France : rigueur , austérité : la CRISE !

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar Vox Populix » 05 Nov 2012 20:00

Gallois prône un "choc" à 30 milliards d'euros, la main au gouvernement


Image

PARIS (AFP) - Louis Gallois recommande pour l'industrie française une thérapie de "choc", fondée sur une baisse de 30 milliards d'euros du coût du travail en un ou deux ans, du grain à moudre pour le gouvernement qui doit annoncer dès mardi des choix cruciaux pour la compétitivité.



Proposition la plus débattue: une baisse des charges allègerait les cotisations patronales de 20 milliards d'euros et les cotisations salariales de 10 milliards.

En contrepartie, l'ancien patron d'EADS et de la SNCF, devenu Commissaire à l'Investissement, propose d'augmenter la CSG de deux points, de rehausser la TVA sur certains produits, et de relever diverses taxes.

Outre cette proposition emblématique, M. Gallois en suggère une vingtaine d'autres, dont une réforme de l'assurance-vie, en repoussant la date à partir de laquelle les plus-values sont exonérées et en favorisant l'épargne en actions. Le but: que ces fonds aillent davantage au financement des entreprises.

M. Gallois propose en outre deux petites révolutions, l'une dans les conseils d'administrations des grands groupes de plus de 5.000 salariés, où quatre administrateurs salariés pourraient siéger et participer aux décisions, et ceux des lycées techniques et professionnels, où les entreprises feraient leur entrée.

Une autre proposition, la reprise de la recherche sur les gaz de schiste en France a d'ores et déjà été rejetée par le gouvernement.

Après la présentation du rapport Gallois, la balle est dans le camp de l'exécutif, en pleine turbulence après six mois de pouvoir et alors que le Fonds Monétaire International (FMI) a estimé lundi que le manque de compétitivité était le "défi majeur" de l'économie française.

"décisions fortes" mardi

Dès mardi, le gouvernement annoncera les premières mesures. Le Président Hollande a déjà affirmé depuis Vientiane que des "décisions fortes" seront prises ce jour.

Au sein du gouvernement, le principe d'une baisse des cotisations sociales semble acquis. Mais on s'oppose à ce qu'elle soit massive et immédiate alors qu'il faudra la compenser par d'autres impôts.

L'exécutif a multiplié les prises de position. Certains comme le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg penchent pour des baisses de cotisations conditionnées à un réinvestissement, d'autres comme le ministre de l'Economie Pierre Moscovici veulent cibler les bas salaires.

La baisse du coût du travail est un des deux leviers pour enrayer la dégringolade du déficit commercial de la France, dont la part dans le marché mondial a chuté de 6,3% en 1990 à 3,3% en 2011, l'autre étant les mesures qui ne portent pas sur le coût (initiatives soutenant l'exportation, innovation, recherche et qualité des produits, simplifications administratives...).

Selon le site de l'hebdomadaire Le Point, le gouvernement ne suivra pas la recommandation Gallois sur le transfert des charges. Sans dévoiler ses sources, le magazine affirme que l'exécutif choisira d'octroyer un crédit d'impôt aux entreprises se traduisant par une baisse des cotisations sociales de 6% sur les salaires compris entre 1 et 2,5 fois le Smic, ce qui représenterait un total de 20 milliards d'euros.

Pour financer cette dépense, toujours selon Le Point, le gouvernement économiserait 10 milliards d'euros sur le budget 2014 de l'Etat et des collectivités. Mais surtout, il augmenterait légèrement le taux principal de la TVA de 19,6% à 20%.

Interrogés par l'AFP, Matignon et Bercy n'ont pas voulu faire de commentaires, mais la droite, qui suspecte le gouvernement, à l'image du patronat, de ne pas vouloir suivre toutes les recommandations, a promptement poussé ses pions.

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a "approuvé totalement" les mesures préconisées par le rapport Gallois, enjoignant François Hollande d'avoir "le courage" de les "appliquer dès maintenant" faute de quoi il créera "un choc de défiance".

"Nous avons besoin que se noue une sorte de pacte social entre tous les partenaires, pacte social qui est le véritable socle du pacte pour la compétitivité de la France", a déclaré M. Gallois.

"Je crois que nous avons besoin d'une véritable mobilisation et, je ne crains pas de le dire, d'un véritable patriotisme", prévenant que cela nécessitait un "effort collectif", pour la "reconquête".

La députée des Hautes-Alpes, Karine Berger, une des voix mises en avant par le PS sur les questions économiques, a peu goûté le langage de M. Gallois, jugé "guerrier et viril", et peu propice à la croissance.
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar alain deloin » 05 Nov 2012 20:14

ils sont vraiment cons ces socialistes et ceux d'avant pas mieux.
on n'a pas de pétrole, on n'a pas le début d'une idée mais gros coup de cul, on a du gaz de schiste et pas qu'un peu à ce qui parait.
mieux que le loto pour s'offrir une bonne indépendance énergétique au lieu de se faire mettre par ces enfoirés de pays producteurs de pérole et ces abrutis de politiques disent non.
c'est à peine croyable de tout faire pour que l'on s'écroule pour de bon alors que les autres pays ne se gênent pas pour exploiter ce don du ciel ou de laterre plutôt.
on est vraiment des cloches de première dans ce pays.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 668
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Revalorisation des retraites 2014

Message non lupar Jumbofan » 18 Fév 2014 19:21

Ayant reçu ce jour le dépliant annuel édité par "l'Assurance Retraite" on y apprend entre autres que la revalorisation des retraites par la CNAV n'aura pas lieu le 01 Avril 14 mais le 01 Octobre 14 et encore il n'y a rien de certain:
18/01/2014 : Il n'y aura aucune revalorisation des pensions Arrco/Agirc en 2014. L'inflation 2013 est de 0,65% et la progression de la moyenne des indices mensuels de 0,73% (pour mémoire, l'accord du 13 mars 2013 Fichier Adobe « Portable Document Format » (pdf) prévoit une revalorisation en fonction de l’évolution moyenne annuelle des prix hors tabac moins 1 point).
En ce qui concerne la revalorisation CNAV (reportée au 1er octobre) cela dépendra de la prévision d'inflation 2014. Par exemple, si la prévision d'inflation 2014 était de 1%, la revalorisation CNAV serait de 0,45% (1% - écart entre prévision et réalisation 2013 de 0,55%).

On y apprend également:
L’article 5 de la loi n° 2013-1278 du 29 décembre 2013 de financement de la sécurité sociale pour 2014 supprime l’exonération d’impôt sur le revenu dont bénéficiaient les majorations pour charge de famille.

La présente circulaire expose les conséquences de cette mesure.

1. Fiscalisation de la majoration pour enfants

En application des articles L. 351-12 et R. 351-30 du code de la sécurité sociale (CSS), le montant de la retraite des assurés ayant eu ou élevé au moins trois enfants peut être majoré de 10%.

L’article 81 2°ter du code général des impôts prévoyait que cette majoration pour enfants était exonérée d’impôt sur le revenu.

L’article 5 de la loi n° 2013-1278 du 29 décembre 2013 abroge cette disposition. La majoration pour enfants de 10% est désormais prise en compte dans l’assiette de l’impôt sur le revenu.
.....
4. Date d’effet

La mesure s’applique aux majorations pour enfants dues au titre de l’année 2013 et des années suivantes.


Faut bien que l'Etat trouve du fric quelque part. C'est honteux car pendant ce temps là les élus s'est mettent plein les poches, l'Etat dépense sans compter tous azimuts, engage nos militaires dans des conflits qui ne nous regardent pas, etc... etc... etc...

Je sens que les vieux (dont je fais partie) vont devenir des révolutionnaires.....
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar politix » 18 Fév 2014 19:39

Même pas besoin d'être révolutionnaire, il suffit juste de bien voter pour que les choses changent et deux occasions se présentent.

Les choses sont quand même claires non ? Le déclin définitif ou une toute petite dernière chance. Français, vous avez peut-être pour la dernière fois, votre destin entre les mains.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Précédent

Retour vers ECONOMIE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 3 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->