Maroc : où va le royaume ?

Maroc : où va le royaume ?

Message non lupar Vox Populix » 19 Juin 2011 23:03



Malgré le projet de réforme constitutionnelle proposé par le roi vendredi dernier , des milliers de marocains ont manifesté pour marquer leur mécontentement . Des partisans du régime n'ont pas hésité à attaquer les manifestants ...

A l'instar de la Tunisie et de l'Egypte , le Maroc peut-il se diriger vers une révolution populaire ?
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 912
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 

Re: Maroc : vers un printemps en plein été ?

Message non lupar oscar » 20 Juin 2011 00:12

On entendait plus parler du Maroc depuis quelques semaines mais apparemment la contestation est profonde et c'est une des premières fois où l'on entend parler de violences civiles . Pour moi , la situation marocaine est diamétralement différente de celles de la Tunisie et de l'Egypte pour une raison simple qui saute aux yeux . Dans ces deux pays , le peuple dans son ensemble était déterminé à renverser le pouvoir , rien de tout ça au Maroc . Une grande partie des marocains est favorable au roi et si les choses devaient s'envenimer , il y aurait un risque de guerre civile car deux camps s'affronteraient mais honnêtement , je n'y crois pas . Le tout est de savoir jusqu'où le pouvoir est prêt à aller dans l'abandon de ses prérogatives et si une vraie monarchie constitutionnelle peut voir le jour .

Si quelqu'un connaissant bien le royaume pouvait nous donner un avis averti , ce serait appréciable .
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 742
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: Maroc : où va le royaume ?

Message non lupar Vox Populix » 26 Nov 2011 12:53

Maroc : les islamistes du PJD revendiquent la victoire aux élections

leparisien.fr - 26/11/2011

Les résultats officiels des élections législatives qui se sont tenues vendredi au Maroc ne seront pas connu avant dimanche. D'ores et déjà, le Parti islamiste Justice et développement (PJD), formation modérée d'Abdellah Benkirane, revendique la victoire avec une centaine de siège sur les 395 que compte le parlement marocain . Après Ennahda en Tunisie, le pays pourrait donc à son tour voir les islamistes devenir la première force politique du pays.

«Les données chiffrées dont nous disposons nous permettent de dire que nous aurons plus de 100 sièges», a estimé samedi Lahcen Daoudi, chef du groupe parlementaire du PJD, déjà premier parti d'opposition dans l'assemblée sortante avec 47 députés. «Nous avons déjà gagné plus de 80 sièges et je peux vous dire que nous aurons facilement plus de 100 sièges. C'est un tournant historique», indique également Mustapha El Khelfi, directeur de la publication d'Attajdid, le journal du parti.

«L'exécutif se fera autour d'une coalition»

Si le PJD devient le premier parti de la chambre des députés, c'est dans ses rangs que le roi Mohamed VI devra désigner le prochain Premier ministre. «Le PJD peut prétendre à la première place. Mais même s’il dirige le gouvernement, l'exécutif se fera autour d'une coalition», analyse le juriste Omar Bendourou. «Le parti le plus puissant ne dépassera sans doute pas les 16 à 18% des votes», avait affirmé Khalid Naciri, ministre de la Communication.

Le PJD pourrait devancer l'Istiqlal (Indépendance) de l'actuel Premier ministre Abbas El Fassi, parti le plus ancien du Maroc, qui a combattu pour l'indépendance, bien implanté sur tout le territoire national mais qui pourrait faire les frais de l'usure du pouvoir. La formation islamiste devancerait un autre membre de la coalition gouvernementale, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti jeune et composée notamment de technocrates, dirigée par Salaheddine Mezouar, ministre de l'Economie, que certains voient diriger le prochain gouvernement.

Une participation en hausse

Les 13,5 millions d'électeurs, sur une population de 35 millions d'habitants, avaient à choisir parmi quelque 7 100 candidats de 31 partis en lice. Estimée à 45 % à la fermeture des bureaux de vote, la participation était en hausse par rapport au scrutin précédent (37% en 2007). Le ministre de l'Intérieur, Taib Cherkaoui, s'est félicité que le vote se soit déroulé «dans un contexte normal, et un climat de mobilisation et de responsabilité». Les Marocains étaient appelés à désigner leurs députés cinq mois après la réforme constitutionnelle voulue par le roi . Visant à démocratiser le système politique, cette réforme est une réponse du pouvoir au mouvement de contestation lancé par la jeunesse dans la foulée du printemps arabe.

Les contestataires du Mouvement du 20 février avaient appelé au boycottage du scrutin. Le vote était supervisé par 4 000 observateurs marocains et étrangers dont une délégation du Conseil de l'Europe.
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 912
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: Maroc : où va le royaume ?

Message non lupar politix » 26 Nov 2011 17:53

Et bien oui , les islamistes montent en puissance dans la plupart des pays musulmans , pourquoi et comment ?

Pourquoi ? c'est relativement facile à comprendre . Ces peuples en ont marre de leurs conditions d'existence et après avoir réussi à semer le trouble grâce à ce que certains appellent "révolutions" , ils se retournent vers la seule alternative aux dictatures qui se propose à eux . Le temps pour eux n'est pas à se poser les questions de savoir si l'islamisme , même modéré , les rendra libres et prospères ou les brimera autant voire plus que les régimes qu'ils viennent de renverser . A mon sens , l'incertitude sur l'avenir , même proche , est totale .

Comment ? Par des élections tout ce qu'il y a de plus démocratiques , il faut bien l'avouer et reconnaître que tous ces partis religieux accèdent au pouvoir par des élections libres et indiscutables . Même si certains voient ces résultats du plus mauvais oeil , comment s'y opposer quand on analyse les évènements qui ont mené à une telle situation .

Le Maroc reste à part et ne peut-être en aucun cas comparé à la Tunisie ou l'Egypte mais finalement et plus en douceur , le résultat est le même et si ça ne suffit pas aux yeux du peuple marocain , le principe de royauté ne pourra éternellement résisté aux aspirations profondes des marocains . Ce royaume , dans ce cas , aurait parcouru le chemin inverse des autres , l'islamisme au pouvoir avant la "révolution" . Ce mot de "révolution" convenant très mal à tout ce qui est advenu dans ces pays , il faudrait plus justement parler de "soulèvements populaires" ...
politix
 
Messages: 1048
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Maroc : où va le royaume ?

Message non lupar panoramix » 26 Nov 2011 21:48

Salut et bon week-end à toutes les Gauloises et leurs maris .

Une interrogation qui me vient et à laquelle je n'ai pas de réponse précise . Quel va être le pouvoir réel du gouvernement islamiste marocain qui va voir le jour par rapport au pouvoir du roi ? Est-on dans le cadre d'une vraie monarchie démocratique ?
Avatar du Gaulois
panoramix
 
Messages: 394
Inscrit le: 23 Mai 2011 13:37


Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 5 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->