Rugby : l’équipe de France

Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 24 Juin 2012 11:35

L'orgueil des Bleus : c'est le titre de Rugbyrama.fr après la nette victoire 49-10 des rugbymen français dans le second test match contre l'équipe argentine, une semaine après la rageante défaite (23-20) subie la semaine dernière.

Pour une sombre histoire de droits TV, il n'a hélas pas été possible de voir le match en direct.
En 9 minutes (et en espagnol), tous les points du match dans la vidéo ci-dessous :

Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

...
 

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 19 Nov 2017 00:05

Après la débandade de la semaine dernière contre les blacks, une nouvelle défaite à la maison contre une très faible équipe d’Afrique du sud.

Pour être clair, un XV de france pitoyable et à ce niveau de pauvreté du jeu, une seule option : virer 90% de cette bande de bras cassés sans oublier Noves qu’il serait bon d’éjecter au plus vite.

Pas grand chose à perdre à aligner l’équipe b qui a fait nettement meilleure impression cette semaine à Lyon.

La loose totale !!!
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 872
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Quina Green » 19 Nov 2017 20:11

Le rugby commence devant. Tant qu'on n'aura pas un cinq de devant dominateur, on ne pourra rien faire. On n'a pas avancé sur nos propres ballons portés et reculé systématiquement sur les impacts australiens. Il suffit de comparer les performances des deux talonneurs.
On n'a pas pu mettre l'impact nécessaire pour consommer les Australiens au sol. Cela se traduit par des sorties lentes et brouillonnes et comme derrière on n'est pas capable d'écarter proprement et rapidement, ça donne un résultat insuffisant.
Quina Green
 
Messages: 58
Inscrit le: 23 Sep 2015 22:00

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 19 Nov 2017 20:52

Quina Green a écrit: On n'a pas avancé sur nos propres ballons portés et reculé systématiquement sur les impacts australiens. [...]On n'a pas pu mettre l'impact nécessaire pour consommer les Australiens au sol.


Euh.., hier soir, ça se jouait contre les Sud-Afs, non ? :D
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 19 Nov 2017 21:46

GIOU31 a écrit:Pour être clair, un XV de france pitoyable et à ce niveau de pauvreté du jeu, une seule option : virer 90% de cette bande de bras cassés sans oublier Noves qu’il serait bon d’éjecter au plus vite.


Il faut revoir le Canal Rugby CLub de ce soir où Chabal et Harinordoquy commentent l'origine profonde et ancienne du mal affectant le rugby français et l'équipe de France.
Selon eux, on pourra toujours virer le sélectionneur, cela ne ne changera rien. Et la nouvelle politique de la FFR ne devrait porter ses fruits que dans un délai de 5 à 10 ans ! :roll:
Au mieux, on pourra peut-être rêver pour la CdM 2023 !
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar Quina Green » 19 Nov 2017 22:14

AL40 a écrit:
Quina Green a écrit: On n'a pas avancé sur nos propres ballons portés et reculé systématiquement sur les impacts australiens. [...]On n'a pas pu mettre l'impact nécessaire pour consommer les Australiens au sol.


Euh.., hier soir, ça se jouait contre les Sud-Afs, non ? :D


La boulette :D :D :D

On aurait certainement encore plus ramassé contre les Australiens.
Quina Green
 
Messages: 58
Inscrit le: 23 Sep 2015 22:00

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar GIOU31 » 20 Nov 2017 00:34

Guirado était l'invité de Stade 2 ce soir et là.... les bras m'en tombèrent ! Pas seulement par la bêtise profonde du personnage et de la mutilation permanente de notre bonne vieille langue française mais surtout par son analyse de la situation actuelle du XV gaulois. En gros, on est nul mais des fois, on fait des trucs pas mal et puis voilà... Et dire que ce type est capitaine de l'équipe !

Pour le reste, je pense en effet, comme dit plus haut, que nous souffrons en premier lieu d'un terrible déficit physique et quelque part, rien ne peut se construire correctement quand on se fait manger systématiquement. Trop peu de Bastareaud à mon sens !
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 872
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 20 Nov 2017 01:18

GIOU31 a écrit:Pour le reste, je pense en effet, comme dit plus haut, que nous souffrons en premier lieu d'un terrible déficit physique et quelque part, rien ne peut se construire correctement quand on se fait manger systématiquement.


Déficit physique, peut-être mais pas seulement ! A en juger par les nombreuses fautes commises ( passes mal ajustées, en-avant, voire mauvaises réceptions de ballon sur coups de pied adverses, etc.), déficit technique aussi !

Une analyse intéressante : http://video.rugbyrama.fr/rugby/video-r ... ideo.shtml

Et pour certains, peut-être aussi un problème d'état d'esprit (relire ici ce que déclarait Pascal Papé : viewtopic.php?f=66&t=636).
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 27 Nov 2017 14:03

La bonne question :

XV DE FRANCE : ET MAINTENANT, ON FAIT QUOI ?

Par David Reyrat
Mis à jour le 27/11/2017 à 07h12 – Publié le 26/11/2017 à 20h03


La question se pose désormais avec acuité. Guy Novès peut-il rester sélectionneur d'une équipe de France qui n'en finit plus de perdre ? Son message semble avoir du mal à passer et le projet de jeu est toujours à l'état embryonnaire. Il faut d'urgence créer un électrochoc.

Le débat n’a pas fini d’agiter le Landerneau de l’ovale tricolore. Guy Novès peut-il, doit-il rester en place ? Le sélectionneur y a répondu dimanche, au micro de RMC Sport. «Je n’ai jamais pensé à démissionner. Tant que ma direction me garde sa confiance, j’irai au bout de ces quatre ans.» L’ex-manager ne quittera donc pas son poste. Mais, comme il le suggère lui-même, sa hiérarchie, à savoir Bernard Laporte, va-t-elle lui maintenir sa confiance ? À mi-mandat, son bilan est calamiteux. Vingt et un matchs et seulement sept victoires. Sous ses ordres, l’équipe de France ne bat plus grand monde, même pas le Japon. Et les raisons d’espérer un sursaut sont difficiles à imaginer. Le projet de jeu est toujours à l’état de… projet. Et son discours, basé sur l’amour du maillot et de la patrie, le don de soi et le sens du sacrifice, ne passe pas. Ne touche pas une jeune génération élevée au biberon du professionnalisme.

Leur valeur est l’argent. Leur moteur, l’ambition personnelle. À l’image de l’évolution de la société, ils privilégient leur carrière et leurs intérêts personnels, haussent les épaules quand on leur parle de solidarité, de collectif. Un comportement qui se ressent sur le terrain - « Ça manque de complicité», a reconnu l’un des adjoints de Novès, Yannick Bru - et dans les discours des plus anciens. Gui­lhem Guirado et Louis Picamoles peinent à contenir leur agacement, leurs reproches envers leurs plus jeunes partenaires. Leur nonchalance sur le terrain, leur absence de révolte les irritent. Samedi, après le match, si quelques Bleus semblaient vraiment accablés, la plupart ne cachaient pas leur impatience de rejoindre leurs clubs, de tourner la page tricolore, de passer à autre chose… une fois les indemnités de stage encaissées.

Mais alors, ce n’est pas de la faute de Novès si les Bleus semblent si peu concernés ? Sans doute. Il n’y est pour rien non plus si le Top 14 compte encore trop d’étrangers à des postes clés (ouvreurs, ailiers, piliers…), si le jeu n’y est pas toujours très emballant, ni très intense. Mais il est le chef. Il est le responsable. Et le XV de France a besoin d’un électrochoc. Car, si rien ne change, le délitement va se poursuivre, les résultats empirer. «Aujourd’hui, on est très bas et on ne peut que remonter », affirme Guy Novès. C’est à voir. D’abord les Bleus peuvent aller plus bas (une cuillère de bois lors du prochain Tournoi avec, au passage, une défaite contre l’Italie à Marseille ? Trois défaites à 100 points chacune en juin 2018 en Nouvelle-Zélande ?). Ensuite, aucun frémissement ne laisse augurer de quelconques progrès. C’est le contraire, plutôt.

La solution ? Un sélectionneur étranger...

Décisionnaire, Bernard Laporte veut se donner un peu de temps avant de trancher. Il ne semble pas vouloir se séparer de Guy Novès, avec lequel, contrairement aux rumeurs, le courant passe bien. Il envisage en revanche de remplacer ses adjoints (Yannick Bru, en poste depuis six ans (!), et Jeff Dubois) ou, au moins, de les mettre sous tutelle d’autres techniciens. Du replâtrage. Qui ne suffit pas quand il s’agit de rénover en profondeur. Pour cela, une solution paraît évidente : nommer un sélectionneur étranger. Une révolution culturelle. Pour des joueurs en danger, extirpés de leur confort par un discours nouveau, exigeant. Des noms ? Le Néo-Zélandais Vern Cotter, qui, après avoir relancé l’Écosse, cornaque Montpellier, le Sud-Africain Nick Mallett… Un nom qui en impose en tout cas. Pour sortir enfin le XV de France de son marasme.


http://sport24.lefigaro.fr/rugby/xv-de- ... uoi-886463
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Rugby : l’équipe de France

Message non lupar AL40 » 02 Déc 2017 10:56

SUBPRIMES, MARCOUSSIS, GÉNÉRATION Z : LE DÉCLIN DU RUGBY FRANÇAIS DÉCRYPTÉ

Un passionné de rugby analyse en profondeur les maux du rugby français. Lucide et percutant !

Sa conclusion :

Si le rugby ne renaît pas de ses cendres d’ici la Coupe du monde en France, c’est terminé, foutu. Et se redresser, ça passe par la vitrine : le XV de France. Il n’y a que les Bleus qui attirent de nouveaux licenciés.[...]
Pour relancer le XV de France, la FFR doit donc trouver les moyens financiers pour prendre les internationaux sous contrat. Toutes les nations majeures y sont passées.[...]
France 2023 peut sauver le rugby français. Mais la clé, c’est que la FFR et la Ligue finissent par s’entendre. Pour cela, il faut arrêter le déni.
Quel déni ?
Le déni face à la chute du nombre de licenciés, le déni face au fait que le Top 14 est devenu un championnat de collisions et non de vitesse et d’évitement comme pratiquement partout ailleurs. On fait venir des stars du monde entier pour cacher cette réalité. Il faut rééduquer les joueurs, promouvoir d’autres profils, plus vifs, plus rapides. Sortir de la «championnite», avec des enjeux sportifs et financiers qui brident entraîneurs et joueurs. Et en finir avec ces cadences dont les joueurs sortent cramoisis. Il faut tout remettre à plat.
Mais si on ne réagit pas, on ne sera jamais champion du monde. L’équipe de France de hockey-sur-glace aura plus de chance de l’être… Il ne faut pas rater ce cycle de six ans !


L'intégralité de l'article à lire ici : http://sport24.lefigaro.fr/rugby/xv-de- ... pte-887013
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 563
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

...
 

Retour vers RUGBY

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 8 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->