Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Ndindi » 22 Oct 2016 10:54

D accord avec vous mais que pensez vous des manoeuvres militaires Phoenix express ?
Ndindi
 
Messages: 1235
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

...
 

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 22 Oct 2016 11:34

...ou chrome dome ....dont les essais se sont déroulés la même nuit malgre ce que nie israel

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/di ... uis-la-mer
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 24 Nov 2016 20:29

je sais bien que 100% des cerveaux F sont chargés par une presse ridicule avec les affaires de selection naturelle entre blanc bonnet et bonnet blanc ,
mais dans ce tourbillon aussi artificiel que mediatisé plus personne ne parle de l etrange disparition d'un avion avec 56 passagers dont 15 français alors que tous les protagonistes savent à quoi s'en tenir apres decryptages des données aquises depuis de nombreux mois ...
Bientôt Noël, le BEA et Airbus peuvent dormir tranquilles jusqu'à mi janvier , étonnant silence "des grands médias et du Gouvernement Français" (pour paraphraser ce bon armor auteur du premier message sur le fil air coco !) et black out total des autorités de tutelle ...
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Ndindi » 24 Nov 2016 20:42

Il a été bien descendu lors des manoeuvres militaires , sinon pourquoi ce silence .........
Ndindi
 
Messages: 1235
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar AL40 » 15 Déc 2016 17:25

Des traces d’explosifs retrouvées sur des corps de victimes du crash de l’avion d’EgyptAir

Le ministère de l’aviation égyptien a annoncé jeudi 15 décembre que des traces d’explosifs avaient été détectées sur les restes de victimes du crash d’un avion de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire et qui avait fait soixante-six morts le 19 mai.

Ces éléments ont été transmis au parquet, précise le ministère en expliquant que, selon la loi égyptienne, le procureur est saisi « s’il devient clair aux yeux de la commission d’enquête [sur le crash] qu’il existe des soupçons sur l’origine criminelle de l’accident ».


http://www.lemonde.fr/afrique/article/2 ... _3212.html


EDIT : Egyptair : bras de fer autour d'hypothétiques traces d'explosif

L'Égypte a annoncé avoir retrouvé des traces d'explosif sur les corps des passagers du vol MS 804. Différentes sources sollicitées par Le Figaro démentent cette information.

Les diplomates et les enquêteurs français n'en n'ont pas cru leurs oreilles. Jeudi après-midi, le ministère égyptien de l'Aviation a indiqué que des traces d'explosif avaient été découvertes sur les restes de victimes du vol MS 804 .
L'Airbus 320 de la compagnie nationale Egyptair s'était abîmé en mer le 19 mai dernier avec 66 personnes à bord. Or depuis cette date, les relations sont tendues entre la France et l'Égypte, Le Caire privilégiant la thèse de l'attentat alors que Paris assure n'avoir aucun élément tangible dans ce sens. Le problème de maintenance poserait la question de la sécurité des avions égyptiens et aurait une incidence directe sur la fréquentation touristique d'un pays déjà marqué par une baisse importante de visiteurs étrangers. Pour la France, un attentat signifierait qu'une bombe a été déposée dans l'appareil en France puisque le vol partait de Roissy-Charles-de-Gaulle. Cette nouvelle de supposées traces d'explosif intervient donc dans un contexte politique tendu de manque de transparence et d'entraide entre les deux pays pour mener à bien l'enquête sur les causes du crash. Ce n'est pas la première fois que l'Égypte évoque des traces d'explosif, rappelle en substance un diplomate excédé. C'était tout juste après le crash. Le patron de l'Institut médico-légal du Caire l'avait fait lors d'une déclaration fracassante. Ces traces auraient été, cette fois-ci, retrouvées dans les parties spongieuses des restes des victimes. Ses propos avaient très vite été démentis par le gouvernement égyptien.

Des sources judiciaires, diplomatiques et policières sollicitées par Le Figaro ont démenti la présence de traces d'explosif annoncées jeudi. Selon une source diplomatique, cette déclaration va même paradoxalement faire avancer la question du retour des corps. «La restitution se fera, c'est une question de temps. Les Égyptiens ne pourront pas tenir longtemps sur cette ligne», estime cette source. Une autre croit justement le contraire: «Dire qu'il y a des traces d'explosif sur les corps va permettre à l'Égypte de les garder, c'est un prétexte pour ne pas les rendre. Cette affaire n'est pas finie».

Par ailleurs, selon nos informations, le parquet égyptien a envoyé ces derniers jours, à son homologue à Paris des documents via internet. Le parquet parisien les a fait traduire en français et il s'agit des identifications génétiques officielles des victimes. Les familles devraient recevoir les documents dans le courant de la semaine prochaine. Pour elles, il officialisera l'identification de leurs proches, sept mois après la catastrophe. Depuis fin août, on sait déjà que 64 des 66 ADN ont pu être recoupées.

Toujours selon nos informations, pour la justice française, la déclaration de soi-disant traces d'explosifs sur les corps ne change rien à la physionomie de l'affaire. «C'est de l'enfumage», résume une source proche du dossier. Pour les enquêteurs français, il n'y a d'ailleurs toujours pas de qualification criminelle dans cette instruction judiciaire. Et la France attend toujours que des experts indépendants puissent se pencher - enfin - sérieusement sur les débris de l'appareil.

Mercredi, les familles lassées d'attendre le rapatriement des corps ont lancé une pétition sur internet. «Depuis début juillet 2016, leurs corps ont été repêchés et sont conservés dans une morgue en Égypte. Sept mois plus tard, en cette veille de Noël et de fin d'année, nous attendons désespérément qu'ils nous soient rendus par le gouvernement égyptien pour leur organiser des obsèques», écrivent les familles. Jamais, dans l'histoire de l'aviation, une compagnie aérienne et son gouvernement n'ont joué à ce point avec les corps des victimes. En seulement deux jours, elle totalise plus de 2.000 signatures.


http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... plosif.php
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 556
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 27 Avr 2017 04:03

Plus aucune nouvelle de cette étrange affaire...
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Ndindi » 27 Avr 2017 15:16

j ai la conviction d avoir raison hélas
Ndindi
 
Messages: 1235
Inscrit le: 14 Mai 2013 11:40

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 01 Mai 2017 19:48

oui , de grandes chances que tu aies raison, mais comment expliquer ce silence du BEA, d'Airbus et des familles des victimes F à l'époque de l'information 10.0 sinon par un énorme cheque ...
et que dire du conte de fées pondu par les zautorités au sujet de batteries L ion qui auraient explosé de nuit 2 ou 3 heures apres exposition au soleil lors de l escale parisienne et auraient declenché des alarmes en soute et dans les toilets

Pour émettre cette hypothèse d'un « lien indirect » entre la présence de ces appareils électroniques et les avaries dans le poste de pilotage, les gendarmes se réfèrent aux quelques secondes qui précèdent la disparition du vol MS 804 au-dessus de la Méditerranée. Des messages d'alertes automatiques, dits Acars, sont transmis par des capteurs au centre de gestion de la compagnie et à la société qui commercialise ce dispositif.
Le premier de ces messages transmis est le « 3044 anti ice right window ». Ce code indique un problème de dégivrage ou de l'alimentation électrique de la vitre droite, celle du copilote. Il est suivi dans la même seconde d'un autre message, « 561200 sliding right window », qui concerne cette fois la vitre coulissante du cockpit, toujours côté copilote.
Des fumées dans les toilettes avant et dans la soute
Deux secondes plus tard cette fois, une autre alerte signale un incident « sur la vitre fixe latérale », encore du même côté. Ces messages dénoncent une anomalie, mais ne précisent pas laquelle. Puis une autre série de messages s'ensuit et signale cette fois des fumées dans les toilettes avant de l'appareil ainsi que dans la soute.
Les enquêteurs ne font donc que constater un parallèle troublant entre la dépose de ces appareils alimentés par des batteries au lithium et le déclenchement d'alertes pendant le vol sur le côté droit du cockpit quelques secondes avant que les pilotes ne signalent une fumée « intense » dans leur poste. Ces constatations opérées dans l'enquête dite « d'environnement de l'appareil » doivent maintenant être confrontées aux investigations techniques menées par les autorités égyptiennes en lien avec le BEA français. Des investigations assez opaques jusqu'ici.
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar AL40 » 05 Mai 2017 20:13

Crash d'Egyptair : pas de traces de TNT sur les corps

INFO LE FIGARO - Les gendarmes français viennent de conclure à l'absence de traces d'explosifs sur les corps des passagers du vol MS 804, contredisant ainsi la version égyptienne et la piste de l'explosion.

Le 17 janvier, après huit longs mois d'attente, les corps des douze Français qui se trouvaient à bord de l'Airbus d'Egyptair étaient de retour à Roissy. Après leur arrivée, ils avaient subi des prélèvements réalisés par les gendarmes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Objectif: déterminer s'ils portaient la trace d'explosifs, comme le revendiquaient les enquêteurs égyptiens. Or selon nos informations, de TNT il n'y a point. La thèse d'une l'explosion en vol due à une bombe déposée à Roissy, avancée par les Égyptiens, est donc exclue.

Le 19 mai dernier, un Airbus A320 d'Egyptair s'écrasait entre la Crète et la côte nord de l'Égypte. Le vol MS804 reliait Paris-Charles-de-Gaulle au Caire avec 66 personnes à bord. L'après-midi de la catastrophe, et alors que l'épave n'était même pas encore localisée, le ministre de l'aviation civile égyptien, Chérif Fathi, n'avait pas hésité à avancer la thèse terroriste. «La possibilité d'un attentat est plus grande que celle d'un problème technique», déclarait-il. Le ministre était un haut dirigeant et actionnaire de la compagnie aérienne nationale avant d'être nommé au gouvernement. Depuis le crash, ce sont les enquêteurs égyptiens qui ont eu la main sur les investigations et ils n'ont pas partagé les informations dont ils disposaient.

Quatre semaines après la catastrophe, l'épave est enfin localisée mais peu de débris sont repêchés. Les boîtes noires sont tellement endommagées que les Égyptiens doivent se résoudre à envoyer les enregistrements à Paris pour les lire. Avant de repartir, ils font effacer le contenu des ordinateurs et des clés USB par les experts français. Officiellement, seule l'Égypte a en sa possession le contenu des boîtes. Le 27 juin, soit plus d'un mois après, le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour «homicide involontaire».

Fin août, une mission dite de conciliation (en réalité d'identification), doit se tenir à l'Institut médico-légal du Caire, mais elle est reportée au dernier moment. Or cet acte judiciaire est nécessaire avant toute restitution. À la fin de l'été, 64 des 66 ADN sont déjà formellement identifiés mais les enquêteurs égyptiens n'en informent pas les familles, qui l'apprennent par la presse. La situation est bloquée, les corps restent au Caire. En coulisses, la France s'affaire pour accélérer les choses. À plusieurs reprises, la juge d'instruction parisienne appelle le parquet général égyptien. Rien n'y fait.

Et le chantage commence. Début septembre, le Caire demande à Paris de signer un document indiquant qu'il y avait des traces d'explosif sur les débris de l'Airbus A320. Les gendarmes de l'IRCGN refusent, faute d'avoir pu examiner les pièces en question. «Les Égyptiens nous font du chantage», nous confiait alors une source proche du dossier. L'enjeu est d'importance pour l'Égypte: seul un acte terroriste aurait pu masquer le mauvais entretien des appareils de la compagnie nationale, actuellement en proie à des difficultés économiques. Sans compter que, en cas d'attentat, Egyptair n'aurait pas à verser aux familles autant d'argent que s'il s'agissait d'un accident. La question est donc autant d'ordre économique que politique. Une source proche de l'enquête confie: «C'est un accident. En face, l'Egypte n'a eu de cesse de mentir».


http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... -corps.php
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 556
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21


Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar AL40 » 20 Mai 2017 11:51

L'article de ce monsieur Cuvillier cité par Ndindi est loin d'être exhaustif dans son énumération de catastrophes aériennes où le soupçon a pesé ou pèse encore, à juste titre ou non, sur les militaires et leur goût du secret :

- il oublie par exemple la Caravelle d'Air France opérant le vol Ajaccio -Nice qui s'est abimée le 11 septembre 1968 en Méditerranée et l'hypothèse d'un tir d'un missile depuis l'île du Levant;

- il oublie aussi le vol TWA 800 disparu en mer le 17 juillet 1996 et la mise en cause, par certains journalistes, de l'US Navy qui aurait atteint l'appareil avec un missile;

- il oublie également le vol 1812 de la Siberian Airlines Tel-Aviv - Novossibirsk abattu au-dessus de la Mer noire le 4 octobre 2001 par un missile de l'armée ukrainienne;

Enfin faut-il rappeler que certains n'ont pas hésité à avancer très sérieusement pour écarter leur responsabilité) un tir de missile (français) comme cause du crash du vol 626 de Yemenia le 30 juin 2009 au large des Comores ?

Et que ce fut également le cas pour le vol 5017 d'Air Algérie Ouagadougou-Alger crashé au centre du Mali le 24 juillet 2014 ?

Et que d'autres n'ont pas craint d'émettre la même hypothèse dans les jours qui ont suivi la disparition de l'AF 447 en suggérant une éventuelle responsabilité de l'armée brésilienne ?
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 556
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 20 Mai 2017 13:20

oui , enfin le sujet c'est l egyptair !
et Ndindi a pointé des le debut le sujet phoenix express, ainsi que les manoeuvres chrome domes d israel , comme par hazard la navy a supprimé les liens qui les genent !
comment imaginer une seconde que vu le nombre de navires, d'avions, radars et autres gadgets capables de détecter deux fourmis en train de copuler sur un manche de pelle à hassi messaoud n'aient pas capté quoi que ce soit d'un liner passant sous leur nez....et que dire du silence du BEA (la blague des bandes non lues mais communiquées aux egyptiens ) . Les familles n'ont aucune information ...ils devraient demander au BEA

http://www.ladepeche.fr/article/2017/05 ... avoir.html
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar AL40 » 20 Mai 2017 15:26

Pilotix a écrit:oui , enfin le sujet c'est l egyptair !


Nous sommes bien d'accord !
Mais quand un blogueur se fend d'un article sur un sujet aussi sensible, encore faut-il qu'il ne le traite pas de façon superficielle, s'il tient à être pris au sérieux !
On constate par ailleurs que l'auteur de l'article cité par Ndindi a pris soin de ne tirer aucune conclusion formelle sur la disparition du vol 804 d'Egyptair, se limitant à évoquer
un certain nombre de questions qui avaient déjà été posées ici.

Une question : si l'Egypte, qui a perdu 30 de ses ressortissants et un appareil de sa compagnie nationale dans la catastrophe disposait de solides éléments d'enquête lui permettant
de mettre en cause la responsabilité de son voisin israélien, se serait-elle vraiment gardée jusqu'à présent de le faire savoir, d'une manière plus ou moins directe et/ou officielle ?
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 556
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Pilotix » 20 Mai 2017 17:09

La situation dans le secteur cette nuit là ( © Ndindi )
Image
Pilotix
 
Messages: 2673
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Disparition du vol EgyptAir Paris - Le Caire

Message non lupar Berurix » 21 Mai 2017 23:23

Egyptair : un an après le crash, Le Caire enjoint les familles à tourner la page

Un an après le crash du vol Egyptair reliant Paris au Caire, le gouvernement a organisé une cérémonie pour les proches des victimes, qui continuent de réclamer la vérité sur la catastrophe aérienne.

Banlieue est du Caire, vendredi soir. Devant le siège de l'Aviation civile, près de l'aéroport, une tente blanche abrite les proches des victimes. Un an après le crash du vol MS 804 reliant Paris au Caire, l'Égypte organisait une commémoration. Le 19 mai 2016, un Airbus A320 d'Egyptair s'était écrasé en Méditerranée avec 66 personnes à bord, parmi lesquelles 30 Égyptiens et 15 Français.

La logistique est très stricte: les invités sont divisés en petits groupes et amenés séparément sur les lieux pour empêcher tout contact entre eux. En amont de la cérémonie, les reporters sont briefés par un membre d'Egyptair. Les consignes sont claires: interdiction d'approcher les familles, de leur parler, de les filmer ou de les photographier....


Suite réservée aux abonnés du Figaro Premium ....

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... a-page.php
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2109
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers Accidents aériens

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 22 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->