Quel avenir pour Air France ?

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Ingéniérix » 12 Nov 2014, 10:53

Avenir ? Le même que la SNCM!
Le 7 Novembre, un ami responsable d'une asso sportive demande un devis pour son équipe de 11 jeunes pour un voyage province-Paris et retour le 21 Novembre. Voici la réponse reçue le 10 Novembre:

Monsieur,

Nous avons bien reçu votre demande de tarif groupe, et vous en remercions.

Notre service transport traitant les demandes à distance, nous avons besoin d'un délai minimum de 15 jours avant le départ pour vous établir un devis, réceptionner le règlement et émettre les billets.

C'est pourquoi nous ne pourrons traiter votre demande dans les délais requis.

Néanmoins, vous pouvez vous adresser à une agence Air France en ville, appeler le 3654, ou bien aller sur notre site www.airfrance.fr .

Cordialement,


En voilà une politique commerciale! Quelle efficacité! Quelle envie de travailler! Quel respect du client! Enfin, quand je dis client je devrais dire "pigeon" qui a déjà payé une partie du billet qu'il n'aura pas avec ses impôts... On leur a imposé (Enfin sur le papier) un préavis de 48 h quand ils veulent bloquer les pigeons au sol alors eux, ces seigneurs (Qui a dit les "saigneurs"?), ont inventé le "préavis client": Tu veux un billet? oui mais il faut le demander 15 jours avant parce qu'entre les RTT, les heures de délégations, les heures de sieste, l'ordinateur qui doit chauffer... il faut 15 jours pour imprimer un billet!!! Et faut-il le préciser, le 3654 est payant!
Alors l'avenir, ne cherchez pas, SNCF, SNCM, Air France, EDF, il faudra bien fermer un jour toutes ces usines à syndicalistes planqués et incapables!
Ingéniérix
 
Messages: 30
Inscrit le: 17 Juin 2011, 23:30

...
 

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar navstarix » 12 Nov 2014, 11:38

Macron "le beau gosse médiatique" préconise le bus avec tarif réduit sur autoroute
navstarix
 
Messages: 411
Inscrit le: 25 Mai 2012, 18:01

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar navstarix » 12 Nov 2014, 11:40

Cher Ingéniérix, cherchez Volotea, Vueling, peut-être Easy Jet, Chalair
navstarix
 
Messages: 411
Inscrit le: 25 Mai 2012, 18:01

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 19 Nov 2014, 19:22

Pilotix
 
Messages: 4077
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar limacharlie » 19 Nov 2014, 19:53

Pilotix a écrit:Rions un peu

http://www.snpl.com/download.php?id=3566

Ah oui, y a vraiment de quoi rire (jaune).
La zizanie est est dans la maison, et le SNPL jette le masque. Il devraient aller voir chez Putin, malheusement, même lui, il est plus marxiste....
limacharlie
 
Messages: 1727
Inscrit le: 07 Août 2011, 08:41

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 23 Nov 2014, 10:17

Pilotes Air France:

Image
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2773
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar yawdumper » 17 Déc 2014, 19:47

Air France perd 27 millions en 5 heures :shock:

http://www.pnc-contact.com/2014/12/16/a ... ures-23883
yawdumper
 
Messages: 14
Inscrit le: 19 Mai 2011, 13:56

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 19 Déc 2014, 11:17

1,5M€ requis contre Air France-KLM

Le gendarme de la Bourse a requis une sanction de 1,5 million d'euros contre le groupe aérien Air France-KLM dans un dossier relatif à la communication financière du groupe pendant son exercice 2010-2011.

Une amende de 50.000 euros pour les mêmes faits a par ailleurs été requise contre Pierre-Henri Gourgeon, patron du groupe à cette période, à l'occasion d'une séance de la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) aujourd'hui.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/1 ... ce-klm.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2773
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 13 Jan 2015, 20:42

Air France prête à supprimer 5000 postes

Les dirigeants de la compagnie, en panne de compétitivité, prévoient de lancer un nouveau plan de réduction d'effectifs cette année. Les coûts d'exploitation de l'entreprise et ses tarifs restent trop élevés.

Si les salariés d'Air France croyaient en avoir fini avec les coupes claires, ils doivent se préparer à un nouveau plan de suppressions de postes en 2015. Selon nos informations, il serait envisagé dans les prochains mois et pourrait porter sur près de 5000 emplois (sur les 96.000 salariés d'Air France-KLM). C'est autant que celui décidé en juin 2012 par Alexandre de Juniac, qui venait de prendre ses fonctions de PDG. Une deuxième série de 2800 suppressions de postes avait même été lancée en octobre 2013, portant les réductions d'effectifs à près de 8000 postes en trois ans.

La direction d'Air France-KLM souligne que le 18 décembre, lors de son dernier avertissement sur résultat, le groupe avait précisé que «des actions complémentaires de réduction des coûts» étaient à l'étude. Frédéric Gagey, le PDG d'Air France, joint par Le Figaro, ne souhaite confirmer ni le calendrier, ni le chiffre de 5000 postes.

Ce nouveau plan n'a pas encore été évoqué avec les organisations syndicales ni même avec les instances de direction du groupe. Les représentants de salariés s'y préparent: «Nous savons qu'il existe un écart de compétitivité par rapport à nos concurrents, convient un syndicaliste d'Air France. Mais il serait trop simple de le réduire en supprimant le nombre d'emplois correspondant à cette différence.»

Mardi, la direction d'Air France a présenté aux organisations syndicales une comparaison des performances des autres compagnies aériennes. Verdict: Air France est loin de Lufthansa, d'IAG (British Airways et Iberia) et même de KLM, sa sœur au sein du groupe. Le constat est proche de celui que dressait Jean-Cyril Spinetta en mars 2012 à la veille du plan de départs volontaires de 5122 personnes.

Pourquoi la direction du groupe prendrait-elle le risque d'un incendie social quatre mois après la grève des pilotes qui lui a coûté près de 400 millions d'euros? Air France est dans une situation critique. «La direction de la compagnie n'a pas le choix. Si un tel plan n'est pas lancé rapidement, Air France sera morte dans deux ans», résume abruptement un administrateur. De leur côté, les actionnaires exercent «une pression forte sur la direction de la compagnie pour que des mesures d'économies plus rigoureuses soient prises», confie un cadre dirigeant. Selon eux, la restructuration lancée il y a trois ans n'a pas porté ses fruits dans les délais espérés.

La direction du groupe s'était engagée en 2012 à ce que la dette nette de 6 milliards d'euros soit ramenée à 4 milliards fin 2014. Mais en septembre, elle s'élevait encore à 5,27 milliards d'euros. Le retournement est loin d'être achevé pour la compagnie, prise en étau entre les low-costs, sur le front du moyen-courrier, et les concurrentes asiatiques et du Golfe sur le long-courrier. Sur les neuf premiers mois de l'année 2014, le chiffre d'affaires du groupe Air France-KLM s'est réduit par rapport à l'année précédente. La perte nette était encore de 514 millions d'euros, alors qu'elle atteignait 641 millions l'année précédente. Le résultat opérationnel était à peine de 40 millions d'euros fin septembre… Pour l'exercice 2014, le bénéfice net devrait être quasiment nul.

Air France-KLM peine donc à sortir des turbulences. En décembre, le groupe a lancé son troisième avertissement sur résultats en cinq mois. Principale explication, la compagnie est contrainte de maintenir le prix des billets bas pour remplir ses avions alors que ses coûts restent élevés. La baisse du prix du carburant ne compense pas la chute du nombre de voyageurs sur ses destinations les plus rentables: l'Afrique et l'Asie du Sud-Est. Cette clientèle est captée par Emirates et Etihad…

Interrogés sur la perspective de ce nouveau plan de réduction d'effectifs, les cadres de la compagnie soulignent qu'il ne s'agit là que d'une mesure tactique et non pas stratégique. D'autres jugent qu'il sera impossible de trouver assez de volontaires, alors que le «guichet départ» vient à peine d'être fermé. Cela signifierait qu'Air France lancerait alors son premier plan de sauvegarde de l'emploi. Du jamais-vu.


http://www.lefigaro.fr/societes/2015/01 ... postes.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2773
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Berurix » 15 Jan 2015, 18:23

Air France confirme des mesures d'économies

Les dirigeants ont convoqué un comité central d'entreprise le 5 février pour détailler les mesures de réduction des coûts.

Un mois avant la publication des résultats annuels, les dirigeants d'Air France-KLM préparent l'annonce de nouvelles mesures d'économies. Dans un premier temps, le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, doit présenter un état des lieux de la situation économique de la compagnie lors d'un comité central d'entreprise le 22 janvier. Dans un deuxième temps, un CCE extraordinaire sera convoqué le 5 février au cours duquel des mesures d'économies supplémentaires seront détaillées aux représentants du personnel.

Mardi soir, les dirigeants du groupe avaient jugé «prématurée» l'information du Figaro selon laquelle un plan de suppression de postes pourrait être déclenché cette année et porter jusqu'à 5000 postes. «Rien n'est encore décidé s'agissant d'un éventuel nouveau plan de départs volontaires ; il est donc parfaitement prématuré de l'évoquer, tant sur le principe que sur son éventuelle ampleur», a déclaré mardi un porte-parole.

Mercredi, certains dirigeants de la compagnie soulignaient pourtant le décalage de compétitivité entre Air France-KLM et ses concurrents: le groupe évaluera les mesures à apporter pour améliorer la compétitivité de chacune de ses activités (moyen-courrier, long-courrier, fret, maintenance…), a rapporté une source proche du dossier à Reuters.

Le 18 décembre, Air France-KLM avait publié son troisième avertissement sur résultats en cinq mois et précisé: «Sans mettre en cause les fondements du plan Perform 2020, le groupe a décidé de revoir ses plans d'affaires 2015 et 2016 pour prendre en compte les conséquences de la grève des pilotes et de la détérioration des recettes unitaires intervenue depuis l'été.»

Au programme : «des actions complémentaires de réduction des coûts unitaires» et «une réduction significative du plan d'investissement». Le groupe a supprimé 8000 postes en deux vagues de départs volontaires menées sur une période de trois ans. Cette fois encore, Air France-KLM pourrait procéder par étapes pour éviter les remous sociaux qui creuseraient les pertes. La grève de deux semaines des pilotes en septembre a coûté 400 millions d'euros. Mercredi, en Bourse, Air France-KLM a perdu 4,35 % à 7,48 euros.

Image

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/01 ... nomies.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2773
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 15 Jan 2015, 18:48

Un peu HS , koike !
les dérives en escales ne concernent pas qu'air france ...l'hétitier de l'esterel en a conservé le comportement :/

En mars 2010, par exemple, nous sommes allés à Pise, raconte Laura L. à Marianne. Le soir, comme d'habitude, nous avons fait la fête. Mais, le lendemain, alors que nous avions un ministre à bord, le pilote a été malade. Je n'ai pas tout de suite compris quand on m'a demandé un sac vomitoire. En fait, il avait trop bu la veille.


Toutes ressemblances avec des événement passés au Brasioul seraient ....etc....

http://www.leparisien.fr/politique/vide ... 449351.php
Pilotix
 
Messages: 4077
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar limacharlie » 15 Jan 2015, 19:07

La solution est pourtant simple : 100% de réduction d'effectifs. Tout le monde dehors.
ca libère tous les slots, et ca nous coutera plus un rond; et c'est pas les concurrents qui manquent.
Qu'est ce qu'on s'en fout.. de toutes facons ils sont même pas bons, et ca ne date pas d'aujourd'hui
limacharlie
 
Messages: 1727
Inscrit le: 07 Août 2011, 08:41

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 14 Fév 2015, 05:46

PARIS (Reuters) - Air France a détaillé vendredi un nouveau plan de 500 suppressions de postes au sol et 300 chez les hôtesses et stewards et des mesures de modération salariale, mais les pilotes ont été épargnés, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.

La compagnie aérienne en difficulté avait annoncé le 22 janvier ce nouveau plan de réductions d'effectifs, après avoir déjà supprimé quelque 8.000 postes en trois ans.

Les escales de Marseille et de Toulouse seront les plus touchées avec respectivement 111 et 77 emplois supprimés, tandis que 148 postes seront concernés en région parisienne, a-t-on précisé de mêmes sources.

La direction a confirmé une hausse des salaires limitée à 1,4% pour le personnel au sol et de 2% pour les hôtesses et stewards, mais n'a annoncé aucune mesure concernant les pilotes, a constaté Béatrice Lestic, représentante CFDT chez Air France.

"C'est un plan concocté dans l'urgence, qui ne correspond pas forcément aux enjeux et n'est pas équitable dans la manière de traiter les différentes catégories de personnel", a-t-elle déclaré à Reuters.

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) est à l'origine d'une grève qui a coûté plus de 400 millions d'euros à la compagnie en septembre 2014.

Une porte-parole d'Air France-KLM s'est refusée à tout commentaire.
Pilotix
 
Messages: 4077
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Holland43 » 23 Fév 2015, 13:14

Quand il s'agit d'Air Perlimpimpin, on s'en fout mais de la part d'Air France, ça la fout mal... :lol:

source Yahoo :

Escale forcée : un vol Air France vire au cauchemar

Les passagers d'un vol New York-Paris ont vécu un véritable cauchemar dimanche 22 février. Après avoir patienté 6 heures à l'aéroport JFK (Etats-Unis) à cause de la neige sur les pistes, leur appareil a fait une escale non prévue au Royaume-Uni. La raison ? Le pilote avait dépassé son quota d'heures.

Cela ne débutait pas sous les meilleurs augures. Dimanche, un vol New York-Paris était parti avec six heures de retard de l’aéroport JFK, en raison notamment de la neige sur les pistes. Mais les passagers de ce vol, dont Bruno Le Maire, député de l'Eure, n’étaient pas au bout de leur surprise.

Dans la soirée, le pilote de l’A380 d’Air France s’est posé à Manchester, au Royaume-Uni. Cette escale n’était absolument pas prévue. Alors pourquoi l’homme aux commandes de l’appareil a-t-il décidé de s’arrêter en Angleterre ? Pour respecter son quota d’heures.

Incompréhension des voyageurs

Les personnes à bord de l’appareil n’ont pas été prévenues de cette escale forcée, comme l’explique Didier Bordel, un témoin."Le pilote ayant atteint son quota d'heures a donc décidé de poser l'appareil, un A380, à Manchester, en nous disant qu'il allait y avoir la relève d'un autre pilote qui devait arriver. Nous sommes là depuis midi, nous sommes accompagnés de trois enfants, trois mineurs non-accompagnés qui sont livrés à eux-mêmes sans aucun encadrement. Ces enfants sont en pleurs, les gens sont fous-furieux".

De son côté la compagnie aérienne a affirmé que l'incident s'était produit à quelques minutes près, une explication qui laisse les passagers du vol dubitatifs. Selon Paul Thevenon-Rousseau, porte-parole Air France pour les opérations de vol, "tout s'est joué à quelques minutes près". Ainsi, "les capacités d'accélération d'un avion sur un vol transatlantique laissaient la possibilité d'arriver de façon très juste à Paris. Ça ne s'est pas produit", a-t-il regretté.

Air France a fini par affréter trois avions pour ramener les passagers en France. Certains ont toutefois dû attendre près de 12 heures à Manchester avant de décoller pour l'Hexagone.
Holland43
 

Re: Quel avenir pour Air France ?

Message non lupar Pilotix » 23 Fév 2015, 15:21

Quand ça les arranges , la nasa sait se montrer moins pinailleuse...extrait du GEN-OPS, sur un incident datant de 2009

Après consultation de son équipage, le CDB peut décider de
dépasser la limitation réglementaire de TSV, du Service de
Vol réalisé, de :
- 2 heures sur le TSV maximal pour un Service de Vol en
équipage de base,
- 3 heures sur le TSV maximal pour un Service de Vol en
équipage renforcé ou doublé.


http://henrimarnetcornus.20minutes-blog ... ction.html

j'ignore si AF fait JFK a deux ou trois, les américains si
Pilotix
 
Messages: 4077
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Bing [Bot] et 15 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->