Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Yannix » 23 Oct 2015 14:50

Info non relayée par les mass-médias :

http://www.normandie-actu.fr/sncf-en-normandie-un-train-fou-derive-sur-19-kilometres-plus-de-freins_163056/

Rouen
SNCF. En Normandie, un train TER fou, sans freins, dérive sur 19 kilomètres
Le drame a été évité. Mardi 20 octobre 2015, en Seine-Maritime, un train incontrôlable a "dérivé" sur 19 kilomètres, sans freins ni commandes, entre Abancourt (Oise) et Rouen.


Scénario digne d’un film catastrophe, mardi 20 octobre 2015, sur une ligne SNCF de Seine-Maritime. Le TER qui assure la liaison entre Abancourt (Oise) et Rouen a dérivé pendant 19 kilomètres, sans frein, avant de s’immobiliser en pleine voie. C’est une côte qui a arrêté le train fou. Des agents de la SNCF pourraient faire valoir leur droit de retrait, craignant pour leur sécurité, indique le syndicat Sud-Rail.

Le train fou heurte une vache, puis part à la dérive

Ce mardi 20 octobre, le train quitte la gare de l’Oise à 7h28. Il doit assurer la liaison entre Abancourt et la gare de Rouen. Il s’agit d’un « Z 27500 », un TER récent, livré entre 2005 et 2010 et construit par Bombardier. À 7h33, il repart de Formerie et arrive en Seine-Maritime. La suite de l’histoire est racontée par le syndicat Sud-Rail :

L’Agent de conduite dessert Formerie, sans aucune difficulté d’utilisation du frein. Il repart à l’heure de Formerie, à environ 139 km/h et il aperçoit deux vaches dans sa voie, à environ 100 mètres. Il actionne le freinage d’urgence au même moment que le train percute les vaches. Il constate l’extinction totale du pupitre et de l’éclairage voyageur.

L’agent saute du train et place les cales sous les roues

Il est 8h04 et la rame est à quelques kilomètres de la gare de Serqueux. Dès lors, le train se retrouve « en roue libre », à la dérive, sans moyen de communication. Le régulateur est joint à l’aide d’un téléphone portable et l’Agent de conduite regroupe les clients à l’arrière de la rame.
Le profil de la voie fait perdre de la vitesse à la locomotive. Il lui faudra tout de même 19 kilomètres pour lui permettre d’atteindre une faible vitesse, raconte le syndicat :

Lorsque la vitesse du train est très faible (vitesse d’un homme au pas), l’agent de conduite saute du train et place les cales sous les roues, pour éviter que la rame ne reparte dans l’autre sens.

L’équipe d’astreinte se rend alors sur place, conducteur et contrôleur sont pris en charge par la SNCF et transportés à Sotteville-lès-Rouen, tandis que la rame est conduite à Serqueux, « avec assistance de l’équipe de relevage », précise le syndicat.
Des expertises en cours

Après cet incident, le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) a été alerté. Des traces de chocs très importants sous la caisse du train auraient été constatées par les experts. D’autres analyses doivent avoir lieu, notamment à Sotteville-lès-Rouen, ou la rame a été rapatriée sur fosse, mercredi 21 octobre. Le syndicat Sud-Rail veut des explications. En attendant les résultats des expertises, les conducteurs ont fait valoir leur droit de retrait : une partie d’entre eux refuse de conduire ce modèle de train craignant pour leur sécurité et celle de leurs passagers.

Audio. La grande peur des passagers d’un TER fou : https://tcplayer.radiofrance.fr/tc-player/share/fo-1667953

De son côté, la SNCF indique que « plus d’un millier de heurts avec des bovins et grands gibiers ont lieu chaque année sur l’ensemble du réseau ferroviaire. C’est un événement exceptionnel puisque c’est la première fois qu’à la suite de ce type d’incidents, le système de freinage ne répond pas correctement. »

Comme en pareilles circonstances, les autorités compétentes ont été immédiatement saisies et une enquête interne a été diligentée. La rame a été rapatriée hier après-midi au technicentre de Sotteville-lès-Rouen où les experts nationaux en charge de ce type de matériel procèdent aux investigations nécessaires en liaison avec le constructeur. Les premiers éléments de cette enquête font apparaître de très importantes dégradations sur l’ensemble des organes de frein sous la caisse et ce sur toute la longueur de la rame », a indiqué la SNCF.

Avatar du Gaulois
Yannix
 
Messages: 345
Inscrit le: 30 Juil 2011 20:37

...
 

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar f6exb » 23 Oct 2015 15:26

mail envoyé par la direction régionale aux conducteurs de l'Etablissement Traction Normandie

Lors d’une circulation en unité simple, un AGC a percuté deux bovins en amont de la gare de Serqueux et a subi des dommages qui ont entrainé une longue dérive.

Le comportement exemplaire de l’Agent de Conduite et de l’Agent de Sécurité et de Contrôle des Trains a permis de maîtriser la situation.

Descriptif sommaire des évènements :

En amont de l’évènement, l’engin fonctionnait normalement y compris le frein.

Lors de la circulation, l’Agent de Conduite aperçoit des bovins sur la voie à une centaine de mètres devant l’engin qu’il conduit.

Il actionne alors le manipulateur de traction pour l’amener en position freinage d’urgence, ce qui a provoqué la mise à l’atmosphère de la Conduite Générale et l’ouverture de la boucle de sécurité de freinage.

Le choc intervient quasi au même moment, aucun effet de freinage n’est constaté et l’ensemble de la rame est privée d’alimentation électrique.

L’ASCT qui se trouve en cabine arrière enfonce à son tour le BP URG sans effet.

Par sa connaissance de la ligne, l’Agent de Conduite prend alors la décision d’attendre que le profil de voie amène l’engin à s’arrêter pour poser des cales et stopper l’engin.

Scénario envisageable :

A cette heure de l’enquête, les informations disponibles permettent de décrire un scénario probable de l’enchaînement des évènements.

Le choc avec les bovins amène à un court-circuit dans le coupleur qui provoque l’ouverture du contacteur de batterie, ce qui coupe instantanément l’alimentation de la motrice de tête et inhibe ainsi les commandes électriques. Cette défaillance électrique a empêché l’abaissement des patinsElectro-Magnétiques ainsi que leur fonctionnement.

De plus, les carcasses des bovins provoquent, en passant sous le train sur toute sa longueur, des dégâts majeurs sur de nombreux organes de frein. Les impacts sont importants au niveau de l’ensemble des bogies, touchent de manière différente les bogies porteurs et moteurs : les tuyauteries des différents circuits de frein, les panneaux de frein, les vannesde purge sont touchés. D’une manière globale, ceci a eu pour effet d’annihiler l’action des organes de frein sur l’ensemble des bogies.

La vitesse de l’engin relevée sur l’ATESS était de l’ordre de 138 km/h au moment de l’impact, soit environ 38 m/s. On peut donc supposer que les carcasses des bovins ainsi que la projection de ballast qui s’en est suivi, ont dû se propager le long de l’engin, et se poursuivre durablement du fait de l’absence de freinage.



Autres éléments d’analyse :

La violence de l’impact et la configuration inédite de l’incident ont amené une situation jusqu’alors inconnue sur un AGC.

Lors d’un incident précédent au cours duquel un véhicule routier était passé sous un AGC, seuls quelques organes avaient été touchés. L’inhibition des freins avait été provoquéepar la purge des réservoirs du fait de la mise en action inopportune des boutons de purge. Le frein électromagnétique était resté opérationnel.

Il avait alors été décidé de protéger les boutons de purge par un carter. Cette modification a été réalisée sur l’engin impliqué dans la dérive de Serqueux.

Expertises de l’engin :

Les premières constatations ont été menées par les agents de la DAS, de l’Ingénierie du Matériel et des agents du Technicentre Normandie, le jour même de l’événement.

La rame a été rapatriée sur le site de Sotteville où une expertise approfondie avec des représentants de l’EPSF, du constructeur BOMBARDIER ainsi que des agents SNCF est en cours.

Pistes envisagées :

Sans attendre l’ensemble des éléments de l’expertise toujours en cours, les équipes de l’Ingénierie du Matériel ont commencé l’analyse de solutions qui pourraient permettre de diminuer les conséquences d’une telle collision.

Parmi les pistes envisagées, on notera :
    - L’adaptation d’un pare-buffle dans la partie inférieure du nez des motrices,
    - L’ajout d’un dispositif ayant pour objet de diminuer les conséquences sur les systèmes de commande en cas de court-circuit dans l’attelage,
    - Le remplacement des boutons de purge « impulsionnels » par des boutons de purge de type à appui permanent,
    - Le renforcement des capotages des panneaux de freinet des tuyauteries des réseaux pneumatiques de frein.
Cette liste n’en est qu’au stade d’une étude de faisabilité, et tant leur étude que leur mise en œuvre sur l’ensemble du parc prendront du temps. D’autres solutions pourront éventuellement voir le jour.


Image

Image

http://www.cheminots.net/forum/topic/40 ... ms/?page=6
f6exb
 
Messages: 82
Inscrit le: 27 Mai 2011 22:08

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Yannix » 23 Oct 2015 16:02

f6exb a écrit:mail envoyé par la direction régionale aux conducteurs de l'Etablissement Traction Normandie

Parmi les pistes envisagées, on notera :
    - L’adaptation d’un pare-buffle dans la partie inférieure du nez des motrices,
    - L’ajout d’un dispositif ayant pour objet de diminuer les conséquences sur les systèmes de commande en cas de court-circuit dans l’attelage,
    - Le remplacement des boutons de purge « impulsionnels » par des boutons de purge de type à appui permanent,
    - Le renforcement des capotages des panneaux de freinet des tuyauteries des réseaux pneumatiques de frein.


Ben voyons :

- un pare-buffle... :evil:
- des "boutons de purge « impulsionnels » par des boutons de purge de type à appui permanent" ? Ah bon ? Ce n'était pas le cas ? Merci Bombardier ! :evil:

Et des freins qui sont serrés par défaut et ne peuvent s'ouvrir que s'il y a de la pression dans le circuit d'air, ils envisagent ça en haut-lieu ? :roll:
Avatar du Gaulois
Yannix
 
Messages: 345
Inscrit le: 30 Juil 2011 20:37

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Pilotix » 23 Oct 2015 16:11

Merci pour la rapport insider f6exb , un truc interpelle quand même , les pantographes ne sont pas systématiquement abaissés par simple gravité lors de panne electrique majeure et de perte de controle...encore une truc de polythechniciens

ce qui coupe instantanément l’alimentation de la motrice de tête et inhibe ainsi les commandes électriques. Cette défaillance électrique a empêché l’abaissement des patinsElectro-Magnétiques ainsi que leur fonctionnement.
Pilotix
 
Messages: 2798
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18


Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Yannix » 23 Oct 2015 16:22

Photos sans les bouts de barbaque des vaches :

Image
Image
Avatar du Gaulois
Yannix
 
Messages: 345
Inscrit le: 30 Juil 2011 20:37

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 23 Oct 2015 18:39

Et avec tout ça, pas un mot sur mes pauvres petites vaches, sauvagement écrabouillées à cause de gens qui se rendent d'un point à un autre,
la plupart du temps sans aucune raison valable, ou pour faire des choses totalement stupides qui n'ont aucun intérêt. Et la SNCF! Elle peut
pas faire une petite déclaration au moins d'excuses à l'égard des amis des bêtes, pour tenter de réparer la peîne que cet accident nous cause!?

C'est monstrueux, cette histoire. Pas une photo, pas un mot de compassion pour leurs souffrances? La mort a-t-elle été immédiate?
A-t-on essayé de les sauver? A-t-on envoyé immédiatement un quarteron de psychologues pour aider leurs congénères, dans des circonstances
dramatiques, alors qu'on le fait souvent pour des accidents beaucoup moins graves, et d'ailleurs ça ne sert pas à grand'chose tant les gens sont
débiles. Pourraient nous le dire quand même, ces abrutis. Et pendant qu'ils y sont, mettre une petite plaque pour que l'on se rappelle de ces deux
victimes, avec leur nom "Ici Julie, et Colombine sont décédées, à cause d'un train fou, toutes nos pensées pour elles" Voilà ce qu'il faut mettre
dans le coin, vu qu'on le fait bien pour des tas de gens inconnus qui nous auraient été parfaîtement antipathiques, si on avait eu le désagrément
de les croiser, avant qu'ils ne disparussent de la surface de la terre, sans laisser le moîndre regret à quiconque.

Gaulois, je pleure mes deux charmantes et paîsibles vaches, ce soir. Le reste de l'accidentologie du jour m'importe peu, je dirais même que cela
ne m'intéresse pas :( 8-)
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Yannix » 23 Oct 2015 19:32

Hyères-Le-Palyvestre a écrit:Et avec tout ça, pas un mot sur mes pauvres petites vaches, sauvagement écrabouillées à cause de gens qui se rendent d'un point à un autre,
la plupart du temps sans aucune raison valable, ou pour faire des choses totalement stupides qui n'ont aucun intérêt. Et la SNCF! Elle peut
pas faire une petite déclaration au moins d'excuses à l'égard des amis des bêtes, pour tenter de réparer la peîne que cet accident nous cause!?


Ah, si, si, la SNCF a porté plainte contre le propriétaire des vaches...

Hyères-Le-Palyvestre a écrit:Et pendant qu'ils y sont, mettre une petite plaque pour que l'on se rappelle de ces deux
victimes, avec leur nom "Ici Julie, et Colombine sont décédées, à cause d'un train fou, toutes nos pensées pour elles" Voilà ce qu'il faut mettre
dans le coin, vu qu'on le fait bien pour des tas de gens inconnus qui nous auraient été parfaîtement antipathiques, si on avait eu le désagrément
de les croiser, avant qu'ils ne disparussent de la surface de la terre, sans laisser le moîndre regret à quiconque.

Gaulois, je pleure mes deux charmantes et paîsibles vaches, ce soir. Le reste de l'accidentologie du jour m'importe peu, je dirais même que cela
ne m'intéresse pas :( 8-)


Juste une question comme ça, t'es d'origine indienne ?
Avatar du Gaulois
Yannix
 
Messages: 345
Inscrit le: 30 Juil 2011 20:37

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 23 Oct 2015 19:39

Yannix a écrit:....Juste une question comme ça, t'es d'origine indienne ?


Et bien mon cher Yannix, voici ma réponse, tirée de mon Panthéon personnel, où règne cette pure déesse....
sans oublier Whitney et CeCe, bien sûr ;) J'en connais au moins un qui sera...."ravi" par cette musique céleste....


Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 23 Oct 2015 20:10

Pour ceux qui aiment....


Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar f6exb » 23 Oct 2015 20:45

Pilotix a écrit: les pantographes ne sont pas systématiquement abaissés par simple gravité lors de panne electrique majeure et de perte de controle...encore une truc de polythechniciens

Baissés ou pas, le train ne tractionnait pas sinon le gars n'aurait pas pu descendre en marche et mettre les cales. Il a roulé à cause du profil de la voie et s'est arrêté au cours d'une côte vers le PK 77,5.

Image
f6exb
 
Messages: 82
Inscrit le: 27 Mai 2011 22:08

Re: Un TER fou parcours 19 km sans freins.

Message non lupar avechelice » 26 Oct 2015 01:00

Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1210
Inscrit le: 09 Nov 2011 19:29

...
 

Retour vers ACTUALITE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 4 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->