Santé, Bien-être, etc...

Levothyrox - On voudrait me faire taire ?

Message non lupar Jumbofan » 11 Sep 2017 15:54

Chère lectrice,
Cher lecteur,

On m'a signalé que mon message d'hier soir est arrivé en boîte indésirables.

Ce "problème" réapparaît chaque fois que j'aborde des sujets qui fâchent... allez comprendre...

Le message que j'essaie de vous faire passer, c'est que nous sommes désormais plus de 100 000 à avoir signé la pétition pour le retour à l’ancienne formule du Levothyrox !

Croyez-moi, c’est une mobilisation sans précédent.

Et je comprends que ces 100 000 signatures puissent effrayer en haut lieu...

La Ministre de la Santé se moque éperdument des malades

Depuis le début du scandale, la Ministre de la Santé Agnès Buzyn répète que le Levothyrox (nouvelle formule) est innocent :

« les études de pharmacovigilance, que nous suivons de près, ne permettent pas, en l’état actuel des choses, de remettre en cause la nouvelle formule du Levothyrox »

Vous imaginez bien que la Ministre n'allait pas pouvoir maintenir cette position bien longtemps.

Aujourd'hui, elle fait machine arrière et admet (enfin !) qu’il y a bien « des effets notables » liés à la nouvelle formule.

Et là… avec le mépris qui la caractérise, la Ministre ajoute : « Ce sont des effets notables mais qui ne mettent pas en danger la vie des patients. »

!!? … !!!

Puis elle en remet une couche : « Nous avons largement entendu les souffrances des patients. »

Mais quel mépris... Un médecin dépourvu d’empathie comme vous, ça ne devrait pas exister. Quelle chance pour l’Humanité que vous n’exerciez plus la médecine.

Pendant ce temps-là, la Ministre continue de s’enfoncer :

« c’est une crise liée à un défaut d’information et à un défaut d’accompagnement ».

Chère Madame, je confirme que vous êtes incapable d’accompagner les patients dans leurs souffrances. Mais, de grâce pour les patients, admettez que vous n’avez pas les qualités requises pour être ministre et laissez votre place au suivant. Et avant toute chose, laissez aux patients la possibilité de choisir l’ancienne formule du Levothyrox s’ils le souhaitent. Vous avez fait assez de dégâts comme ça.

« On nous empoisonne à petit feu »

Vendredi dernier, les victimes du Levothyrox ont manifesté devant l’Assemblée Nationale. L’Express rapporte :

« La ministre se fiche de nous ! »

« Ils nous laissent mourir en silence. J'étais très sportive, je faisais du tennis et du footing, maintenant j'ai même du mal à conduire. La ministre de la Santé doit réagir, il faut remettre les deux produits en vente. Elle n'a pas été rassurante du tout, elle tente de minimiser les faits en disant "Ne vous inquiétez pas, ça va rentrer dans l'ordre", mais comment peut-elle dire cela à des personnes qui sont dépendantes du médicament ? Le gouvernement a les cartes en mains, nos vies en mains ! »

« Je n'ose plus me faire de shampoings »


Véronique a arrêté de se laver les cheveux il y a un mois. « Je n'ose plus, je perds mes cheveux dès que je les brosse. Je ne me reconnais plus, regardez, j'ai tout perdu ! », se désole cette femme de 65 ans. Elle relève ses cheveux courts, découvrant des zones dégarnies. « En décembre, je serai chauve », affirme-t-elle. C'est l'un des effets secondaires qu'elle subit depuis qu'elle a commencé à prendre la nouvelle formule du Levothyrox, il y a quelques mois.

Elle souffre maintenant de douleurs aux mollets, de palpitations au coeur, de problèmes intestinaux, de diarrhée... « Je me suis dégradée peu à peu. J'ai cru que j'allais faire une crise cardiaque, que j'avais une phlébite ou que je devenais folle. C'est très handicapant, mais je ne peux pas arrêter, ce médicament est vital pour moi », ajoute-t-elle, désemparée. Cette femme souffre depuis 18 ans de la maladie d'Hashimoto, une maladie auto-immune provoquant une inflammation de la thyroïde.

« On nous prend pour des cobayes »


Chantal, qui souffre de la même pathologie, a décidé de ne pas prendre son cachet de Levothyrox ce matin. Une première, pour cette retraitée de 67 ans. C'était la seule solution, dit-elle, pour pouvoir être présente aujourd'hui.

« Je n'ai plus de thyroïde, je ne suis pas censée arrêter le médicament, mais il me met dans un état lamentable. Je ressens toujours une extrême fatigue, je n'émerge pas. Hier j'ai dû me coucher à 21 heures ! Je dois m'asseoir après avoir débarrassé le lave-vaisselle... Ce n'est pas une vie, on nous empoissonne à petit feu, on nous prend pour des cobayes ! »

« J'oubliais des mots, je formais mal des phrases »


Insomnies, douleurs musculaires... Cécile, qui souffre d'une maladie thyroïdienne depuis 19 ans, ressent aussi tous ces effets secondaires depuis qu'elle a commencé à prendre la nouvelle formule. Le plus dur, pour elle, sont les migraines et les pertes de mémoire depuis juillet. « J'ai cru que j'étais Alzheimer... J'ai eu de gros troubles de la mémoire, je formais mal mes phrases, ne trouvais pas mes mots ».

Très vite, son état de santé se répercute sur son travail : « J'oubliais des tâches, mes mails avaient des fautes d'orthographe, je faisais beaucoup d'erreurs d'inattention », énumère cette chargée de paie, âgée de 46 ans. Elle a finalement décidé de passer aux gouttes L-Thyroxine, en provenance d'Allemagne, pour stopper temporairement ces effets indésirables. « Ils sont passés... Mais pour combien de temps ? »

« Je dois faire des pauses en marchant »

Henry, pense lui aussi bientôt passer par l'Allemagne ou la Suisse pour se procurer l'ancienne formule du Levothyrox, qui est toujours en vente.

Ce retraité de 72 ans a subi une ablation de la thyroïde il y a cinq ans. Il décrit les effets indésirables comme « très invalidants ». « Je suis obligé de prendre des cachets pour dormir. J'ai dû m'arrêter trois fois sur le trajet pour venir ici, je n'avais plus de souffle. J'ai des crampes en mettant mes chaussettes le matin. J'ai du mal à aller me promener avec ma femme dehors... Je suis très inquiet pour la suite. »

« J'ai cru à une tumeur au cerveau »

Un peu plus loin, Alain, un retraité de 71 ans, écoute les conversations des uns et des autres pour récupérer des informations. Ce n'est pas lui le malade, c'est sa femme, qui n'a plus de thyroïde depuis 30 ans. « J'ai vu un changement total chez ma femme, d'un coup. Elle est devenue dépressive, plus faible et plus malade », explique-t-il en la regardant, inquiet.

« Je suis vraiment mal, j'ai des coups de fatigue depuis un mois, des migraines et j'ai même cru que j'avais une tumeur au cerveau », renchérit Anne, d'une voix enrouée. « Le discours de la ministre cherche à infantiliser les victimes. On ne se laissera pas faire, ça touche les victimes, mais aussi les proches », reprend son mari.

5 000 plaintes semblables à celles-ci ont été recensées par les autorités. Alors pourquoi la ministre refuse de porter secours à ces malades. Pourquoi s’obstine-t-elle ? C’est incompréhensible… à moins que les instructions ne viennent d’en haut.

Pour que cela cesse, nous devons tous signer et faire signer la Grande Pétition Levothyrox. Plus notre mobilisation prendra de l’ampleur, moins le gouvernement pourra rester sourd au peuple.

Cette expérimentation à grande échelle (3 millions) n’a lieu qu’en France. Les autres pays n’y participent pas. C’est inadmissible !

Si vous ne faites pas signer cette pétition par vos proches, le gouvernement y verra le signe que la voie est libre. Et qu’il peut continuer à fournir des Français comme cobayes à Big Pharma. On l’a déjà vu avec les vaccins, le Levothyrox… et demain ils expérimenteront sur nous des nouveaux antidépresseurs, somnifères, analgésiques, pilules contraceptives, etc.

C’est pourquoi nous devons rassembler un maximum de signatures. Et avec votre aide, nous pouvons gagner. Mais vous devez en parler à votre entourage.

Je vous invite à transférer ce message à tout votre carnet d’adresses.

C'est urgent ! Les patients souffrent.

SIGNER LA PETITION

Chaque signature compte !

Merci de votre soutien,

Eric Müller

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Source : Site de l'express

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1073
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar Jumbofan » 15 Sep 2017 18:51

Image

PMA : tout était écrit…


Article rédigé par Liberté politique, le 15 septembre 2017

Depuis 2012, nombre d’entre nous n’ont cessé de dire, d’écrire, d’agir sur un point non négociable : l’abrogation de la loi Taubira est la priorité des priorités, car son maintien se traduira mécaniquement, automatiquement, inéluctablement par une loi autorisant la PMA, puis par une seconde loi autorisant la GPA.

Or, le combat mené contre la funeste loi a été biaisé dès le premier jour : une partie notable des dirigeants des manifestations ou autres actions d’opposition a mis à égalité la lutte contre l’homophobie et l’abrogation de la loi. Erreur tragique : la loi Taubira valide un comportement contre nature, nous l’avons dit et répété, et l’homophobie n’a rien à voir avec le refus de cette loi qui « change la civilisation ». Mélanger les deux sujets aboutissait mécaniquement à affaiblir considérablement le combat mené contre la loi. La gauche ne s’y est pas trompée, et a gagné le combat par KO. L’ UMP - Républicains, après avoir fait deux pas en avant en faveur de l’abrogation, a précipitamment reculé de dix pas, cela aboutissant à des primaires de la droite mettant en scène des candidats unanimement favorables au « mariage homosexuel », et à l’élection prochaine d’un président du parti qui s’affiche déjà comme grand pourfendeur de toute homophobie et grand laudateur de la loi Taubira...

En réalité, la majorité des opposants à cette loi dramatique a enfourché le faux raisonnement suivant : l’amour homosexuel étant désormais acceptable et donc accepté, le mariage homosexuel devenait acceptable et donc accepté, et la loi Taubira devenait ainsi acceptable et donc acceptée. Désormais, seul comptait le problème de la filiation, nouveau combat central. Erreur tragique : comme l’a si bien dit Bossuet, s’attaquer aux conséquences sans s’attaquer aux causes est vain, voire ridicule.

Avec les AFC, le Salon beige, Ictus et d’autres résistants, Liberté politique, dans toutes ses conférences, manifestations, livres, revues et autres actions avant les élections, n’a cessé de marteler que le seul combat à mener était celui de l’abrogation de la loi, sans réécriture. A cet égard, lors de la manifestation d’octobre 2016, les deux seules banderoles demandant explicitement cette abrogation émanaient du collectif On Ne Lâche Rien, créé par la résistance forte et déterminée de certains.

A front renversé, la classe politique dans son ensemble (à l’exception notable du Front National, du PCD, et de quelques petits partis), le monde associatif catholique dans sa très grande majorité, la plupart des leaders de l’opposition à la loi se sont ralliés à la thèse mortifère suivante : la loi Taubira étant actée et dernière nous, passons à autre chose, et concentrons-nous désormais exclusivement sur la lutte contre la PMA et la GPA.

Cette attitude a eu pour conséquence qu’avant les élections, moment où la lutte contre la loi Taubira aurait dû atteindre sa plus grande intensité, le combat a été purement et simplement abandonnée. Pour la gauche, une telle opposition est une opposition de rêve, poulvu que ça doure, pense-t-elle avec gourmandise…

Aujourd’hui, et à des années des élections suivantes, on se remobilise…pour quoi ? En effet, la gauche continuera de se moquer des contorsions des opposants, puisqu’elle sait que ceux-ci, très probablement et comme toujours, abandonneront la partie avant les élections suivantes, sur le registre bien connu : les lois PMA et GPA sont désormais derrière nous, il faut passer à d’autres choses, plus importantes sûrement…

Ainsi va la chute, depuis un demi-siècle. Toutes les lois mortifères ont été votées selon ce scénario dramatique. Si nous reconnaissons nos erreurs, et les impasses qui en ont résulté, et si nous déclenchons une vraie guerre de riposte à la guerre totale qu’ont déclarée les déconstructeurs de la France, nous pourrons gagner. En clair, acceptons le combat, un combat sans pitié, un combat sans froufrous et autres paillettes qui n’ont pas grand sens en temps de guerre, nous le savons désormais. Finis, les mamours et autres bisounourseries ! Que la résistance aux lois PMA et GPA qui s’annoncent soit totale, au sens plein du terme, et que nous en acceptions tous les risques ! La défense de notre civilisation chrétienne le mérite !

François de Lochner,
président de la Fondation de Service politique,
de Liberté politique et de France Audace.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1073
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le système contraceptif ESSUIRE

Message non lupar Jumbofan » 24 Sep 2017 02:46

Suite à mes posts du 24 Mars 17 et la mise à jour du 25 Mai 17 il est très plaisant de savoir que la pétition a porté ses fruits. Bayer ne commercialise plus les implants Essure dans toute l'Union Européenne.

Victoire! Retrait du marché des implants Essure ...

Image Marielle KLEIN - France

SEP 23, 2017 — Chers signataires,

Le 18 septembre 2017 c'est avec une vive emotion que j'apprenais que le laboratoire Bayer annonçait l'arrêt de la commercialisation des Implants Essure dans toute l'Union Européene...

18 mois après la mise en ligne de la petition, je m'apprête à cliquer sur le bouton "Victoire" avec une certaine émotion...

Cette pétition a été le premier pas de mon combat et elle a été LE tremplin de ce qui a suivi derrière...

Les premières signatures ont été timides et souvent je me suis dit "ça ne prendra jamais"...

Et puis les uns après les autres, vous l'avez signé, vous avez cru en moi et puis en nous... En toutes ces femmes qui, grâce à votre mobilisation ont pu être informées des problèmes liés aux implants Essure...

Cette mobilisation à conduit à la création de l'association R.E.S.I.S.T. qui permet aujourd'hui aux femmes d'être prises un peu plus au serieux...

Cependant l'arrêt de la commercialisation des implants Essure qui nous ont fait et font souffrir le martyre, ne signe pas l'arrêt de notre combat pour autant...

Aujourd'hui, à travers l'Association R.E.S.I.S.T. nous allons veiller à ce qu'un protocole de retrait national et commun à tous les gynécologues soit mis rapidement en place afin que les femmes souffrant d'effets secondaires puissent se faire retirer leurs implants en toute securité...

Nous allons poursuivre notre combat en s'appuyant sur l'aide de la justice afin de faire reconnaître le manque d'information et la défectuosité du dispositif Essure.

La lutte s'annonce encore très longue...

Je ne vous remercierai jamais assez de vous êtes mobilisés à mes côtés et pour avoir accompli ce geste citoyen en signant et partageant cette pétition...

Je remercie aussi toute l'equipe de Change.Org, en particulier Sarah et Naïma, pour leur accompagnement tout au long de ce combat...

Nous avons remporté une première belle victoire...

BRAVO...

Un énorme Merci à tous...

Marielle


© 2017, Change.org, Inc.Certified B Corporation
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1073
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar Jumbofan » 29 Sep 2017 02:35

Image

Home | Pourquoi? | Tribunal |Résultats | Qui sommes-nous?|Dernières nouvelles | Multimédia | Signataires | Crowdfunding |

Monsanto en difficulté et forte mobilisation citoyenne


Dans cette newsletter : expiration de la licence du glyphosate (Roundup) en Europe, Monsanto Papers, résidus de glyphosate dans des produits alimentaires et enquêtes fouillées sur les pratiques de Monsanto...

Cher soutien du Tribunal Monsanto,

Nous avons envoyé l’avis juridique consultatif du Tribunal Monsanto à un grand nombre d’associations et d’organisations du monde juridique. Grâce aux médias et aux réseaux sociaux, il a été disséminé aux quatre coins de la planète.

Bien sûr, nous n’avons pas arrêté la machine Monsanto, mais personne ne s’attendait à trop de facilité. Nous avons tout de même fait un grand pas en avant vers un monde sans produits chimiques toxiques. Monsanto est en difficulté pour beaucoup de raisons, et pas seulement à cause du Tribunal : l’autorisation de son produit phare Roundup — et de son ingrédient actif le glyphosate — arrive à expiration dans l’UE. Des victimes poursuivent Monsanto en justice. Le Tribunal Monsanto et ces procès ont permis d’exposer au grand jour les méthodes de l’entreprise, motivant d’autres citoyennes et citoyens à faire de même. Voyez ci-dessous les livres et films réalisés récemment à ce sujet. Enfin, dans les campagnes, la nature se défend : de plus en plus de mauvaises herbes résistent au Roundup. La « solution » avancée par Monsanto pour combattre ce problème — le dicamba, un autre herbicide extrêmement toxique — s’avère être un échec total.

Tous ces signaux nous montrent que le modèle toxique d’agriculture proposé par Monsanto et les méthodes d’extorsion de cette entreprise atteignent leurs limites. De plus en plus, nous comprenons que nous devons et pouvons nourrir la planète sans l’empoisonner. Un récent rapport de l’ONU dénonce d’ailleurs le mythe des pesticides « nécessaires ». Il est temps de travailler avec la nature plutôt que contre elle, et de soutenir les paysannes et paysans plutôt que de les exploiter.

Aidez-nous à promouvoir ces changements : parlez du Tribunal autour de vous, soutenez les campagnes en cours et faites un don si vous le pouvez pour nous aider dans ce travail.


Expiration de la licence du glyphosate

L’autorisation de l’ingrédient actif du Roundup arrive à expiration dans l’UE, non sans débat. Plus de 1,3 million de personnes ont signé une pétition officielle (Initiative Citoyenne Européenne) pour demander l’interdiction du glyphosate, la mise en place d’une réforme du processus d’autorisation des pesticides en Europe, et l’installation de quotas quant à leur utilisation. Au cours des discussions, il est apparu clairement que le rapport « indépendant » de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), basé sur le rapport de l’Institut fédéral allemand BfR, s’appuie en fait sur des études de l’industrie. Ce rapport contenait même des passages copiés-collés d’évaluations de Monsanto. Une audition officielle est prévue le 11 octobre prochain au Parlement européen, mais Monsanto et la BfR ont d’ores et déjà refusé de participer. Les États membres se prononceront bientôt sur le renouvellement.

Image

Pour lire la suite ....http://fr.monsantotribunal.org/main.php ... =462530790
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1073
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar volapied » 17 Oct 2017 23:11

Ce soir, a été diffusé sur Arte « Le Roundup face à ses juges » , un film de Marie Monique Robin.
A revoir pendant 3 semaines :

https://www.arte.tv/fr/videos/069081-00 ... ses-juges/

Le Roundup ça décape grave !!!
volapied
 
Messages: 879
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar volapied » 19 Oct 2017 12:46

Arte info a écrit:
Qui veut encore sauver le Roundup en Europe ?

Un comité d'experts des États membres de l'Union européenne doit se prononcer le 25 octobre sur l'autorisation du glyphosate en Europe…
…..
Alors que l’autorisation du glyphosate arrivait à échéance en juin 2016, les membres de l’Union européenne ne sont pas parvenus à un consensus pour interdire ou autoriser sa présence sur le marché européen. La Commission a alors prolongé temporairement son autorisation jusqu’au 31 décembre 2017 et présenté un ultimatum aux États membres pour qu’ils trouvent un compromis sur la question avant cette date butoire.
…..
Le glyphosate a encore ses défenseurs
……..

https://info.arte.tv/fr/qui-veut-encore ... -en-europe

Alors, Monsieur le ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, vous dont l’ intrépidité s'est affichée dans tous les recoins de la planète, c’est le moment de « les » mettre sur la table et montrer de quel bois elles sont faites ! :)

La France pour l'interdiction du Roundup… mais quand ?

Or la France a annoncé la couleur : elle votera contre la proposition de la Commission européenne. Tout en restant évasive quant à la date à laquelle elle souhaite interdire définitivement le produit. Si Nicolas Hulot s’est engagé à bannir le Roundup "d’ici la fin du quinquennat", le Premier ministre Édouard Philippe parle lui d’une transition "progressive et irréversible" d’ici à 5 ou 7 ans. Fidèle à sa conjonction de coordination préférée, le président Macron affirmait cette semaine qu’il ne souhaitait "ni procrastiner, ni stigmatiser" sur la question.


Une transition, c’est super quand on sait que l'on va dans une situation meilleure !
Si on tergiverse, ça finit immanquablement au tas , chez les vélivoles on dit « se vacher » !
Comme en para-pouêt-pouêt, lorsque vous vous étiez retrouvé dans le bush ... :mrgreen:

Cette fois, c'est l'Histoire qui vous regarde !
volapied
 
Messages: 879
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar volapied » 25 Oct 2017 10:07

Saurons-nous, aujourd’hui, ce qui pèse le plus lourd entre bonnes intentions et lobbying agro-économique ?

Le Monde.fr a écrit:
Glyphosate :
Les Etats membres doivent dire s’ils renouvellent la licence d’utilisation de l’herbicide. Mardi, la Commission européenne a proposé de baisser la durée de son autorisation.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

volapied
 
Messages: 879
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Santé, Bien-être, etc...

Message non lupar volapied » 25 Oct 2017 20:36

Ecartelés entre les intérêts d'une agriculture intensive qui ne veut pas changer ses habitudes et le rejet de la population qui n’hésite plus à se faire entendre, le comité des experts des Etats membres de l’Union européenne décide... qu’on décide pas et qu’ils vaut mieux réfléchir encore un petit peu ! :|

Pas de quoi pavoiser…
Mais c’est un progrès que des experts prennent conscience qu’il vaut mieux réfléchir avant d’envoyer les sulfateuses. :mrgreen:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
volapied
 
Messages: 879
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Joyeux Halloween de la part de Big Pharma

Message non lupar Jumbofan » 31 Oct 2017 19:09

Sante Nature Innovation <santenutrition@sante-nature-innovation.fr>

La proposition indécente des labos pour lutter contre la calvitie

Chère lectrice, cher lecteur,

Voulez-vous une vraie histoire d’horreur pour Halloween ?

C’est l’histoire de J., un homme de 45 ans qui s’inquiétait de perdre ses cheveux.

J. n’avait pas lu ma lettre intitulée « Plus séduisant, chauve [1] », qui n’existait pas encore.

Cette lettre explique que les hommes chauves sont jugés plus courageux, virils, séduisants, sur les photos retouchées par ordinateur, avec ou sans cheveux.

Mais J. était sérieusement persuadé que ce front qui grandissait était un problème et alla consulter.

Son médecin décida aussitôt de lui prescrire du Finastéride. C’est un médicament dûment autorisé par les autorités de santé contre la perte de cheveux et les problèmes de prostate (hypertrophie bénigne de la prostate).

Un médicament pour perturber les hormones
Le Finastéride agit en bloquant la fabrication d’hormones masculines liées à la chute des cheveux et au gonflement de la prostate.

C’est donc un perturbateur endocrinien… légal. On le donne délibérément aux patients, comme la pilule contraceptive qui agit en déréglant le cycle naturel de la femme.

Mais contrairement à la pilule, le Finastéride est très peu efficace. Il ne réduit que de 30 % les chutes de cheveux [2]. La différence est imperceptible pour l’entourage. Et les chutes reprennent dès qu’on arrête le traitement.

Les cheveux de J. tombèrent un peu moins, mais il se sentit rapidement beaucoup plus triste.

Il perdit complètement son désir pour les femmes, ce qui tombait bien puisqu’il était devenu impuissant.

J. constata aussi que des seins s’étaient mis à pousser.

Mais il ne s’en inquiéta pas non plus, car il était de plus en plus dépressif et négligeait sa vie…

Mal lui en prit : J. déclara bientôt un cancer du sein, pourtant rarissime chez les hommes. Il se suicida dix-huit mois plus tard, peu avant que les métastase aient terminé leur funeste travail.

« La faute à pas de chance »

« La faute à pas de chance », pensa sa famille, bien désolée de l’avalanche de malheurs qui s’étaient abattus sur un homme qui n’avait à l’origine qu’une simple préoccupation esthétique.

Personne, dans le milieu médical, ne chercha à la détromper.

Pourtant, tous les malheurs de J. avaient été la conséquence de cette cochonnerie, si vous me passez l’expression, qu’est le Finastéride.


Ce médicament a bénéficié pendant dix-sept ans du silence des autorités de santé, et il est toujours en vente, toujours prescrit !!!

Dix-sept ans de silence

Tout le monde ne peut pas faire dix ans d’études de médecine ni être capable de juger par lui-même si tel médicament vaut la peine ou non d’être pris.

Il est normal de s’appuyer sur l’avis des autorités de santé et des médecins. C’est ce qu’on nous demande de faire, d’ailleurs, à longueur de journée : « Parlez-en à votre médecin. »

Trente mille hommes en France prennent du Finastéride sans se douter de quoi que ce soit.

Pourtant, de graves effets indésirables psychiatriques (dépression, idées suicidaires) ont été signalés à l’agence du médicament depuis 1999, il y a dix-sept ans !! [3]

En décembre 2008, l’Agence des produits pharmaceutiques de Suède, au terme d’une enquête de sûreté, a averti du fait que l’utilisation du Finastéride à 1 mg (le plus petit dosage commercialisé) pouvait déjà causer un dysfonctionnement sexuel irréversible (impuissance) même après l’arrêt du traitement [4]. Pas étonnant pour un perturbateur d’hormones.

Une grande étude pharmaco-épidémiologique, publiée dans le JAMA Internal Medicine en mars 2017, a confirmé l’existence du « risque d’automutilation et de dépression » lié au Finastéride [5].

Mais il a fallu encore des mois pour que, finalement, l’Agence européenne du médicament demande « d’avertir les professionnels de santé et les patients sur les risques de changements d’humeur, d’idées suicidaires et de dépression », et qu’elle rappelle que le Finastéride peut entraîner des troubles sexuels et un cancer du sein [6].

Par ailleurs, on sait que les hommes traités au Finastéride qui auraient un enfant risquent fortement que celui-ci naisse handicapé. Le Finastéride est en effet un « tératogène », autrement dit un médicament qui provoque des malformations du fœtus. Il est d’ailleurs recommandé de reporter la conception au moins trois mois après la fin de l’exposition paternelle.

Mais le produit reste en vente dans nos pharmacies, et les médecins peuvent continuer à le prescrire.

Comprenez : les autorités de Santé sont trop occupées à pourchasser les médecins qui prescrivent des plantes, des compléments nutritionnels et qui pratiquent les médecines douces !! [7]

Joyeux Halloween de la part de Big Pharma !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cette lettre :
[1] https://www.santenatureinnovation.com/p ... nt-chauve/
[2] S. Varothai et W.F. Bergfeld, « Androgenetic alopecia : an evidence-based treatment update », American journal of clinical dermatology, vol. 15, n° 3,‎ juillet 2014, p. 217-230.
[3] http://ansm.sante.fr/S-informer/Actuali ... nformation
[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Finast%C3%A9ride.
[5] http://www.lepoint.fr/editos-du-point/a ... 544_57.php.
[6] Idem.
[7] Voir à ce sujet le nouveau numéro d’Alternatif-Bien-Être : « Ces bons médecins victimes du Conseil de l’Ordre ».

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1073
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 
Précédent

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 4 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->