Pétitions diverses

En prison pour avoir refusé de polluer

Message non lupar Jumbofan » 15 Fév 2014 02:31

Voici un message reçu il y à quelques heures de l'I.P.S.N.

Image

Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or, exploite depuis plus de quarante ans 10 hectares de vignes en agriculture biologique.

Le 24 février 2014, il passera devant le tribunal correctionnel pour avoir refusé de déverser un dangereux pesticide sur sa vigne. Il encourt jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

Par solidarité avec lui, je vous demande de signer la déclaration de soutien située en bas de ce message.

Un insecticide qui détruit les abeilles

En juin dernier, pour contrer un risque hypothétique d'épidémie de flavescence dorée, une maladie de la vigne, le préfet de Côte-d'Or a pris un arrêté radical : tous les vignerons devront traiter leur vigne contre la cicadelle, l'insecte qui répand la maladie.

Le problème est que même l'insecticide le moins polluant contre la cicadelle tue les abeilles et la faune auxiliaire.

Il détruit toutes sortes d'insectes nécessaires à la régulation de la vigne pour éviter les parasites. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.

Il décide donc, fort logiquement, de lutter contre la cicadelle en choisissant parmi les nombreux traitements naturels bien connus des agriculteurs bio.

Le 30 juillet dernier, un inspecteur de la direction régionale de l'Agriculture arrive chez lui.

Il décide aussitôt de le signaler au procureur. Emmanuel Giboulot est mis en examen, comme un délinquant.

Traîné en correctionnelle !!

Emmanuel Giboulot est convoqué le 24 décembre pour un arrangement amiable avec le procureur, mais celui-ci annule au dernier moment.

Au lieu de classer l'affaire, le procureur décide de le renvoyer devant le tribunal correctionnel, avec un procès le 24 février prochain !

Emmanuel Giboulot sera donc jugé aux côtés de délinquants sexuels et de cambrioleurs endurcis, qui forment la population habituelle des audiences correctionnelles.

Le problème est que, en dehors de quelques réactions isolées, personne ne s'est exprimé publiquement pour défendre Emmanuel Giboulot.

Aucune réaction massive n'a eu lieu dans la population, jusqu'à présent.

L'IPSN avait créé une page de soutien sur Facebook pour Emmanuel Giboulot, qui a récolté plus de 35 000 soutiens. Mais, vu le contexte, la mobilisation doit aujourd'hui être infiniment plus forte et plus officielle.

Les alternatives naturelles sont efficaces !

En effet, contrairement à ce qu'affirment les autorités, il existe plusieurs moyens de protéger les vignes contre la cicadelle tout en respectant l'environnement :

- les vignes peuvent être protégées avec des fougères et de l'argile calciné ;

- des pièges à cicadelle existent, et ils sont efficaces (la cicadelle est attirée par la couleur orange) ;

- on peut également poser entre les pieds de vigne de la paille d'avoine ou du papier d'aluminium, dont la forte intensité lumineuse empêche l'insecte de se poser. Des expériences ont montré que cette simple mesure est tout aussi efficace que l'insecticide ;

- mais surtout, surtout, c'est en préservant la biodiversité qu'on lutte le mieux contre la cicadelle, car c'est un insecte apprécié par de nombreux prédateurs dans la nature. Le problème est que ces prédateurs, les araignées, la mante religieuse et certains types de punaises, ont aujourd'hui été éradiqués dans les vignes non biologiques, où la faune est ravagée par les insecticides.

Ces solutions ne devraient pas être combattues mais au contraire encouragées par les autorités.

Les agriculteurs qui les utilisent devraient être félicités et donnés en exemple, non pas soumis à la terreur d'une répression judiciaire.

C'est pourquoi je vous demande de signer la déclaration de soutien à Emmanuel Giboulot.

Signez la déclaration de soutien

Emmanuel Giboulot ne doit pas se rendre au tribunal abandonné de tous. Il doit savoir qu'il est soutenu par des centaines de milliers de personnes.

Oui, si vous signez la déclaration de soutien ci-dessous, et si vous passez ce message à tout votre carnet d'adresses, nous pouvons provoquer une vague de solidarité historique dans le pays.

Nous pouvons aussi changer l'issue de ce procès en rassemblant des centaines de milliers de signatures de soutien.

Car sans réaction massive de la population, ce viticulteur risque très probablement d’être condamné, pour l'exemple.

La plupart des agriculteurs qui verront cela se le tiendront pour dit. Ils comprendront qu'ils doivent obéir aveuglément aux injonctions des autorités, y compris si cela implique d'empoisonner leur propre terre et de décimer plus encore les abeilles et autres insectes pollinisateurs !!

Ne laissez pas se commettre une telle injustice, avec des conséquences aussi lourdes et contraires à l'intérêt de tous. Manifestons publiquement notre réprobation la plus totale contre les réglementations qui marchent à l'envers et qui nuisent autant à l'environnement qu'au bon sens.

L'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle vous appelle donc solennellement à signer la déclaration officielle de soutien à Emmanuel Giboulot http://clic.institutprotectionsantenatu ... w./AQ/VkX4 et à la faire signer par tout votre entourage.

Cela ne vous demandera qu'un instant, mais c'est un moyen concret d'empêcher qu'une grave injustice ne soit commise, doublée d'une grave atteinte à notre planète.

S'il vous plaît, ne fermez pas cet email pour l'envoyer aux oubliettes. Ce serait un énorme gâchis. Puisque vous avez investi du temps pour lire ce message jusqu'ici, faites un geste simple et signez la déclaration officielle de soutien http://clic.institutprotectionsantenatu ... w./AQ/Z9dX à Emmanuel Giboulot.

Puis transmettez ce message à toutes vos connaissances.

Un grand merci,

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle


Soutenez l'IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici http://clic.institutprotectionsantenatu ... y./AQ/07w1.


Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici http://clic.institutprotectionsantenatu ... 4./AQ/Hnyf.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.


Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN


Je trouve cette façon de faire totalement aberrante et j'ai donc signé pour soutenir ce viticulteur qui par ses actions permettent la sauvegarde entre autres de nos amies les abeilles.

Image
IPSN
Merci d’avoir signé,
s'il vous plaît partagez !
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn
Chère Madame, cher Monsieur,
Je vous remercie de tout cœur d’avoir pris du temps pour signer la lettre de soutien à Emmanuel Giboulot.
Grâce à vous, je l'espère, son engagement de 30 ans en faveur de l'agriculture biologique sera reconnue et même promue.
Mais pour cela, j'ai encore besoin de votre aide :
Partagez cette pétition sur les réseaux sociaux grâce aux boutons ci-dessus.

Faites là circuler en transférant ce lien à vos proches, vos amis et vos familles : http://ipsn.eu/petition/viticulteur_texte.php

Parlez-en autour de vous !

C’est ainsi que nous obtiendrons assez de signatures pour rendre sa liberté à Emmanuel Giboulot et être entendus des autorités.
Un grand merci de votre soutien,
Augustin de Livois
Président de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – Rue du Vieux Marché au Grain, 48 – 100 Bruxelles
http://www.ipsn.eu
Association sans but lucratif conforme à la loi du 27 juin 1921.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Lutte contre le cancer des enfants

Message non lupar Jumbofan » 17 Fév 2014 15:13

Suite à mon post du 06 Février

Image


APPEL COMMUN A FRANCOIS HOLLANDE

Le plan cancer 3 n'est pas satisfaisant pour les enfants victimes de cancers. EVA POUR LA VIE - soutenue par 50 associations et les 79000 signatures de la pétition - s'adresse à François Hollande. Nous lui demandons un RV en personne pour mobiliser son gouvernement afin qu’une LOI GARANTISSANT le financement d’un fond de recherche INDEPENDANT et améliorant les conditions de traitement des enfants atteints de cancers & maladies rares soit étudiée...
http://8p.r.mailjet.com/redirect/n268t9 ... lande.html
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

En prison pour avoir refusé de polluer

Message non lupar Jumbofan » 18 Fév 2014 18:32

Et voici les derniers développements concernant cette affaire !!! Alors amis Gaulois signez tous cette pétition et faites-la suivre à toutes vos connaissances, famille, amis, collègues, etc .... c'est un problème vraiment très très important dont l'issue pourrait avoir des retombées catastrophiques pour nous tous les humains. Si Emmanuel Giboulot perd ce procès dirigé par l'Etat c'est la porte ouverte à des Stés comme Monsanto et autres fabricants de pesticides etc...

Image

Et malgré cela, les soutiens à Emmanuel ne faiblissent pas

Chère amie, cher ami,

Alors que votre mobilisation en faveur d'Emmanuel Giboulot prend de l'ampleur, notre site Internet a été mis hors-ligne pendant près d'une heure, tôt ce matin. Je vous prie de m'excuser pour la gène occasionnée. Je ne saurais dire s'il s'agit-là d'un acte malveillant, mais nous avons mis toute notre énergie pour rétablir la connexion et tout remarche à nouveau.

Je voulais donc vous prévenir que la vidéo d'Emmanuel Giboulot et la page de signature pour le soutenir sont de nouveaux accessibles. Grâce à vous Emmanuel Giboulot compte déjà plus de 175 000 soutiens qu'il pourra emmener avec lui à son audience, lundi prochain.

Mais c'est 500 000 signatures de soutien qu'il doit pouvoir montrer au juge !

Je vous invite à écouter ou ré-écouter sans attendre le témoignage profondément touchant d'Emmanuel et à continuer à le soutenir en signant et en relayant son message à tous vos contacts.


Image
http://www.youtube.com/watch?v=C6eV7YvPxEc

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois
Président de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 20 Fév 2014 19:53

Image

J-4 avant le procès d’Emmanuel Giboulot

Madame, Monsieur,

Tout d’abord un immense bravo pour votre mobilisation, car à l’heure où je vous écris, vous êtes plus de 350 000 à avoir signé la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot! Bravo !!

Votre mérite est d’autant plus grand que nous avons eu les pires problèmes avec notre site Internet et que certains d’entre vous ont dû s’y prendre à plusieurs reprises pour signer la pétition. Merci du fond du cœur !

On ne sait pas s’il s’agit d’attaques ou d’une surchauffe du serveur, mais le site Internet lui-même a fini par sauter.

Nous avons pu sauver - in extremis - la page de la pétition.

C’est le plus important car il ne reste que quatre jours avant le jour J.

Alors n’hésitez plus ! Transférez à tous vos amis, continuez à faire le buzz ! Il faut qu’on sache qu’en France au XXIe siècle l’administration est toujours prête à enfermer un innocent sous des prétextes fallacieux ! ...


http://ipsn.eu/petition/viticulteur/sign
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Soutenons le Viticulteur Emmanuel Giboulot

Message non lupar Jumbofan » 26 Fév 2014 04:24

Ci-dessous msg reçu hier soir de l'I.P.S.N.

Image

Jugement le 7 avril


Madame, Monsieur,

Comme vous l'avez sans doute entendu à la radio ou à la télévision, le viticulteur Emmanuel Giboulot, poursuivi pour avoir refusé un dangereux pesticide, est passé hier au tribunal correctionnel de Dijon, comme prévu.

Nous étions plus de mille personnes à ses côtés. De nombreuses associations, locales et nationales, étaient présentes. Nous lui avons remis près de 500 000 pétitions de soutien, dans une atmosphère d'enthousiasme extraordinaire. Grâce à vous, je peux témoigner que cette épreuve a été transformée pour Emmanuel et sa compagne en un grand moment de chaleur et de convivialité.

Vous pouvez consulter sur la page Facebook de soutien nos photos du pique-nique festif organisé devant le tribunal, et de la remise de notre pétition, juste avant l'audience. (1)

Mais malgré cette mobilisation, la Procureure a insisté sur sa culpabilité. Elle a requis 1000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, avec inscription à son casier judiciaire.

Le jugement sera rendu le 7 avril.

Nul ne sait aujourd'hui de quel côté pencheront les juges. Mais une condamnation, même symbolique, serait un terrible désaveu envoyé au monde de l'agriculture bio, et une très mauvaise nouvelle pour l'environnement.

Car, ne l'oublions pas, Emmanuel Giboulot entrerait alors juridiquement dans la catégorie des délinquants. Un homme qui mériterait au contraire d'être décoré pour son courage !

Cette condamnation, si elle a lieu, contribuera de façon grave à amplifier le climat de peur, et à décourager les bonnes volontés parmi les personnes tentées par l'approche biologique.

Elle confirmera les agriculteurs biologiques dans l'idée que, quelles que soient leurs convictions personnelles, c'est au bout du compte les autorités administratives et leurs méthodes chimiques qui s'imposent sur leur propre terrain !

La décision du tribunal n'a pas encore été prise. Mais si notre mouvement s'essouffle maintenant, cela pourrait être considéré par les juges comme le signe que l'opinion publique se désintéresse du problème !

Ne commettons pas cette erreur stratégique. Poussons maintenant notre mobilisation encore plus loin. Nous avons encore 5 semaines et nous pouvons atteindre un million de signatures !

Je compte donc sur vous pour continuer à récolter des pétitions de soutien autour de vous en transférant l'appel d'Emmanuel Giboulot (à voir ici).

Parmi bien d'autres, la radio Europe 1 a relevé l'exceptionnel mouvement de soutien autour d'Emmanuel, et indiqué que « cette mobilisation pourrait jouer en la faveur du vigneron lundi ». (2)

C'est certainement vrai car, sans cela, la Procureure aurait très probablement requis une peine beaucoup plus grave.

Mais en continuant à récolter des pétitions, nous pouvons obtenir qu'Emmanuel Giboulot soit relaxé et sorte du tribunal sans la moindre condamnation le 7 avril. Et c'est ça qui est, de très loin, le plus important.

Face à nous, de puissants réseaux se mobilisent. Certains accusent Emmanuel Giboulot d'être un « intégriste du bio ». Il a pourtant déclaré lui-même à l'audience qu'il aurait accepté de traiter sa vigne si la menace de le maladie avait été réelle. Mais la maladie, la flavescence dorée, n'est même pas présente dans son département, la Côte-d'Or ! Il n'y en a pas à l'heure actuelle à des kilomètres autour de ses vignes. Traiter avec un pesticide ne servirait strictement à rien.

D'autres font courir le bruit un peu partout sur Internet que le traitement par pesticide est indispensable et bénéfique. Ceci alors que l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), a lui-même publié un rapport sur cette maladie, expliquant que les traitements actuels imposés aux agriculteurs sont :
« polluants, coûteux, et contrecarrent la démarche de réduction de pesticides de la filière viticole. Ces plans de lutte obligatoire posent en outre d’énormes problèmes aux viticulteurs engagés en Agriculture Biologique ou en processus de conversion vers celle-ci. » (3)

Encore une fois, nul ne sait aujourd'hui de quel côté pencheront les juges. Mais après tout ce que nous avons fait jusqu'à présent, n'abandonnons pas Emmanuel maintenant, alors que le danger d'une condamnation pèse plus que jamais sur sa tête.

Continuez à rassembler des signatures de soutien autour de vous.

Transférez la pétition à toutes les personnes que vous connaissez, en leur indiquant qu'elles ont encore jusqu'au 7 avril pour signer !
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Des pesticides jusqu’à 1000 fois plus toxiques que prévu !

Message non lupar Jumbofan » 11 Mars 2014 02:01

Image


Tout d’abord, je voulais vous adresser de la part d’Emmanuel Giboulot ses remerciements les plus sincères, les plus forts. Il a été extrêmement ému par la vague impressionnante de soutien que vous lui avez apportée. Il y a encore un instant, il me rappelait que l’important, ce n’était pas son cas personnel mais la prise de conscience que la pétition a permise. Il espère maintenant que la mobilisation va continuer et faire naître une réflexion plus large qui touche l’agriculture dans son ensemble sans pour autant stigmatiser telle ou telle pratique. L’important, c’est d’avancer ensemble et que chacun puisse faire son chemin.

Vous pouvez encore signer et transférer la pétition en suivant ce lien.

http://clic.institutprotectionsantenatu ... A./AQ/-9ho

Et il est vrai qu’il y a urgence à réformer notre système agricole à bout de souffle. Une étude récente du Professeur Gilles-Eric Séralini publiée le 14 février 2014 [1], démontre que le système d’homologation des produits toxiques utilisés dans l’agriculture (pesticides, herbicides, fongicides) est obsolète, voire frauduleux, et qu’en réalité ces produits sont jusqu’à mille fois plus toxiques que ce que nous pouvions raisonnablement penser jusqu’à présent.

Comment les chercheurs en sont-ils arrivés à cette conclusion alarmante ?

Lors d’une interview accordée à l’émission « Terre à terre » de France Culture, Gille-Séralini l’explique dans le détail [2]. Il précise d’abord que les pesticides sont composés d’un principe actif et d’adjuvants. Le principe actif est la molécule principale du pesticide (ou d’un médicament). Les adjuvants sont les molécules ajoutées pour en accentuer l’effet. Il s’agit souvent de résidus de pétrole, de gaz, de produits détergents ou de graisses animales oxydées. Si l’on prend l’exemple du célèbre « Round up », le principe actif est le glyphosate, produit réputé peu toxique seul. En revanche, les adjuvants et la formulation finale sont eux très toxiques.
L’homologation dépend de deux types de contrôles : les uns à long terme concernent le principe actif, les autres, destinés aux adjuvants, sont à court terme. Or l’homologation est donnée si l’on constate qu’il n’y a pas de risque à long terme. Donc les risques éventuels liés aux adjuvants ne sont pas pris en compte. Et c’est ainsi que l’on a autorisé le Round up depuis 1975…

C’est là que l’étude menée par le Pr Séralini devient intéressante : les chercheurs ont sélectionné 9 produits chimiques utilisés massivement dans l’agriculture. Ils ont prélevé des doses infimes de ces pesticides et les ont appliquées sur des cellules humaines. Ils ont ensuite comparé le résultat entre l’application de la formulation (principe actif + adjuvants) et du seul principe actif déclaré.

Le résultat est édifiant : la formulation est jusqu’à 1000 fois plus toxique que le principe actif !

Il existe un lien entre nos maladies chroniques et notre environnement ....



http://clic.institutprotectionsantenatu ... U./AQ/G08p

http://clic.institutprotectionsantenatu ... 4./AQ/KOsG
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le Fort de Vaujours : la destruction des bâtiments a commenc

Message non lupar Jumbofan » 22 Mars 2014 05:35

Le Fort de Vaujours : la destruction des bâtiments a commencé.

Nous venons d'apprendre que Placoplâtre, depuis le 12 Novembre 2013, a démarré, à l'abri des regards, la destruction des bâtiments du Fort de Vaujours.

Pour rappel, le 25 Février dernier, une contamination radioactive 70 fois supérieures à la normale, trouvée par les militants associatifs en 2011, a été confirmée par la Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) en présence de l'Autorité de Sûreté nucléaire et d'un huissier de justice.

http://sauvons.dhuis.fr/post/2014/02/27 ... adioactive

Depuis 2011, tous les organismes de contrôles mandatés par Placoplâtre (CEA, IRSN et BURGEAP-NUDEC) ont été dans l'incapacité de détecter cette zone pourtant parfaitement identifiée et très facilement détectable.

http://www.criirad.org/actualites/dossi ... v-2014.pdf

Fort de permis de démolir délivrés par les mairies de Courtry et de Vaujours, Placoplâtre a déclaré aux mairies concernées, le 07 Novembre 2013, l'ouverture du chantier de démolition du Fort de Vaujours. Ce chantier est un préalable indispensable à la réalisation de son projet d'exploitation des sous-sols du site.

Placoplâtre commence donc à raser les 79 bâtiments du Fort Central, les 156 bâtiments construits autour de ce dernier ainsi que toutes les infrastructures et tunnels de liaison de l'ancienne fortification militaire. Le permis de démolir permet également l'abattage de plus d'un millier d'arbres.

Les permis de démolir n'ayant été contestés par personne ou par aucun organisme, tout recours administratif est désormais impossible.

La destruction des bâtiments et des infrastructures du Fort de Vaujours est donc réalisée :

- Sans aucun état complet des contaminations radioactives du site, avec des partenaires et des prestataires incapables de les détecter depuis plus de 3 ans, même quand on leur indique précisément où elles se trouvent;

- Sans aucune analyse exhaustive des risques liés aux pollutions chimiques, aux métaux lourds et à la présence de munitions non explosées;

- Sans connaître la nature réelle des expérimentations nucléaires réalisées par le Commissariat à l'Énergie Atomique pendant plus de quarante ans;

- Sans en avoir préalablement informé la Commission Locale de Concertation et de Suivi;

- Sans attendre les résultats de l'enquête publique indispensable à toute exploitation des sous-sols du site;

- Et surtout sans aucune étude d'impact sur la santé des travailleurs et des populations riveraines.

Le Collectif "Sauvons la Dhuis" demande donc que l’État prenne ses responsabilités et ordonne l'arrêt immédiat du chantier.

Nous demandons expressément l'abandon immédiat du projet d'exploitation de Placoplâtre : le démarrage irresponsable et inconscient de la démolition des bâtiments du site ainsi que l’incompétence totale de l'ensemble de ses partenaires à y détecter les contaminations radioactives sont désormais les preuves irréfutables du caractère aventureux et particulièrement dangereux de ce projet situé à seulement quelques kilomètres de Paris et à proximité quasi-immédiate des habitations.

Le collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr

SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE SUR CHANGE.ORG A L'ADRESSE =
SUIVANTE : http://www.change.org/FortdeVaujours

Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsdhuis

- Nature Environnement 77
- Villevaudé... Demain
- Les Abbesses de Gagny-Chelles
- Environnement 93
- Les Amis de Carnetin
- AJT Rando
- Marne et Gondoire à Vélo




voir la pétition : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions ... er_message
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Consommateurs pas cobayes

Message non lupar Jumbofan » 29 Mars 2014 17:33

Voici une pétition que j'ai reçue il y a quelque temps déjà et que j'avais alors signée.

Image

Pétition pour un moratoire sur l'importation des OGM et du ROUNDUP

CONSOMMATEURS PAS COBAYES !
INFORMATION IMPORTANTE

La Campagne – pétition
« Consommateurs pas cobayes ! »
phase I (de 0 à 50 000 signatures) enregistrée par l’association Bio Consom’acteurs sur la page http://action2.bioconsomacteurs.org est terminée depuis le 27/12/2013.

La Campagne – pétition
« Consommateurs pas cobayes ! »
phase II (de 50 000 à 100 000 signatures) enregistrée par l’association Bio Consom’acteurs Provence sur la page spéciale http://www.bioconsomacteursprovence.com ... ition.html est en cours depuis le 01/01/2014.

Elle se poursuivra au minimum jusqu’au 31/03/2014 ou jusqu’à l’obtention des 100 000 signatures, objectif minimum pour l’obtention d’un moratoire en application du principe de précaution.

MERCI DE CONTINUER À SIGNER ET FAIRE SIGNER ACTIVEMENT AUTOUR DE VOUS.


contact : Bernard Astruc coordinateur national
06 70 51 06 48 / contact@consommateurspascobayes.fr

.....
http://bioconsomacteursprovence.com/act ... ition.html

Je reçois à l'instant une suite à cette pétition que je vous livre ci-dessous :

Image

* GRAND MERCI D'AVOIR SIGNÉ cette très importante pétition Consommateurs pas cobayes! pour l'obtention d'un moratoire sur l'importation massive en France d'OGM et de pesticides, en application du principe de précaution

et ce d'autant plus que le Pr. Gilles-Eric Séralini et l'équipe du Criigen viennent de nous alerter sur le grand danger du pesticide Roundup® qui est 125 fois plus nocif que sa seule substance active, le glyphosate!

* NOUS AVONS ENCORE BESOIN DE VOUS pour faire signer cette pétition
- soit en transférant ce courriel
- soit en partageant l'encadré (en pied de message) sur vos sites et facebook.

Nous sommes déjà à plus de 90 000 signatures.
IL NOUS FAUT ATTEINDRE AU MINIMUM 100 000 SIGNATURES AVANT LE 15 JUIN 2014.


C'est grandement faisable avec votre aide !

Tenez-vous informé en allant visiter les pages :

Pétition Consommateurs pas Cobayes http://bioconsomacteursprovence.com/ind ... ubid=28714

Notre page Facebook : https://www.facebook.com/moratoireOGMpesticides


Encore merci.
Solidairement et bien cordialement,
B. ASTRUC, coordinateur
et toute l'équipe de coordination
contact 06 70 51 06 48 / contact@consommateurspascobayes.fr
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Soutenons le Viticulteur Emmanuel Giboulot

Message non lupar Jumbofan » 10 Avr 2014 00:33

Emmanuel GIBOULOT Condamné !!!

Image

Hier 7 avril, à 13h30, le tribunal correctionnel de Dijon s’est prononcé dans l’affaire Emmanuel Giboulot. Celui-ci a été déclaré coupable et condamné à verser une amende de 1 000 euros, dont 500 avec sursis.

Voilà Emmanuel jugé comme un délinquant pour avoir voulu préserver la santé des consommateurs. On marche sur la tête !

Naturellement, il fait appel de cette décision invraisemblable.

Le principe de précaution est inscrit dans la Constitution, la magistrate aurait donc pu et dû le relaxer. Et ce d’autant plus que l’urgence de la situation n’était pas caractérisée puisque l’épidémie de flavescence dorée était contenue en Saône-et-Loire.

Un immense décalage avec le public

En fait, la position du tribunal – qui protège le préfet – montre surtout l’immense décalage qui existe entre les autorités et le grand public. Alors qu’en quelques jours la pétition lancée par l’IPSN, que vous pouvez encore signer ici : http://ipsn.eu/petition/viticulteur/ame, a rassemblé plus d’un demi-million de signatures et que les médias se sont emparés de l’affaire, les institutions locales restent frileuses.

La raison en est simple : les autorités tentent de ménager la chèvre et le chou et restent du côté de la logique économique ; les consommateurs, eux, savent qu’il en va de leur santé. L’urgence et la gravité ne sont pas du côté de la flavescence dorée ou de la cicadelle (l’insecte qui répand la maladie), mais de la dégradation de la santé de notre environnement qui nous menace directement.

Et la vigne est un exemple symptomatique de la situation :

Les dangers des pesticides pour les vignerons sont bien connus : outre la maladie de Parkinson développée par de nombreux travailleurs de la vigne, on parle de plus en plus de « la maladie du vigneron », ou dit plus crûment des cancers de la vessie, provoqués par les pesticides. La mort de Frédéric Ferrand dans le Bordelais et le combat engagé par son père contre les pesticides ont suscité l’émoi du public mais pas des autorités qui considèrent que nous manquons encore de données sur le sujet… [1] Combien de morts faut-il pour lancer des études ?

Mais il n’y a pas qu’eux. De plus en plus, les habitants des régions viticoles se méfient des épandages. Certains soutiens d’Emmanuel Giboulot racontent que, dans le Mâconnais, les traitements contre la flavescence dorée étaient insupportables et qu’en période de traite, tout le monde restait chez soi pour ne pas être intoxiqué. On comprend mieux pourquoi en période vacances scolaires, alors que de nombreux enfants visitaient la région, Emmanuel Giboulot ne souhaitait pas traiter. Mais la justice le déclare quand même coupable !

Quant aux amateurs de vin qui s’inquiètent, on leur dit depuis des années que les résidus encore présents sur les peaux au moment des vendanges sont évacués dès la fermentation. Vraiment ? Et quid des molécules entrées dans la terre l’année précédente et dont la vigne et les raisins se sont abreuvés ?

Pour protéger notre santé, préservons la nature…

Les pesticides nuisent à la santé de ceux qui travaillent la vigne et détruisent notre environnement qui en est saturé. Ils fragilisent l’écosystème dans lequel poussent les vignes dont, à terme, ils menacent la survie. Et il en va des vignes comme pour le reste de l’agriculture et de l’exploitation des ressources naturelles.

Préserver notre santé passe par le développement d’une agriculture biologique au service de l’homme et de la nature et non plus de quelques groupes industriels qui se sont donné le droit – avec le blanc-seing de l’administration et de la justice – de nourrir et d’empoisonner les Terriens ! À dire vrai, on sait aujourd’hui qu’il faut aller beaucoup plus loin. Le combat continue.

Avec tout mon dévouement,

Augustin de Livois

PS : Deux citations qui me paraissent particulièrement à propos :

« Malgré la crise majeure des années 2007-2009, la sphère de l’économie n’a toujours rien appris et continue de fonctionner selon de vieux postulats érigés au rang de dogme. Il a fallu attendre l’émergence de l’écologie, fortement dopée par cette crise, pour que les hommes prennent conscience du caractère limité des ressources de la nature – d’où cette question posée et reposée : “Comment assurer une croissance illimitée de la production des biens et des services alors que celle-ci est assise sur des ressources limitées ?” – celles précisément que la planète met à notre disposition. (…) Or partout dans le monde les écosystèmes, c'est-à-dire les milieux naturels, se dégradent. » (Jean-Marie Pelt) [2]

« Comment pouvons-nous parler de progrès alors que nous détruisons encore autour de nous les plus belles manifestations de la vie ? Nos artistes, nos architectes, nos savants, nos penseurs suent sang et eau pour rendre la vie plus belle et en même temps nous nous enfonçons dans nos dernières forêts, la main sur la détente d’une arme automatique. (…) Il faut lutter contre cette dégradation de la dernière authenticité de la Terre et de l’idée que l’homme se fait des lieux où il vit. Est-ce que nous ne sommes vraiment plus capables de respecter la nature, la liberté vivante, sans aucun rendement, sans utilité, sans autre objet que de se laisser entrevoir de temps en temps ? La liberté elle-même serait alors anachronique. (…) Il faut absolument que les hommes parviennent à préserver autre chose que ce qui leur sert à faire des semelles, ou des machines à coudre, qu’ils laissent de la marge, une réserve, où il leur serait possible de se réfugier de temps en temps. C’est alors seulement que l’on pourra parler de civilisation. » (Romain Gary dans Les racines du ciel)


Sources :

[1] Cancers dans le monde agricole : « on sous-estime l'impact des pesticides » : http://clic.institutprotectionsantenatu ... A./AQ/xzo4

[2] Les dons précieux de la nature, Fayard 2010
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le Fort de Vaujours : la destruction des bâtiments a commenc

Message non lupar Jumbofan » 18 Avr 2014 01:31

Suite à mon poste du 22 Mars voici les derniers développements dont vient de m'aviser "Change.org" :


Vous faites partie des près de 89.000 signataires de la pétition demandant toute la vérité sur la radioactivité au Fort de Vaujours, près de Paris, site sur lequel la société Placoplâtre veut ouvrir une carrière. La mobilisation citoyenne a conduit les autorités à procéder à de nouvelles mesures de radioactivité.
Les premiers résultats viennent de tomber : la radioactivité du Fort de Vaujours est 10 à 20 fois supérieure à la normale. Face à ces révélations, le collectif Sauvons la Dhuis, à l'origine de la pétition, réclame toute la transparence sur ces pollutions et l'abandon du projet de carrière afin de protéger les populations. Découvrez ci-dessous le communiqué publié aujourd'hui par le collectif. Aidez-les à atteindre le chiffre symbolique de 100.000 signatures.
Cliquez ici pour diffuser la pétition sur Facebook : https://www.facebook.com/login.php?next ... play=popup
Cliquez ici pour l'envoyer sur Twitter : https://twitter.com/intent/tweet?origin ... devaujours

Faites suivre ce lien à tous vos amis: http://email.change.org/wf/click?upn=1m ... 7qXFGDc-3D
Merci d'agir pour le changement,
Benjamin et l'équipe de Change.org
--- Communiqué du collectif Sauvons la Dhuis ---
Fort de Vaujours : l'Autorité de Sûreté Nucléaire confirme la radioactivité du site
Suite à la confirmation des zones radioactives trouvées en 2011 par les associations, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) vient de confirmer officiellement la radioactivité du Fort de Vaujours et demande à Placoplâtre de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la protection des travailleurs et des populations riveraines.

......


ImageFaire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

Retour à la liste des actualités
L’ASN rend publiques les mesures de radioactivité qu’elle a diligentées au Fort de Vaujours (77-93) et rappelle que Placoplatre doit garantir la protection des travailleurs et de l’environnement.

15/04/2014 14:00 Note d'information

L’ASN a été sollicitée par la préfecture de Seine-et-Marne le 12 février 2014 pour faire réaliser des mesures de radioactivité en certains points du site du Fort de Vaujours, d’une superficie de 45 hectares. L’ASN a donc saisi son appui technique, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), pour l’élaboration d’un protocole de mesures et pour la réalisation de mesures comparatives qui ont concerné trois points d’une casemate1, à l’intérieur du site du Fort de Vaujours.

Les mesures de la radioactivité réalisées le 25 février 2014 sur demande de l’ASN ont mis en évidence, sur un point de la casemate concernée, un niveau de rayonnement dix à vingt fois supérieur au niveau naturel.

Le Fort de Vaujours, situé sur les communes de Vaujours (93) et de Courtry (77), fut exploité entre 1947 et 1955 par la poudrerie nationale de Sevran. A partir de 1955, le site fut occupé par le centre d’études sur les poudres et explosifs du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) pour l’expérimentation d’armements pyrotechniques et nucléaires utilisant notamment de l’uranium naturel et appauvri. Le CEA a fermé ce centre en 1997.

De 1996 à 1998, puis de 2001 à 2002, des opérations de démantèlement et d’assainissement des bâtiments et des sols susceptibles d’avoir fait l’objet d’une contamination ont été conduites par le CEA. A la suite de ces opérations, dans le but de prévenir le risque lié à la présence d’une éventuelle pollution radiologique résiduelle, un arrêté inter-préfectoral du 22 septembre 2005 a instauré des servitudes d’utilité publique afin de restreindre les usages du site à des activités industrielles et d’imposer certaines précautions2 à ces activités.

Une partie du site a été rachetée en 2010 par la société Placoplatre, filiale du groupe Saint-Gobain. En vue d’exploiter une carrière destinée à approvisionner son usine de transformation de gypse, située également à Vaujours, la société Placoplatre a prévu, dans un premier temps, de démolir les bâtiments du site. Ces projets font l’objet de questionnements de la part d’associations de riverains et de défense de l’environnement, qui auraient relevé en 2011 une élévation de radioactivité dans une casemate.

C’est dans ce contexte que l’ASN a saisi l’IRSN pour l’élaboration d’un protocole de mesures et pour la réalisation de mesures comparatives en trois points de cette casemate. L’association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a également été sollicitée par l’ASN pour participer aux mesures. La Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la RADioactivité (CRIIRAD) a également participé aux mesures.

Il ressort de l’analyse des résultats que les mesures réalisées par les différents organismes sont globalement cohérentes. Ces mesures ont montré la présence d’une radioactivité ajoutée à la radioactivité naturelle en deux points. En un premier point, le niveau de rayonnement mesuré était d’environ dix à vingt fois supérieur au niveau attendu (également appelé « bruit de fond3 »), avant qu’un fragment ne se détache de la paroi au cours des mesures. Les analyses de ce fragment réalisées par l’IRSN et l’ACRO ont mis en évidence la présence d’uranium témoignant vraisemblablement des activités passées du Fort. En un second point, le niveau de rayonnement mesuré était d’environ deux fois le niveau attendu

L’ASN souligne les limites de l’exercice de mesures de la radioactivité réalisées le 25 février 2014 : ces mesures, ponctuelles, ne sont en effet pas représentatives de l’exposition externe du corps entier aux rayonnements ionisants que pourrait subir un travailleur sur le site. En outre, ces mesures restent limitées à un bâtiment spécifique (une casemate) et ne peuvent pas être considérées comme représentatives de l’ensemble du site. Au regard des incertitudes subsistant quant à l’état radiologique du site, il appartient à Placoplatre de mettre en œuvre les mesures adaptées pour assurer la radioprotection des travailleurs et de l’environnement au cours des opérations de démolition prévues. L’ASNrendra un avis sur les modalités proposées par Placoplatre.

En savoir plus
Consulter le rapport de l'IRSN sur les mesures prises sur le site du Fort de Vaujours le 25/02/2014

1. On désigne par casemate un local bunkerisé qui était utilisé pour les tirs.

2. Il s’agit, par exemple, de la vérification de l’état radiologique des terres pour tous travaux de terrassement.

3. Terme utilisé pour désigner l’existence naturelle ou artificielle d’un phénomène, dont il est nécessaire de connaître l’importance pour mesurer efficacement l’impact spécifique d’une activité.

Date de la dernière mise à jour : 15/04/2014


http://www.asn.fr/Informer/Actualites/F ... ours-77-93
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Scandale : 12 millions de primes au gouvernement Ayrault !

Message non lupar Jumbofan » 18 Avr 2014 19:14

De mieux en mieux !!!!

Image

Remboursement des primes allouées à 449 membres des cabinets du gouvernement Ayrault !
Selon Le Figaro, 449 membres des équipes ministérielles se sont répartis 12 millions d'euros de façon très inégale. Ces bonus sont accordés en principe pour compenser les servitudes de la fonction. Des rémunérations officialisées, mais sur lesquelles règne une certaine opacité. Une honte alors que les Français sont asphyxiés par les taxes et les impôts.


http://www.mesopinions.com

Remboursement des primes de Noël du gouvernement !
Auteur : JB.Tondini
Créé le 14/04/2014
À l'attention : du gouvernement

Exigeons le remboursement des primes de Noël du gouvernement honteusement attribuées alors que la majorité des Français sont asphyxiés par les taxes et les impôts.

449 membres des équipes ministérielles se sont répartis 12 millions d'euros de façon très inégale.

"Pour compenser les servitudes de la fonction
«Indemnité pour sujétions particulières» (ISP). C'est sous ce vocable pudique que l'administration qualifie les enveloppes qui se distribuaient autrefois de la main à la main et que Lionel Jospin, dès 2001, a souhaité intégrer dans les fiches de paie des collaborateurs de ministres. Ces bonus sont accordés en principe pour compenser les servitudes de la fonction. "
LE FIGARO 13/04/2014

Pour plus d'informations :

http://www.ledauphine.com/france-monde/ ... nt-ayrault
http://www.valeursactuelles.com/politiq ... assent-mal
http://www.rtl.fr/actualites/info/polit ... 7771143598
http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... n-2013.php
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Pesticides, OGM : les vrais risques pour votre santé

Message non lupar Jumbofan » 07 Mai 2014 02:37

Image

Chère amie, cher ami,

Aujourd’hui, je vous soumets une interview du Pr Henri Joyeux qui nous livre ses impressions à la suite de l’affaire Emmanuel Giboulot que vous avez suivie avec passion.

Je vous en souhaite une bonne lecture.

Bien à vous,

Augustin de Livois


Pesticides, OGM : les vrais risques pour votre santé

Le Pr Henri Joyeux est cancérologue, chercheur, nutritionniste, auteur de nombreux ouvrages dans le domaine de la santé et ancien président de Familles de France. Il est également membre du comité scientifique de l’IPSN.

Nous proposons cette interview à la suite du grand succès de la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot, lancée par l’IPSN, qui a réuni plus de 500 000 signatures. Ce viticulteur de la Côte d’or (Bourgogne) a refusé d’épandre sur sa vigne un pesticide (le pyrèthre) imposé par la préfecture. Les autorités craignaient une extension de l’épidémie de flavescence dorée qui s’est déclarée dans le département voisin, la Saône-et-Loire. Emmanuel Giboulot, dont la vigne est cultivée en biodynamie depuis 40 ans, a refusé cette décision parce que sa vigne était située hors de la zone d’épidémie et que le produit proposé, bien que fabriqué à partir de produits naturels, est un produit toxique.

IPSN : Professeur, avez-vous été surpris par la mobilisation populaire et médiatique en faveur d’Emmanuel Giboulot ?

HJ : Oui, j’ai été surpris par le nombre de signataires. Cela démontre que nous n’allons pas si mal en France, que le bon sens pour la nature au service de l’humain est bien en place. Ce bon sens rejoint notre santé, celle de chacun d’entre nous et de la société tout entière.

IPSN : Est-ce que selon vous ce soutien massif montre que le public est davantage conscient des enjeux de l’agriculture biologique ?

HJ : Oui, point besoin de longues études pour voir que les colonies d’abeilles sont décimées par l’agriculture productiviste, que notre terre se stérilise, que les pesticides font des ravages en matière de santé publique. Je rejoins à 100 % Pierre Rabhi et mes collègues Gilles-Eric Seralini et Jean-Marie Pelt.

IPSN : Les pesticides sont-ils donc si dangereux ?

HJ : Je viens de préfacer le livre de Fabien Rodhain qui est sous presse : « Des semences et des hommes ».

Savez vous que :

- L’industrie agrosemencière a mis sur le marché des plantes hybrides qui ne sont pas réutilisables, car entraînant des chutes de rendements si elles sont ressemées une deuxième fois. Il faut donc en re-acheter…

- L’industrie agrochimique mondiale s’est emparée de la génétique pour modifier les plantes, pour obtenir des PGM (Plantes génétiquement modifiées) pour une agriculture productiviste intensive en faisant croire qu’elle est nécessaire pour nourrir la planète, ce qui est FAUX.

- Les PGM sont à plus de 99 % des plantes à pesticides que l’on retrouve dans l’alimentation du bétail et des humains.

- 57 % des PGM sont tolérantes à un herbicide, ce qui veut dire que la plante peut se gorger de ROUNDUP sans mourir.

- 16 % des PGM produisent elles-mêmes leurs insecticides.

- 26 % des PGM peuvent produire plusieurs insecticides et être tolérantes à plusieurs herbicides (exemple MAÏS Smartstax = 6 gènes insecticides + 2 de tolérance à herbicides).

- Les évaluations chez l’animal sont faites pour démontrer que tout va bien : consommation par de jeunes rats sur 3 mois et surtout pas vie entière, aucun bilan hormonal alors que tous les pesticides sont des perturbateurs endocriniens dont on commence à connaître les effets délétères sur les enfants (anomalies urogénitales : hypospadias, anomalies utérovaginales ; hypofécondité des hommes…)

- Les études toxicologiques sont réalisées par les producteurs eux-mêmes et sont déclarées « secret industriel » ou « propriété intellectuelle ».

IPSN : N’avons-nous pas un seuil de tolérance ?

HJ : Difficile de répondre, car extrapoler du seuil de tolérance d’un rat ou d’une souris à l’homme n’a aucune valeur scientifique, mais on s’en sert quand même pour nous faire avaler, respirer… des produits toxiques sous le prétexte qu’on va sauver l’humanité et le tiers-monde, ce qui est totalement faux.

IPSN : Voyez-vous les effets des pesticides sur la santé de vos patients ou faut-il plus d’années de recul ?

HJ : Oui, mais il s’agit de causes accumulées et il peut être difficile d’incriminer les seuls pesticides, quand il y a le tabac, le stress, les mauvaises habitudes alimentaires, les hormones exogènes et d’autres perturbateurs endocriniens.

Les localisations cancéreuses les plus fréquemment observées sont au niveau des seins, de la prostate, du tube digestif et du système immunitaire avec les lymphomes.

IPSN : Que faudrait-il changer, selon vous, pour que l’agriculture soit plus respectueuse de la santé des consommateurs ?

HJ : Il faut exiger un étiquetage honnête et non manipulé. Si sur le marché vous avez à choisir entre tomates OGM et tomates nature plein champ de Provence, que choisirez vous ? Mon choix est évident.

Voici un exemple tout récent dans mon service de chirurgie. Une de nos infirmières a sur sa table une bouteille de Coca… Je lui fais remarquer que ce n’est pas bon pour sa santé, qu’il y a de l’aspartame, édulcorant éminemment toxique. Elle me répond que c’est du Zéro ! Je lui demande quel Zéro ? Elle me dit « pas d’aspartame ». Il m’a fallu une loupe pour lui démontrer qu’elle était trompée. Son coca est passé à la poubelle.

Dernière minute : Le Professeur Joyeux diffuse depuis peu une lettre gratuite contenant d'importants conseils de santé pour vous et votre entourage. Je vous invite à vous y inscrire en vous rendant ici.

Naturellement vôtre,
Augustin de Livois

Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici : http://www.ipsn.eu/rubrique/newsletter/ ... nscription.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.


Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES

IPSN : http://www.ipsn.eu/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar didier » 07 Mai 2014 10:54

didier
 
Messages: 1098
Inscrit le: 10 Juin 2011 09:08

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 12 Mai 2014 00:34

Vous faites partie des plus de 67.000 personnes ont signé notre pétition en trois jours!

Merci pour votre fantastique soutien ! Déjà, les bonnes nouvelles tombent : Michel-Edouard Leclerc n'a pas pu ignorer votre mobilisation. Il a bien été contraint de répondre à votre indignation sur son blog. Les choses sont allées à une allure étonnante et jamais nous n'aurions imaginé obtenir une réponse si rapidement !

Nous sommes ravis que Monsieur Leclerc ait pris la peine de nous répondre mais nous sommes plus que déçus de sa réaction. Monsieur Leclerc ne semble pas prendre ses clients au sérieux ! Vous voulez un exemple ? "Non, il n'y a pas de malveillance, il n'y a pas tromperie, il n'y a pas de mensonge", écrit-il sur son blog. Point. Mais qui décide si les consommateurs sont induits en erreur ou pas ? Les producteurs ? Les distributeurs ? Doit-on considérer que si les fabricants affirment qu'il n'y a pas de ruses sur les produits alimentaires, alors, il n'y en a pas ? Quelle arrogance ! Ce sont précisément les clients - et nous pensons que plus de 67.000 n'en sont qu'une petite partie – qui se sentent induits en erreur par Monsieur Leclerc. Il ne pourra pas couper court à ces reproches !

Même si Michel-Edouard Leclerc veut nous faire croire autre chose… Naturellement, il est tout à fait possible de produire un blanc de dinde qui contient moins d'eau – et plus de viande – que dans ce produit E.Leclerc ! Surtout : s'il veut produire son blanc de dinde avec autant d'eau (l'équivalent d'environ une tranche sur six quand même) additionnée d'additifs et de sel, et bien, qu'il le fasse ! Mais dans ce cas, il ne doit pas mentionner "100% filet" en grandes lettres sur l'emballage et affirmer qu'il offre une "qualité supérieure". Personne ne force Monsieur Leclerc à ajouter autant d'eau et un gélifiant à base d'algue dans son produit. Il induit les consommateurs en erreur avec ces fausses promesses de qualité.

C'est pourquoi il est important qu'un maximum de consommateurs participent et signent la pétition adressée à Monsieur Leclerc. S'il vous plaît, continuez à nous aider : refusez les excuses de Monsieur Leclerc ! Partagez la pétition avec vos amis et vos proches, afin qu'ils signent eux-aussi:

Ou faites suivre ce lien par e-mail à vos amis : http://www.change.org/dinde_leclerc

Cette pétition ciblant Leclerc n'est que le début de notre campagne contre les ruses légales de l'industrie agroalimentaire : car ces pratiques abusives doivent cesser. Nous, consommateurs, ne voulons plus être pris pour les dindons de la farce. Demandons un étiquetage fiable et une information transparente et compréhensible sur nos produits alimentaires.

Cliquez ici pour lire l'article de Monsieur Leclerc paru sur son blog. http://www.michel-edouard-leclerc.com/d ... rt-humide/

Nous pensons que notre pétition est le meilleur message que les consommateurs puissent lui envoyer en guise de réponse ! S'il vous plaît, partagez ce lien :

http://www.change.org/dinde_leclerc

Merci pour votre action,

Ingrid Kragl, directrice de l'information, foodwatch France

P.S. Nous vous tiendrons au courant des rebondissements liés à cette pétition. Abonnez-vous à la newsletter de foodwatch France, organisation de défense des droits des consommateurs:

http://www.foodwatch.org/fr/newsletter/ ... ewsletter/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le Fort de Vaujours : la destruction des bâtiments a commenc

Message non lupar Jumbofan » 15 Mai 2014 04:12

Ci-dessous msg du 14 courant reçu concernant la radioactivité au Fort de Vaujours.

Fort de Vaujours : Appel à Manifester Samedi 17 Mai à Vaujours.

Vous faites partie des 90.000 signataires de la pétition demandant toute la vérité sur la radioactivité au Fort de Vaujours, près de Paris, site sur lequel la société Placoplâtre veut ouvrir une carrière.

Devant le jusqu'au-boutisme de Placoplâtre, le collectif Sauvons la Dhuis vous invite à manifester Samedi 17 Mai 2014 à 15h00, devant la plâtrière de Vaujours.

Aux portes de Paris, Placoplâtre souhaite mettre en œuvre une carrière de plâtre à ciel ouvert sur les terres de l'ancien Fort de Vaujours. Ce site, lieu d’expérimentation des détonateurs des armes nucléaires françaises de 1951 à 1997, est contaminé à Uranium, très probablement au Béryllium ainsi qu'en d'autres substances et matières particulièrement dangereuses dont des munitions non explosées de la seconde guerre mondiale.

Après des années à nier l'évidence, les services de l'état au travers l'Autorité du Sûreté Nucléaire (ASN) ont enfin reconnu le 15 Avril 2014 que le site était toujours contaminé à l'uranium. Malgré la reconnaissance officielle des contaminations radioactives du site, Placoplâtre a commencé sans tarder la destruction des bâtiments du Fort.

Sans protocole validé par les services de l'état, les destructions, commencées en toute discrétion depuis des semaines, sont réalisées par des travailleurs de la société sous-traitante "Brunel Démolition", entité du groupe Colas.

Ces travailleurs n'ont pas d'autres consignes que de porter de simples masques anti-poussières, d'illusoires dosimètres et d'asperger d'eau les débris comme s'ils détruisaient de simples constructions ordinaires. Ceci n'est vraiment pas un "protocole" de sécurité adapté pour un site présentant une telle dangerosité.

Ces démolitions sont réalisées sans tenir compte de l’uranium, du béryllium, de l’arsenic et de toutes les substances chimiques dangereuses connues et inconnues utilisées par le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) pour développer les détonateurs des bombes atomiques françaises, dont les expérimentations finales ont contaminé durablement l'environnement immédiat des populations du Sahara, de la Polynésie Française et d'ailleurs.

Nous vous invitons à nous rejoindre pour exiger l'abandon du projet insensé.

Le rendez-vous est fixé Samedi 17 Mai 2014, à 15h00, au 354 Rue de Meaux 93410 Vaujours, à l'entrée de l'usine.

Nous comptons sur vous très nombreux pour que la destruction du Fort de Vaujours cesse sur-le-champ et que ce projet surréaliste soit définitivement abandonné et cela dans les délais les plus brefs.

C'est la santé des travailleurs et des populations qui est en jeu par l'éclatement planifié de cette colline qui surplombe les villes de Vaujours, Courtry, Coubron et Villeparisis.

Nos vies valent elles moins que du plâtre ?

Afin de montrer votre indignation, nous vous invitons à porter ce jour là un masque de protection contre les poussières.

Cette manifestation est avant tout une marche citoyenne et apolitique. Ainsi, nous demandons aux élus et membres de partis politiques souhaitant participer à cet événement de ne porter aucun signe distinctif et de n'envoyer aucun message à caractère politique.

Le collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr

Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsdhuis

Restez connecté avec nous sur Twitter : https://twitter.com/sauvonsdhuis

Lien vers la manifestation sur Facebook : https://www.facebook.com/events/620362224711467

Nature Environnement 77
Villevaudé... Demain
Les Abbesses de Gagny-Chelles
Environnement 93
Les Amis de Carnetin
AJT Rando
Marne et Gondoire à Vélo
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1121
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Google [Bot] et 9 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->