La perte du triple A français : conséquences !

La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Vox Populix » 13 Jan 2012 18:33

Les 10 conséquences de la perte du triple A

Hausse des taux d'intérêts, menace sur le système bancaire, augmentation des prix : la dégradation de la note de la dette de la France passée au crible.

1. Une hausse des taux d'intérêts


C'est un avertissement pour les créanciers de la France. Le triple A, décerné par les agences de notation comme Standard and Poor's, indiquait que le risque de non-remboursement de la dette française était quasi nul. Rassurant pour les investisseurs à la recherche de placements sûrs, qui acceptaient de lui prêter à taux bas. Vont-ils désormais réclamer des taux supérieurs pour couvrir ce risque ?

2. Une confirmation de la crise

Se basant sur les analyses du Fonds monétaire international, sur les notes des deux autres grandes agences (Moody's et Fitch) et surtout, sur les analyses des banques, les investisseurs n'ont pas attendu la perte du triple A pour paniquer.

La preuve de cette anticipation ? Avant sa dégradation, les taux d'intérêts des emprunts réalisés par l'Agence France Trésor n'ont cessé de monter ces dernières semaines, notamment par rapport à l'Allemagne. Et d'ailleurs, l'annonce, en décembre, de la mise sous surveillance par S&P de la note française a à peine fait ciller les marchés.

Cela dit, bien qu'anticipée, une dégradation n'arrange rien à la situation, car la France n'est pas le premier marché de la dette. Contrairement aux Etats-Unis qui, de ce fait, paient moins chers leurs emprunts aujourd'hui, bien qu'ils aient perdu leur triple A l'été dernier.

3. La fuite des investisseurs

En décembre, Standard and Poor's avait mis sous surveillance quinze pays européens, mais elle avait ciblé plus particulièrement la France, en menaçant de lui retirer deux crans. "Si tous les pays de la zone sont dégradés d'un cran, c'est moins grave pour la France : les investisseurs ne la délaisseront pas au profit de ses voisins", expliquait Pascal Canfin, eurodéputé Verts et fondateur de Finance Watch, le Greenpeace de la finance.

Les fonds de pension, qui gèrent les actifs des retraités, ne prendront aucun risque : ils se tourneront mécaniquement vers les pays les mieux notés.

4. Le début d'un cercle vicieux

La dette de la France est de plus de 1.600 milliards d'euros. Le montant des intérêts est supérieur au plus gros budget de l'Etat. Et ce n'est pas fini : la France devra emprunter près de 180 milliards d'euros pour son financement public en 2012.

La poursuite de la hausse des taux d'intérêts signifierait une nouvelle réduction des marges de manœuvre du gouvernement. Notamment pour réformer l'Etat, relancer l'investissement et mettre en place une économie compétitive. Sans quoi il est impossible pour la France de retrouver une croissance suffisante pour réduire sa dette !

5. Une action de la banque centrale

La BCE n'est pas censée acheter des obligations souveraines. Son indépendance, gravée dans le marbre par les traités européens, lui interdit de financer un pays. Cependant, face au risque d'écroulement du système, elle a tout de même racheté des obligations grecques, irlandaises, portugaises, espagnoles et italiennes ces derniers mois.

Son but ? Restaurer la confiance sur les marchés obligataires et enrayer la hausse des taux, afin de sortir ces pays du cercle vicieux. En cas de déclenchement d'un tel phénomène en France, la BCE interviendra-t-elle ?

6. Une menace sur le système bancaire

Quelques jours après la menace de déclassement de la France, Standard and Poor's a placé les banques françaises sous surveillance. Son exécution entrainera-t-elle une nouvelle dégradation du système bancaire ?

Là encore, les marchés ont sûrement anticipé. Les règles prudentielles européennes obligent les banques à détenir une proportion minimum de dette souveraine dans leur bilan, considérée il y a peu de temps comme un actif sûr.

Mais "elles vont avoir besoin de financement au premier trimestre 2012", expliquait récemment Moritz Krämer, analyste chez S&P. Il estime à 200 milliards d'euros le montant des crédits arrivant à maturité pour une cinquantaine de banques européennes au premier trimestre 2012. Les banques françaises vont devoir vendre des actifs qu'elles avaient gardés jusqu'ici. Les prix étant bas sur les marchés, elles vont afficher des pertes dans leurs comptes. D'où les milliers de suppressions de postes annoncées cette année.

Conséquence de cette menace sur les banques : une hausse probable des taux d'intérêts pour les crédits aux entreprises et aux particuliers.

7. Une dégradation des institutions publiques

Certaines entités, disposant de la même signature que l'Etat pour leurs emprunts, devraient être dégradées. L'Unedic, la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Réseau ferré de France (RFF), perdraient tous leur AAA. Même chose pour La Poste dont le coût de financement augmenterait.

Quelle conséquence pour la CDC, qui doit justement venir en aide à l'assureur Groupama et à la banque Dexia ? Ou pour la banque de financement des PME Oseo ? "Bénéficiant d'autres sources de financement que les marchés, elle ne sera pas nécessairement contrainte d'augmenter les taux pour ses clients dans un premier temps", explique un de ses cadres. Mais à plus long terme, il est possible qu'elle doive le faire dans certains cas. Reste à savoir lesquels, et quand.

8. Une augmentation des prix pour les particuliers

L'Etat participe au capital d'EDF, la SNCF, GDF-Suez, Air France-KLM, EADS, France Telecom, Renault, etc. A leur tour, ces grosses entreprises pourront voir leurs coûts de financement augmenter. Cela posera notamment problème aux filiales les moins solides, pour lesquelles la garantie de l'Etat est précieuse.

"Difficile de savoir quand se matérialiseront les conséquences de la perte du triple A pour les clients. L'impact sera probablement inégal et réparti sur plusieurs années", affirme Karine Berger, conseillère de François Hollande pour l'économie.

9. Un nouveau risque pour les collectivités locales

Leur système de financement par les banques est "en train d'exploser" affirme une analyste chez S&P. Leur budget dépend pour moitié des subventions de l'Etat, et elles utilisent sa garantie pour se financer ailleurs à des prix raisonnables. Et "parmi elles, il y a des centaines de petite Grèce", affirme Karine Berger.

10. Un tournant dans l'élection présidentielle

A qui profite la pression des agences ? Pour le président socialiste de la commission des Finances, Jérôme Cahuzac, "en acceptant par avance une dégradation et en refusant de mener une politique de redressement juste et efficace qui permettrait de l'éviter, Nicolas Sarkozy privilégie son intérêt électoral de court terme plutôt que l'intérêt de moyen et de long terme des Français".

François Hollande avait ajouté en décembre : "Je ne sais pas ce qui se passe avec le triple A mais pour l'instant il y a un triple échec de Nicolas Sarkozy: échec par rapport à l'obligation de croissance, nous sommes en récession, échec par rapport à l'objectif de réduire le chômage, échec par rapport à la réduction des déficits".

nouvelobs.com- 13/01/2012
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar GIOU31 » 13 Jan 2012 20:36

Très bien , les choses étant claires , il est temps de respirer et de se dire que lundi matin , la vie reprendra son cours .

La perte du triple A français était attendu et les milieux financiers avaient tenu compte de la décision depuis la mise sous surveillance . Notons aussi que cela aurait pu être pire avec une dégradation de deux crans par exemple . Malgré tout , cet première dégradation de la note française est un premier avertissement , le suivant nous reléguant au niveau de plusieurs pays européens dont nous aimons bien nous moquer , attention !

Marc Fiorentino a très bien expliqué que la vraie solution à nos problèmes serait bel et bien la constitution de gouvernements de techniciens remplaçant les gouvernements de politiques , un peu à l'image de ce qui se passe actuellement en Italie . J'aime bien cette idée . En effet , réfléchissons au cas de Sarkozy et constatons la formation inexistante du personnage à affronter les difficultés rencontrées au poste qu'il occupe et cela est valable pour tous les autres . Evidemment , les politiques s'entourent de spécialistes mais ces derniers sont toujours pris en fonction de leur sensibilité politique , n'ayant donc jamais l'occasion d'appliquer réellement les mesures qu'il faudrait mettre en place . Ils ne restent que les marionnettes écoutées ou pas de ceux qui ont été élus . La notion de droite ou de gauche n'a plus aucun sens dans ce monde globalisé et seule la compétence devrait permettre d'accéder au pouvoir de décision .

La question primordiale qui peut se poser étant de savoir s'il faudra que ce pays touche le fond et goûte au malheur pour qu'il parvienne enfin à se réformer efficacement !
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 873
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Well » 13 Jan 2012 21:40

La France entière sous le choc après la perte du triple A.

clochard.jpg
clochard.jpg (75.67 Kio) Consulté 6410 fois
Avatar du Gaulois
Well
 
Messages: 387
Inscrit le: 17 Sep 2011 10:21

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar TheMask » 13 Jan 2012 21:58

GIOU31 a écrit:Très bien , les choses étant claires , il est temps de respirer et de se dire que lundi matin , la vie reprendra son cours .

La perte du triple A français était attendu et les milieux financiers avaient tenu compte de la décision depuis la mise sous surveillance . Notons aussi que cela aurait pu être pire avec une dégradation de deux crans par exemple . Malgré tout , cet première dégradation de la note française est un premier avertissement , le suivant nous reléguant au niveau de plusieurs pays européens dont nous aimons bien nous moquer , attention !

Marc Fiorentino a très bien expliqué que la vraie solution à nos problèmes serait bel et bien la constitution de gouvernements de techniciens remplaçant les gouvernements de politiques , un peu à l'image de ce qui se passe actuellement en Italie . J'aime bien cette idée . En effet , réfléchissons au cas de Sarkozy et constatons la formation inexistante du personnage à affronter les difficultés rencontrées au poste qu'il occupe et cela est valable pour tous les autres . Evidemment , les politiques s'entourent de spécialistes mais ces derniers sont toujours pris en fonction de leur sensibilité politique , n'ayant donc jamais l'occasion d'appliquer réellement les mesures qu'il faudrait mettre en place . Ils ne restent que les marionnettes écoutées ou pas de ceux qui ont été élus . La notion de droite ou de gauche n'a plus aucun sens dans ce monde globalisé et seule la compétence devrait permettre d'accéder au pouvoir de décision .

La question primordiale qui peut se poser étant de savoir s'il faudra que ce pays touche le fond et goûte au malheur pour qu'il parvienne enfin à se réformer efficacement !


Je suis d'accord, mais nous n'avons pas d'élections pour des techniciens pour l'instant et les seuls qui ont du pouvoir ce sont les agences de notations qui font la pluie et le beau temps pour le moment , c'est a dire un tout petit nombre de personnes dirigeante, qui font trembler le monde et qui l'envoie dans le gouffre ! A qui profite le crime ???
TheMask
 
Messages: 461
Inscrit le: 17 Juin 2011 11:00

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar panoramix » 14 Jan 2012 08:35

Je suis d'accord, mais nous n'avons pas d'élections pour des techniciens pour l'instant et les seuls qui ont du pouvoir ce sont les agences de notations qui font la pluie et le beau temps pour le moment , c'est a dire un tout petit nombre de personnes dirigeante, qui font trembler le monde et qui l'envoie dans le gouffre ! A qui profite le crime ???


Bonjour à tous , bonjour TheMask

Quand vous dites que les agences de notation envoient le monde dans le gouffre , je ne puis être d'accord . Ce ne sont pas elles qui ont mis les pays qu'elles dégradent dans un tel état , les déficits ont bien été creusés par mauvaise gestion depuis des années . Même si aujourd'hui tout le monde tape sur les agences de notation , elles ne font que constater les dégâts chiffrés de pays qui font n'importe quoi et ne respectent rien en matière économique .
Avatar du Gaulois
panoramix
 
Messages: 394
Inscrit le: 23 Mai 2011 13:37

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Alexandre G. » 14 Jan 2012 11:06

GIOU31 a écrit:Très bien , les choses étant claires , il est temps de respirer et de se dire que lundi matin , la vie reprendra son cours .

La perte du triple A français était attendu et les milieux financiers avaient tenu compte de la décision depuis la mise sous surveillance . Notons aussi que cela aurait pu être pire avec une dégradation de deux crans par exemple . Malgré tout , cet première dégradation de la note française est un premier avertissement , le suivant nous reléguant au niveau de plusieurs pays européens dont nous aimons bien nous moquer , attention !

Marc Fiorentino a très bien expliqué que la vraie solution à nos problèmes serait bel et bien la constitution de gouvernements de techniciens remplaçant les gouvernements de politiques , un peu à l'image de ce qui se passe actuellement en Italie . J'aime bien cette idée . En effet , réfléchissons au cas de Sarkozy et constatons la formation inexistante du personnage à affronter les difficultés rencontrées au poste qu'il occupe et cela est valable pour tous les autres . Evidemment , les politiques s'entourent de spécialistes mais ces derniers sont toujours pris en fonction de leur sensibilité politique , n'ayant donc jamais l'occasion d'appliquer réellement les mesures qu'il faudrait mettre en place . Ils ne restent que les marionnettes écoutées ou pas de ceux qui ont été élus . La notion de droite ou de gauche n'a plus aucun sens dans ce monde globalisé et seule la compétence devrait permettre d'accéder au pouvoir de décision .

La question primordiale qui peut se poser étant de savoir s'il faudra que ce pays touche le fond et goûte au malheur pour qu'il parvienne enfin à se réformer efficacement !


Bonjour Giou, tout à fait d'accord. La compétence, et l'autorité et même mieux l'autorité naturelle qui nait de la compétence, à la condition que cette compétence ne soit pas discutée et contredite en permanence par l'ignorance, celle qui est la mère de tous les conflits.
Les pays où ça tourne rond sont ceux sans exception où la discipline sociétale et le civisme sont à leur meilleur niveau. Et l'Allemagne en est un premier exemple, de nombreux pays d'Asie, là où est la croissance à deux chiffres, un second exemple. Ces pays où on retrouve de vrais valeurs, comme celles toutes simples à l'échelon familial : on ne jette pas la nourriture, on ne se goinfre pas, ces pays où les écoliers vont à l'école en uniforme, ces pays où les enfants parlent dès l'âge de dix ans trois langues, ces pays où les arts sont essentiels à l'éducation, où j'entends dans certaines maisons plus de musique classique et de piano, que dans nos contrées..


Fail to prepare.... Prepare to fail !
Avatar du Gaulois
Alexandre G.
 
Messages: 1164
Inscrit le: 03 Juin 2011 01:09

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Alexandre G. » 14 Jan 2012 11:07

GIOU31 a écrit:Très bien , les choses étant claires , il est temps de respirer et de se dire que lundi matin , la vie reprendra son cours .

La perte du triple A français était attendu et les milieux financiers avaient tenu compte de la décision depuis la mise sous surveillance . Notons aussi que cela aurait pu être pire avec une dégradation de deux crans par exemple . Malgré tout , cet première dégradation de la note française est un premier avertissement , le suivant nous reléguant au niveau de plusieurs pays européens dont nous aimons bien nous moquer , attention !

Marc Fiorentino a très bien expliqué que la vraie solution à nos problèmes serait bel et bien la constitution de gouvernements de techniciens remplaçant les gouvernements de politiques , un peu à l'image de ce qui se passe actuellement en Italie . J'aime bien cette idée . En effet , réfléchissons au cas de Sarkozy et constatons la formation inexistante du personnage à affronter les difficultés rencontrées au poste qu'il occupe et cela est valable pour tous les autres . Evidemment , les politiques s'entourent de spécialistes mais ces derniers sont toujours pris en fonction de leur sensibilité politique , n'ayant donc jamais l'occasion d'appliquer réellement les mesures qu'il faudrait mettre en place . Ils ne restent que les marionnettes écoutées ou pas de ceux qui ont été élus . La notion de droite ou de gauche n'a plus aucun sens dans ce monde globalisé et seule la compétence devrait permettre d'accéder au pouvoir de décision .

La question primordiale qui peut se poser étant de savoir s'il faudra que ce pays touche le fond et goûte au malheur pour qu'il parvienne enfin à se réformer efficacement !


Bonjour Giou, tout à fait d'accord. La compétence, et l'autorité et même mieux l'autorité naturelle qui nait de la compétence, à la condition que cette compétence ne soit pas discutée et contredite en permanence par l'ignorance, celle qui est la mère de tous les conflits.
Les pays où ça tourne rond sont ceux sans exception où la discipline sociétale et le civisme sont à leur meilleur niveau. Et l'Allemagne en est un premier exemple, de nombreux pays d'Asie, là où est la croissance à deux chiffres, un second exemple. Ces pays où on retrouve de vrais valeurs, comme celles toutes simples à l'échelon familial : on ne jette pas la nourriture, on ne se goinfre pas, ces pays où les écoliers vont à l'école en uniforme, ces pays où les enfants parlent dès l'âge de dix ans trois langues, ces pays où les arts sont essentiels à l'éducation, où j'entends dans certaines maisons plus de musique classique et de piano, que dans nos contrées..


Fail to prepare.... Prepare to fail !
Avatar du Gaulois
Alexandre G.
 
Messages: 1164
Inscrit le: 03 Juin 2011 01:09

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Alexandre G. » 14 Jan 2012 11:23






Comme l'a souligné déjà le journal Libération, l'essentiel est quand même sauvé puisque le quintuple A de nos chères andouillettes ne sera pas dégradé... :|
à propos un peu d'histoire...

Image
Fail to prepare.... Prepare to fail !
Avatar du Gaulois
Alexandre G.
 
Messages: 1164
Inscrit le: 03 Juin 2011 01:09

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar VR-HMS » 14 Jan 2012 12:25

Bonjour à tous ,
je partage les propos qui ont été dits , il y a quand même une chose que je n'ai jamais pu comprendre :
avait on réellement oublié les " crteres de convergence " fixés en 1999 pour que cette union économique reste soudée et fondée ?
Comment en sommes nous arriver à " ignorer " les déficits budgétaires de nos voisins Européens ?
Comment avons nous pu ignorer les efforts que les Allemands ont du faire jusqu ' à maintenant ?
Comment nous ne sommes nous pas redus compte des différences de compétitivité qui nous séparent des Allemands plus tot ?

La " perte du triple A" n est pas étonnante à mon humble avis .
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar Alexandre G. » 14 Jan 2012 12:50

à cause du poids des avantages acquis et de notre autisme sociétal. La volonté de la paix sociale à tous prix !
Fail to prepare.... Prepare to fail !
Avatar du Gaulois
Alexandre G.
 
Messages: 1164
Inscrit le: 03 Juin 2011 01:09

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar alain deloin » 14 Jan 2012 20:06

Salut gaulois

Une agence dégrade la France mais deux jours avant , sa principale concurrente maintient son triple A . Pourquoi prendre en compte seulement la notation de S&P et pas celle de Fitch ? A moins que ça ne vienne du fait que la seconde appartienne à un français ??????
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar oscar » 14 Jan 2012 20:22

alain deloin a écrit:Salut gaulois

Une agence dégrade la France mais deux jours avant , sa principale concurrente maintient son triple A . Pourquoi prendre en compte seulement la notation de S&P et pas celle de Fitch ? A moins que ça ne vienne du fait que la seconde appartienne à un français ??????


Hello Alain

Je ne sais pas comment fonctionnent exactement ces agences privées mais une chose est certaine , la situation de la France méritait amplement cette dégradation voire plus . Les déficits et la dette sont abyssaux , le chômage très important , la croissance inexistante , la balance commerciale catastrophique , etc , etc ... Mais il y a pire pour les économistes chargés de surveiller tout ça et c'est bien le constat que rien n'a été réellement engagé pour redresser l'état de la France , aucune volonté de réformer dans les plus brefs délais et c'est ça qu'attendent les marchés . Par peur de perdre les élections , la plupart des politiques promet n'importe quoi et ne se risque jamais à dire la vérité et les terribles mesures nécessaires .
Nous sommes mal gouvernés depuis 30 ans et nous en faisons les frais . Il faudrait que tous les électeurs refusent d'aller voter et que l'on fonctionne comme la Belgique l'a fait depuis des mois et des mois , ça allait nettement mieux .
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar VR-HMS » 09 Juil 2012 19:02

Malgré notre perte du AAA , le fait que nos emprunts auraient désormais été accordés à des taux rejoignant ceux de l ' Espagne , voyez donc cette bonne nouvelle qui se profile à l' horizon.
Alors , " une hirondelle ne fait pas le printemps ( 2013) " ou triple A , triple B etc ... Ce sont encore des" écrans hypnotiques " pour mieux nous taxer ?



La France emprunte à un taux négatif, une première






La France rejoint le club très fermé des pays qui, comme l'Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas, ont réussi, au moins une fois cette année, à emprunter à taux négatif.

L'Agence France Trésor a placé ce lundi des bons du Trésor à trois mois à -0,005% et des bons à six mois à -0,006%. Cela signifie que les investisseurs acceptent de recevoir, dans trois ou six mois, un peu moins que leurs fonds immobilisés au départ. En général, c'est évidemment l'inverse qui se produit: celui qui prête de l'argent ne le fait qu'à condition de retrouver sa mise augmentée d'un intérêt.

Mais en cette période de crise de la zone euro, où les dettes des pays du Sud sont devenues des repoussoirs, les investisseurs sont désespérément à la recherche de placements sûrs. Et les titres français ont encore cette réputation. Ce lundi, les investisseurs ont demandé pour 20,4 milliards de bons français à trois, six et douze mois, alors que 7,7 milliards devaient être adjugés. C'est à cause de cet excès de demande que les taux d'intérêt sont passés au négatif.

Une bonne nouvelle pour les caisses de l'État
Sur les échéances plus longues, la France emprunte aussi à des taux très faibles. L'Agence France Trésor a émis le 7 juin à
dix ans à 2,46%, un plus bas historique.

Sur le marché secondaire, où les investisseurs s'échangent entre eux les titres déjà émis, les taux à dix ans français remontent un peu depuis juin. Ils s'établissent à 2,41% ce lundi, contre 2,23% le 1er juin. Mais ils étaient encore à 3,2% fin décembre.

Cette baisse des taux est une bonne nouvelle pour les caisses de l'État français. Mais elle est aussi le reflet de l'ampleur de la crise dans la zone euro. Et notamment de la défiance des investisseurs envers l'Espagne et l'Italie.
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar VR-HMS » 24 Juil 2012 11:52

Eh bien si " les meilleurs élèves de l' Europe " perdent leur AAA, grâce aux ( ou à cause des ) pays les plus faibles , c' est encore une fois de mauvaise augure . Maintenant Moody's nous note tous les 3 mois . Moody's nous affolle tous les 3 mois . Au fait Moody's , ce serait pas " L' Oeil de Wall Street " ?


Le triple A de l'Allemagne désormais sous pression

Le 24/07/2012 à 09:17
Par L'Expansion.com avec AFP

Moody's n'exclut plus d'abaisser la note de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, trois des piliers les plus solides de la zone euro. L'agence de notation craint que la facture du sauvetage de la Grèce, de l'Espagne et de l'Italie ne soit trop lourde à supporter.

L'agence Moody's à New York. REUTERS/Mike Segar
Voilà qui ne va pas rassurer des marchés déjà affolés par l'aggravation de la situation en Espagne et en Grèce. Et c'est une nouvelle fois Moody's qui joue les porteurs de mauvaise nouvelle. Dans un communiqué publié lundi, l'agence de notation financière a en effet annoncé qu'elle abaissait de "stable" à "négative" la perspective de l'Allemagne. Autrement dit, elle considère que la note maximale Aaa de la première économie européenne, signe de stabiltié financière absolue, pourrait être remise en cause à l'avenir. Deux autres pays parmi les plus vertueux de la zone euro sont également mis sous pression: les Pays-Bas et le Luxembourg.
Le ministère allemand des Finances a aussitôt réagi dans un communiqué en clamant que Berlin continuerait d'être une "ancre de stabilité" dans la zone euro. "L'Allemagne va tout faire avec ses partenaires pour surmonter le plus rapidement possible la crise de la dette européenne", a ajouté le ministère.
Dans son communiqué, Moody's a également indiqué lundi qu'elle réexaminerait "à la fin du troisième trimestre" le triple A accordé à la France et l'Autriche, deux autres pays de la zone euro qu'elle avait déjà placés sous perspective négative en février.
Concrètement, le placement sous perspective négative signifie que l'agence n'exclut pas un abaissement de la note souveraine en cas de dégradation de la situation. Même si elle n'en fait pas son "scénario de travail", l'agence justifie tout d'abord sa décision par "la probabilité de plus en plus forte d'une sortie de la Grèce de l'euro" et de l'"impact plus large" qu'un tel événement aurait sur des pays déjà exsangues (Espagne, Italie) et sur l'ensemble de la zone euro.

Un fardeau trop lourd à porter

Quel que soit le sort de la Grèce, Moody's s'inquiète surtout de la "probabilité de plus en plus forte" que l'UE soit contrainte d'aider à nouveau d'autres Etats de la zone euro et que ce "fardeau" pèse avant tout sur les pays les plus solides de la zone. "Etant donné leur plus grande capacité à absorber le coût lié à cette aide, ce fardeau devrait principalement peser sur les Etats les mieux notés (financièrement, ndlr) de la zone euro", écrit l'agence.
Au total, six pays de cette région bénéficient encore d'un "triple A" accordé par Moody's mais seule la Finlande jouit encore d'une "perspective stable", que l'agence a confirmée lundi en soulignant la faible exposition de son économie et de son système bancaire aux vicissitudes européennes.
Mi-juillet, Moody's avait dégradé de deux crans, de A3 à Baa2, la note de solvabilité de l'Italie, évoquant déjà un risque de "contagion" de la crise de la zone euro et suscitant de nombreuses protestations à Rome mais aussi au sein de l'Union européenne.
La dégradation des notes souveraines n'est pas toujours suivie d'effets sur les marchés. Ainsi, en août 2011, l'agence Standard and Poor's, l'une des trois à dominer le marché mondial de la notation, avait retiré son triple A aux Etats-Unis qui empruntent pourtant aujourd'hui à des taux historiquement bas sur les marchés financiers.
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: La perte du triple A français : conséquences !

Message non lupar politix » 24 Juil 2012 12:58

Une preuve de plus de la nuisance de l'Europe . Non pas sur le principe d'union de plusieurs pays dans une recherche de prospérité commune mais bien par la façon dont a été construite cette Europe . Elle meurt par le fait qu'elle fonctionne de façon aberrante et que malgré ce constat simple , les dirigeants des trop nombreux pays la composant persistent à ne rien faire pour la réformer de A à Z .

Une fuite en avant fatale .
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

...
 

Retour vers ECONOMIE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 2 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->