L'extinction de l'espèce humaine... inévitable ?

Re: L'extinction de l'espèce humaine... inévitable ?

Message non lupar AFox » 04 Fév 2019 18:28

alain deloin a écrit:
AFox a écrit:
alain deloin a écrit: ... et si on écoute des tarés comme mr afox, l'homme n'y est pour rien ou si peu.
c'est au niveau du révisionnisme ou même du négationnisme, malade ! :twisted: :twisted: :twisted:

Des TARES comme Alain de loin il n'y en pas heureusement pas légion. Pas besoin d'aller chercher très LOIN !
Facile, il suffit pour s'en convaincre de relire ses interventions sur les 2 ou 3 sujets "chauds" traités sur PDG...

Image

J'avais écrit " TARE " comme Alain Deloin. Je ne me trompais pas de beaucoup ...
AFox
 
Messages: 813
Inscrit le: 22 Oct 2015 16:54

...
 

Re: L'extinction de l'espèce humaine... inévitable ?

Message non lupar AFox » 05 Fév 2019 00:57

GIOU31 a écrit:La pollution de l'air est la principale cause du réchauffement climatique
http://www.cielvoile.fr/2018/10/la-poll ... serre.html

Tout est dit.

Merci GIOU31 pour votre réactivité.
J'ai parcouru votre article, présenté ci-dessus par l'Association "CIEL VOILE", et j'aimerais être sûr que vous êtes vous même en train de lire celui écrit par François GERVAIS, présenté par moi.

Votre article :
La pollution de l'air est la principale cause du réchauffement climatique, pas les gaz à effet de serre :

SAN DIEGO, le 3 octobre 2018 - Le géoscientifique J. Marvin Herndon, déclare de manière alarmante que les climatologues, y compris le Groupe intergouvernemental d’experts sur l'évolution du climat (GIEC) des Nations Unies, ont poursuivi le faux coupable du réchauffement planétaire et du changement climatique.

Voilà qui a de quoi nous inquiéter alors que cela fait presque 30 ans que l'on nous assurait au contraire que c'était l'effet de serre qui gouvernait ! Comme quoi tout le monde peut se tromper...

Herndon explique : « Les séries chronologiques de présentations de température de surface mondiale montrent souvent un pic coïncidant à la Seconde Guerre mondiale comme l'a illustré la une du New York Times du 19 janvier 2017»... Herndon a ensuite « calqué ces activités sur le réchauffement planétaire après la seconde guerre mondiale ». Le géoscientifique a utilisé des valeurs relatives indiquant les causes de pollution pour démontrer « le caractère raisonnable de la proposition selon laquelle l'augmentation des particules aérosolisées au fil du temps est principalement responsable de l'augmentation consécutive du réchauffement de la planète».

Herndon affirme en effet que « la pollution aux particules due à la seconde guerre mondiale » a eu les mêmes conséquences sur le réchauffement de la planète que la pollution croissante due aux aérosols dans le monde, résultant de l'augmentation du trafic aérien et du trafic routier, et de l'industrialisation de la Chine et de l’Inde dont les cheminées d'usines rejettent de la fumée et des cendres volantes de charbon ». Il écrit qu'au lieu de refroidir la Terre, comme le croient encore de nombreux scientifiques, l’activité militaire secrète de géo-ingénierie augmente le réchauffement planétaire et provoque un chaos climatique, comme le fait la pollution atmosphérique industrielle en général.


On mesure le "caractère rigoureux" de la démarche du géoscientifique. Herndon fait un parallèle hardi entre les émissions de particules dans les zones de guerre, bien que les surfaces soient limitées aux zones de combat et alentours, avec l'échauffement de l'atmosphère constaté dans le monde aux cours de ces mêmes années de guerre. Il le compare ensuite aux émissions de particules dues à l'activité industrielle, sur une grande partie du monde cette fois depuis la fin de la guerre, et l'échauffement, très mesuré d'ailleurs (0,4°C), de l'atmosphère constaté depuis...
La suite de l'exposé de Herndon se limite uniquement aux conséquences médicales des émissions de particules industrielles.

Il conclut comme suit:

« la pollution continue délibérée de notre atmosphère par des cendres volantes de charbon pulvérisées empêchera inévitablement la production de cultures vivrières et pourrait provoquer des mortalités et des destructions incalculables, par exemple, en modifiant les conditions météorologiques de la mousson et en intensifiant les incendies de forêts. A moins qu'elle ne soit arrêtée, nous nous dirigeons inexorablement vers une première extinction de masse, d'origine anthropique, de la vie sur Terre. »

En conclusion,
1. On ne peut nier l'échauffement climatique que nos parents ont constaté à la fin de la guerre (1945) en Europe mais de là à l'attribuer d'autorité à la conséquence de la dissémination des particules sans avoir, auparavant, "pesé" (c'est à dire mesuré la densité cumulée de) ces émissions pendant les 4 à 5 ans de guerre avec le "poids" de ces mêmes émissions depuis 50 ans dans le monde entier et sans les avoir rapprochées avec les réchauffements climatiques mesurés à l'issue de ces périodes ? Il faut oser.
2. Les conclusions de Herndon paraissent à l'évidence un peu excessives, encore que l'échéance de "la fin du monde" n'est pas indiquée par lui. Dommage, cela pourrait nous donner du temps en modérant le caractère alarmant !
3. Puisque l'étude de Herndon écarte en préambule l'action de l'effet de serre sur le réchauffement. Si, au vu des remarques ci-dessus, l'action des émissions de particules (pollution) n'était pas aussi probante qu'espéré ? Que nous resterait-il alors comme cause au réchauffement ?
- Les variations des émissions du soleil ?
- Les bouffées de chaleur émanant de l'activité nucléaire au centre de la terre ou sous la croute terrestre ?
Que de sujets intéressants pour les futurs physiciens !

En attendant je vous invite à lire le livre de Vincent COURTILLOT "Nouveau voyage au centre de la terre" Ed. Odile Jacob en plus de celui de François GERVAIS "L'urgence climatique est un leurre" Ed. L'Artilleur.
Bonne lecture.
AFox
 
Messages: 813
Inscrit le: 22 Oct 2015 16:54

Précédent

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 10 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->