuf jours de grève sur des revendications salariales , la direction et l'intersyndicale se sont quittés vendredi à la mi-journée sur un constat d'échec.

Pour sortir de l'impasse, le PDG du groupe Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, joue son va-tout.
Il a décidé de consulter par référendum tous les salariés de la compagnie tricolore sur la dernière proposition d'accord pluriannuel faite par la direction.
A savoir : des augmentations générales de salaire de 7 % sur quatre ans, hors augmentations individuelles. Cette consultation électronique se déroulera sur une dizaine de jours, du 26 avril à début mai, sans date précise de clôture.


Avec cet appel à la base, pour lequel il assure n'avoir pas sollicité l'aval du gouvernement, Jean-Marc Janaillac sait qu'il joue gros. En cas de rejet par référendum de l'accord, il met carrément son poste dans la balance.
"Je ne vois pas comment je pourrais rester à la tête de l'entreprise ", a-t-il déclaré, ouvrant la porte à une éventuelle démission.
Le cours de l'action à la Bourse de Paris a dévissé à cette annonce, cédant 4,47 %, et s'inscrivait en baisse de 2,3 % à une heure de la clôture du marché.

Le mouvement de grève a déjà coûté 200 millions d'euros au groupe et la facture atteindra 300 millions d'euros avec l'épisode des 23 et 24 avril.
"Je ne peux accepter le gâchis en cours alors même qu'une très large majorité des salariés est non-gréviste [...] Air France n'est pas assez forte pour supporter la concurrence et la hausse des prix du pétrole", a plaidé le patron du groupe. Accorder les 6 % de hausse générale des salaires en 2018 réclamés par l'intersyndicale compromettrait, selon lui, les acquis de croissance engrangés grâce aux efforts consentis par tous ces dernières années dans le cadre du plan Trust Together.

En parallèle « les négociations avec les trois syndicats de pilotes (SNPL AF, SPAF et Alter, NDLR) et eux seuls se poursuivent », a déclaré de son côté le directeur général d'Air France, Franck Terner qui, lui, n'a pas mis sa démission dans la balance.
Le scénario de sortie de crise le plus souvent évoqué est un accord qui concéderait des hausses de salaires pour les pilotes, contre davantage de flexibilité en interne et un relèvement du plafond de 40 appareils pour la filiale low cost Transavia France. Un scénario similaire avait permis l'an dernier à Air France de lancer sa filiale à coûts réduits Joon, malgré l'hostilité du SNPL et de son bureau.

Un référendum à Air France... ce n'est pas une première. Au printemps 1994, Christian Blanc qui venait de prendre les commandes de la compagnie, avait imposé (et gagné) un référendum.
Mais il s'agissait alors, non pas d'augmenter les salaires mais de faire passer un plan social drastique. Jean-Michel Gradt


https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 170790.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2268
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 21 Avr 2018 10:26

a l epoque de Blanc, ces ânes avaient senti le vent du boulet a deux doigt du depot de bilan avec des pertes Kolossales et un endettement incroyable, sans les 20 milliards de balladur ils allaient tous pointer aux assedic. Donc CB est passé en force mais a quel prix pour l etat ! il semble qu ils aient déja tous oublié . bis repetita. et je crois que terner beneficie d un reel soutien, mais ce sont tjrs les memes cretins suicidaires TPMG qui sement le chaos
Pilotix
 
Messages: 2858
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Tpilot » 21 Avr 2018 13:16

L'occasion de découvrir que Brussel c'est très bien et que Bruxelles Paris ce n'est pas si loin.
Et de l'Afrique vers la France via Casablanca par Royal Air Maroc y a encore plein de possibilités.
Faites attention qu'on ne s'y habitue pas....
Tpilot
 
Messages: 1517
Inscrit le: 27 Sep 2013 13:14

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 21 Avr 2018 16:15

Faites attention qu'on ne s'y habitue pas....

exact et c'est déjà le cas ! geneve ou zurich pour les rhones alpes ( united, swiss, emirates, etihad, air china etc) emirates pour l'asie ou l aussie direct lyon dubai 777 plein a craquer , et on parle pas de Frankfurt....dans des aeroports propres et rarement pris en otages
tic tac tic tac
Pilotix
 
Messages: 2858
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Tpilot » 22 Avr 2018 12:24

C'est vrai j'étais très satisfait et donc fidèle à Air France avec toutes les cartes de fidélité remplies de miles.
C'est donc contraint et forcé que je découvre les autres compagnies, avec émerveillement pour certaines.

Quelle bande de c... !
Tpilot
 
Messages: 1517
Inscrit le: 27 Sep 2013 13:14

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 29 Avr 2018 23:22

Le SNPL "entraîne Air France vers le fond" (Berger-CFDT)

Dans ce conflit d'Air France qui a mené à 11 journées de grève depuis fin février, avec quatre autres programmées en mai, "on a un syndicat majoritaire de pilotes, qui s'appelle le SNPL (premier syndicat de pilotes à Air France), qui prend tout le monde en otage", a estimé dimanche le patron de la CFDT, Laurent Berger, invité du Grand rendez-vous Les Echos/CNews/Europe 1. "Ca va se passer comment à la fin si on suit le SNPL ? Les pilotes, on va leur donner de quoi s'en sortir, et le personnel au sol, il trinquera. On aura des suppressions d'effectifs, on aura des réductions de personnel", a mis en garde Laurent Berger.

Le numéro un de la CFDT a appelé les salariés à voter oui à la consultation sur le projet d'accord salarial de la direction pour tenter de mettre fin au conflit. Le patron d'Air France, Jean-Marc Janaillac, a mis sa démission dans la balance.
Le texte prévoit dès 2018 une augmentation des grilles salariales de 2% (et une enveloppe de 1,4% d'augmentations individuelles au sol), puis 5% supplémentaires étalés sur trois ans, conditionnés aux résultats économiques de l'entreprise.
Le projet d'accord a été rejeté par les onze syndicats appelant à la grève, dont ne fait pas partie la CFDT.

La CFDT "n'est pas demandeur de ce type de consultation", mais "dans ce cas précis où il y a une impasse totale, (...) nous disons aux salariés: il faut voter oui pour sortir de cette impasse", a dit Laurent Berger.
"Le SNPL, suivi par d'autres organisations très contestataires, sont en train de bloquer cette compagnie, et sont en train de la mettre en grosse, grosse difficulté", alors qu'Air France est "soumise à une concurrence énorme", a-t-il souligné.
Le SNPL "entraîne Air France vers le fond" et son président, Philippe Evain, "se prend pour le lider maximo et veut emmener tous les personnels du sol avec lui.
Ils n'ont pas intérêt à le suivre, parce que c'est eux (...) qui vont payer la facture à la fin", a averti Laurent Berger.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/0 ... r-cfdt.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2268
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Ndindi » 30 Avr 2018 09:32

Des vrais cons ces pilotes. Au lieu de faire grève ils devraient apprendre à piloter.
Ndindi
 
Messages: 1296
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Bing [Bot] et 47 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron