France : rigueur , austérité : la CRISE !

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar Berurix » 23 Sep 2012 15:40

Le régime politique actuel de la France est donc l'ineptocratie ?

Ineptocratie : système de gouvernement où les moins capables de diriger sont élus par les moins capables de produire, et où les membres de la société les moins aptes à assurer leur subsistance ou à réussir sont récompensés avec des biens et des services produits par la richesse confisquée à un nombre sans cesse décroissant de personnes produisant lesdits biens et services.
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2137
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

...
 

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar panoramix » 23 Sep 2012 17:03

Berurix a écrit:Le régime politique actuel de la France est donc l'ineptocratie ?

Ineptocratie : système de gouvernement où les moins capables de diriger sont élus par les moins capables de produire, et où les membres de la société les moins aptes à assurer leur subsistance ou à réussir sont récompensés avec des biens et des services produits par la richesse confisquée à un nombre sans cesse décroissant de personnes produisant lesdits biens et services.


Bon dimanche les Gaulois

Excellent très cher Berurix. Aucun doute, la définition correspond tout à fait à ce qui se passe en France. Nous sommes donc bien gouvernés par des ineptocrates voire des icompétanocrates.

Vivement la Gaule.
Avatar du Gaulois
panoramix
 
Messages: 394
Inscrit le: 23 Mai 2011 13:37

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar oscar » 24 Sep 2012 19:54

J'en rigole encore du changement c'est maintenant ou du redressement productif. :lol:

On va dans le mur et même si on pouvait s'attendre au pire avec les mous, je dois dire que le pire n'est rien, ils n'ont carrément aucune notion de rien, aucun contrôle de la situation.
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar Vox Populix » 28 Sep 2012 12:40

La dette publique de la France grimpe à 91% du PIB, fin juin

http://www.boursier.com/actualites/econ ... 16806.html
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar politix » 28 Sep 2012 19:27

Des paroles et des actes hier soir avec pour invité, le nouveau premier ministres JM Ayrault.

3 heures d'émission durant lesquelles un tel niveau de "langue de bois" n'avait jamais été atteint. Un taux d'écoute que l'on peut qualifier d'historiquement bas puisque seulement 3 millions de français ont regardé cette prestation absolument désespérante.

Si l'on a parlé de la mollesse du nouveau président, que dire de son premier ministre, rappelant un proviseur de lycée au charisme d'artichaut consommé. Que l'homme soit un icapable évident est déjà un problème majeur à son niveau de responsabilité mais que dire quand cela advient dans une période aussi critique. Aussi critique car il est temps de voir les choses en face.

Que la France soit gravement malade, nous le savions mais il est de plus en plus évident qu'elle est frappée de multiples maux, aussi incurables les uns que les autres. Ce n'est pas être pessimiste chronique que de dire que tout va mal et si nous prenons les domaines vitaux les uns après les autres, les choses deviennent évidentes. Oui, le pays se meurt économiquement, socialement et sociétalement. Le temps est venu de ne plus perpétuellement regretter le passé et de chasser le présent. Changeons tout de fond en comble mais il faut pour cela écouter ce qui n'est jamais entendu en France. Notre pays n'est plus un pays moderne et se repose sur des lauriers bien trop anciens qui n'apportent désormais aucune perspective d'avenir. Si l'on ne repense pas notre système global archaïque, il n'y aura point de salut possible.

Cette émission est en fait une démonstration magistrale que la droite et la gauche françaises ne sont qu'une même entité, devenue incapable de diriger le pays. Denenue caste monarchique, cette entité est inapte à réformer ce qui ne supporte plus l'attente de l'être. Il faut chasser ces incompétents corrompus et si ce n'est pas par les urnes, tant pis.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar rfanny » 23 Oct 2012 23:14

Image



Islande : une Constitution par et pour les citoyens

Après l'effondrement économique de leur île, les Islandais ont voulu reprendre leur destin en main. Leur projet de nouvelle Constitution vient d'être soumis à un référendum consultatif.

Ce sera la première Constitution 2.0. Selon les résultats encore incomplets du référendum consultatif organisé samedi, les deux tiers des Islandais ont soutenu les propositions faites par un comité de citoyens, en vue de rédiger une nouvelle Constitution.

Jusqu'à présent, les Islandais s'étaient contentés d'une Constitution basée sur celle du Danemark, datant de l'indépendance de leur pays, en 1944. Or ce texte, obsolète selon de nombreux observateurs, aurait une part de responsabilité dans la crise financière de 2008.

Après l'effondrement économique de la petite île, alors que la classe politique comme les banquiers étaient complètement discrédités, la revendication d'une reprise en main de leur destin par les citoyens s'est rapidement imposée. Fin 2010, les Islandais élisent donc un groupe de 25 citoyens «ordinaires» -ou presque: pas de pêcheurs, par exemple, mais des universitaires, des journalistes, des médecins, des chefs d'entreprise, et même un pasteur.
Des amendements sur Facebook

D'avril à juillet 2011, ce groupe travaille sur le projet constitutionnel, avant de le poster sur Internet pour permettre à la population de réagir et d'enrichir le texte en proposant des amendements. Un exercice de démocratie directe sans précédent: une page Facebook est ouverte, tout comme un compte de photos Flickr, une chaîne sur YouTube et un profil sur Twitter. Plus de 12% des 317.000 Islandais posteront une contribution!

La proposition de nouvelle Constitution a été soumise fin juillet 2011 au Parlement, l'Althing, et en mai dernier les députés ont décidé de solliciter l'avis des Islandais par le biais d'un référendum. Le référendum de samedi n'est pas contraignant pour le gouvernement, mais ses promoteurs espèrent que le monde politique ne pourra ignorer l'issue du scrutin.

«Ceux qui espéraient une meilleure société se sont réveillés heureux ce matin», a réagi Gudmundur Gunnarsson, membre du Conseil constitutionnel et père de la célèbre chanteuse Björk. «Faut-il faire de ces propositions la base d'une nouvelle Constitution? Ma réponse est oui», a clamé le premier ministre, la sociale-démocrate Johanna Sigurdardottir. Mais l'opposition de droite appelait à voter non: le Parti de l'indépendance, au pouvoir pendant la plus grande partie du siècle dernier, estime que le projet doit être étudié plus en détail. En Islande, toute révision de la Constitution doit être approuvée à deux reprises par le Parlement, des élections législatives doivent se dérouler entre ces deux votes.


http://www.lefigaro.fr/international/20 ... toyens.php
rfanny
 
Messages: 256
Inscrit le: 27 Déc 2011 16:20
Localisation: Paris et là où il y a des Français !

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar politix » 23 Oct 2012 23:38

Bel exemple mais calmons-nous immédiatement, totalement inconcevable chez nous.

Comme d'habitude, nous regardons les autres pays se réformer, s'adapter à cette nouvelle époque en restant nous, plongés dans un archaïsme sans espoir. La première réaction serait de croire que la taille de l'Islande par rapport à la France explique la possibilité d'une telle évolution mais la taille n'y est pour rien. Prenons une fois de plus l'Allemagne en exemple pour constater que c'est le cas. En dix ans, nos voisins allemands ont redressé formidablement leur économie bien malade pour en faire une des plus performantes au monde et sûrement la n°1 en Europe. Ce n'est donc pas la taille des pays qui est la cause d'un destin mais bien la volonté du peuple et le courage des politiques. Il faut dire aussi que l'Allemagne n'était pas minée par des syndicats coupables, des politiques incompétents et une population d'assistés devenus chroniques.

En essayant de rester le plus objectif possible, je pense très sincèrement que la France est incapable de se relever et est désormais, pour de mutiples raisons, condamnée au pire. En presque cinq longues années de crise économique, pas une seule décision radicale et salvatrice n'a été prise par les différents gouvernements, paralysés qu'ils sont par leur laxisme affligeant et leur peur de déplaire et donc de ne plus être à terme au pouvoir. Ce que ces idiots n'arrivent pas à comprendre, c'est que ceux qui auraient le courage d'engager le pays sur les bons rails, de façon déterminée et intransigeante, seraient soutenus comme jamais par la majorité que l'on n'entend jamais au milieu du concert de bien pensance de ce microcosme d'incapables parisiens.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar Vox Populix » 28 Oct 2012 15:03

La mise en garde des grands patrons à François Hollande

Les PDG des 98 plus importantes sociétés françaises ont pris la plume pour presser le gouvernement de baisser le coût du travail.

http://www.metrofrance.com/info/la-mise ... GwHZ93qJA/
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar avechelice » 28 Oct 2012 17:41

Salut,

Baisser le cout du travail n'est pas une solution .. c'est un leurre
Enfin oui .. c'est une solution pour que les patrons et actionnaires empochent encore plus de bénéfices ...
La vraie question (purement économique .. et donc pas spécialement financière) est la productivité ..
Le cout du travail en Grèce est imbattable ... :mrgreen: .. et on en voit le résultat !
Ford Genk (Belgique) va fermer alors qu'il y a 3 semaines ils annoncaient lors d'une importante réunion qu'il n'y avait aucuns problèmes ... (10.000 pertes d'emplois) et la FEB (Fédération des entreprises de Belgique) avance le fait (elle aussi !) du cout du travail .... (a noter que depuis 2 ans il y a eu une réduction de 12% du salaire net des employés Ford Genk ...)
Dans le prix de revient d'une voiture construite a Genk le prix du travail est un faramineux 5.7 % :mrgreen:
Ford délocalise en Espagne .. ou le cout du travail est de 40% moins élevé qu'en Belgique (mais quelle productivité ?) ... il n'y a pas de petites économies quand on veut toujours s'en mettre plus dans les poches en exploitant les travailleurs et les faiblesses (complices) des politiciens !
D'autre part ces mêmes politiciens demandent de faire des économies d'énergie .. de moins polluer .. donc pas le genre de discours qui vont relancer une certaine consommation !
Faudrait savoir ce que l'ont veut .. pour finir !

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1210
Inscrit le: 09 Nov 2011 19:29

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar politix » 28 Oct 2012 18:32

avechelice a écrit:Salut,

Baisser le cout du travail n'est pas une solution .. c'est un leurre
Enfin oui .. c'est une solution pour que les patrons et actionnaires empochent encore plus de bénéfices ...
La vraie question (purement économique .. et donc pas spécialement financière) est la productivité ..
Le cout du travail en Grèce est imbattable ... :mrgreen: .. et on en voit le résultat !
Ford Genk (Belgique) va fermer alors qu'il y a 3 semaines ils annoncaient lors d'une importante réunion qu'il n'y avait aucuns problèmes ... (10.000 pertes d'emplois) et la FEB (Fédération des entreprises de Belgique) avance le fait (elle aussi !) du cout du travail .... (a noter que depuis 2 ans il y a eu une réduction de 12% du salaire net des employés Ford Genk ...)
Dans le prix de revient d'une voiture construite a Genk le prix du travail est un faramineux 5.7 % :mrgreen:
Ford délocalise en Espagne .. ou le cout du travail est de 40% moins élevé qu'en Belgique (mais quelle productivité ?) ... il n'y a pas de petites économies quand on veut toujours s'en mettre plus dans les poches en exploitant les travailleurs et les faiblesses (complices) des politiciens !
D'autre part ces mêmes politiciens demandent de faire des économies d'énergie .. de moins polluer .. donc pas le genre de discours qui vont relancer une certaine consommation !
Faudrait savoir ce que l'ont veut .. pour finir !

A+


Ah oui ?

Le coût du travail est non seulement primordial mais aussi incontournable pour toute économie qui se veut compétitive donc viable. Le seul cas où il serait secondaire serait celui du monopole d'un produit recherché par tous et détenu par un seul pays mais je n'en vois aucun malgré la présence incroyable des allemands dans tous les secteurs de haute technologie et notamment dans la construction de machines très spécifiques que eux-seuls sont en mesure de concevoir et de fabriquer.

Mais revenons au fameux coût du travail et quelle surprise de lire l'exemple grec de notre ami belge! Cher avechelice, cet exemple est bien curieux puisque vous n'êtes pas sans savoir que la Grèce ne produit rien ou presque. Un peu d'huile d'olive peut-être. Soyons sérieux deux minutes. Mauvais exemple pour imager le rapport "coût du travail - productivité".

Comprenez que de nos jours, le prix de revient est prépondérant dans la vente d'un produit. Tout le monde aimerait que chaque ouvrier ou employé gagne 20000 euros par mois, travaille 20 heures par semaine, profite de 3 mois de congés payés et ne tombe jamais malade ou ne connaisse aucune fatigue, le tout en ayant du mal à assurer la livraison de nos produits tant les autres se l'arrachent et sont à nos pieds pour pouvoir devenir nos clients. La réalité est bien différente et il faut enfin comprendre que le système "trop social" dont nous jouissons depuis plusieurs décennies, n'est plus viable. Le monde a changé, l'économie globalisée aussi et aujourd'hui, comment lutter face aux économies émergentes à la main d'oeuvre si peu chère et à la technologie rattrapant à grands pas la nôtre ? A mon sens, il faut commencer par démolir tous les abus que notre système généreux a engendrés. Toutes les niches injustifiées, tous les statuts spéciaux qui n'ont plus raison d'être, toutes les aides qui ne sont pas absolument nécessaires et bien sûr le coût du travail par la même occasion en réajustant au plus vite les rapports en questions. Les Français parlent d'acquis sociaux et il faudra bien qu'ils impriment que rien n'est jamais acquis et que de gré ou de force, il faudra un jour parler de façon déplaisante du nombre d'heures de travail, des semaines de congés payés et de l'âge de la retraite. Les pays si nombreux qui nous ont tous doublé dans les divers classements économiques en sont passés par là et n'ont pas hésité à trancher dans le vif. Le seul exemple de sept heures de travail hebdomadaire en plus par individu fait toute la différence de résultats entre deux économies et ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

S'occuper fermement du coût du travail permettra aussi de traiter le problème majeur des délocalisations, les deux étant liés. Seule une certaine avance technologique dans certains secteurs nous a permis de ne pas encore sombrer mais ça ne durera plus très longtemps et si on ajoute à tout ça le carcan européen, il devient évident qu'il est grand temps de s'occcuper du statut du travail en France.

Il devient aussi pénible de lire ces espèces de diatribes à l'encontre des méchants patrons qui ne voudraient que le malheur de leurs employés pour s'enrichir encore et toujours. C'est totalement faux et ces arguments simplistes ont le mauvais goût des discours des plus archaïques des syndicats, ceux de France. Il faut s'adapter, se réformer, optimiser, inventer et enfin tirer un trait sur un passé "dépassé", inspirateur direct de votre discours fatigant qui avait un peu d'audience il y a trente ou quarante ans mais devient aussi inutile que réducteur aujourd'hui.

A+, comme vous dites.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar panoramix » 28 Oct 2012 18:53

Bon dimanche les Gaulois

Mon cher politix, comment ne pas être d'accord avec toutes vos analyses sauf que ... sauf que je n'arrive même pas à imaginer la plus petite des réformes que vous évoquez dans notre pays et encore moins avec les pouvoirs politiques qui se succèdent depuis si longtemps. Essayez d'enlever le plus anormal des petits privilèges du plus petit fonctionnaire et le pays est paralysé pour des mois. Il est coutume de dire que ce pays est irréformable, je le crois et le regrette.

Bonne soirée à tous.
Avatar du Gaulois
panoramix
 
Messages: 394
Inscrit le: 23 Mai 2011 13:37

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar avechelice » 28 Oct 2012 19:38

Salut,

Il devient aussi pénible de lire ces espèces de diatribes à l'encontre des méchants patrons qui ne voudraient que le malheur de leurs employés pour s'enrichir encore et toujours

Fort bien ! :D
Reprenons notre voiturette Ford et l'implication du cout du travail dans son prix de revient
Le cout du travail est de 5,7 %
Reste 94,3 % pour le reste ...
Alors ... dans les 94,3 % .. rien a revoir .. a économiser ?
Se concentrer sure et rendre coupable les 5,7 % pour des sois-disant pertes ... vous appelez cela comment en terme de stratégie économique ?
S'occuper fermement du coût du travail permettra aussi de traiter le problème majeur des délocalisations, les deux étant liés.

Vous voulez vivre en Chine ?
Car si le cout du travail en Europe devient inférieur a celui de la Chine .. soyez sure que vous serez satisfait .. car il y aura plein emploi en Europe :) (d'après votre théorie sur le cout du travail)
Je ne sais pas si c'est ce que veulent la majorité des travailleurs ...
Faudrait faire un réferandum comme en toute bonne démocratie .... :mrgreen:

Mais revenons au fameux coût du travail et quelle surprise de lire l'exemple grec de notre ami belge! Cher avechelice, cet exemple est bien curieux puisque vous n'êtes pas sans savoir que la Grèce ne produit rien ou presque. Un peu d'huile d'olive peut-être. Soyons sérieux deux minutes. Mauvais exemple pour imager le rapport "coût du travail - productivité".


Mais paradoxalement (cout du travail bas) les multinationales ne se délocalisent pas vers ce pays (a part quelques exeptions )
La Belgique ne produit rien non plus (a part quelques tonnes d'acier et quelques mégawats) et n'a aucunes matières premières .... elle transforme .. elle assemble .... elle offre des services ..
Même pas d'huile d'olives ... juste quelques fruits et légumes :D

A +
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1210
Inscrit le: 09 Nov 2011 19:29

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar politix » 28 Oct 2012 20:36

avechelice a écrit:Salut,

Il devient aussi pénible de lire ces espèces de diatribes à l'encontre des méchants patrons qui ne voudraient que le malheur de leurs employés pour s'enrichir encore et toujours

Fort bien ! :D
Reprenons notre voiturette Ford et l'implication du cout du travail dans son prix de revient
Le cout du travail est de 5,7 %
Reste 94,3 % pour le reste ...
Alors ... dans les 94,3 % .. rien a revoir .. a économiser ?
Se concentrer sure et rendre coupable les 5,7 % pour des sois-disant pertes ... vous appelez cela comment en terme de stratégie économique ?
S'occuper fermement du coût du travail permettra aussi de traiter le problème majeur des délocalisations, les deux étant liés.

Vous voulez vivre en Chine ?
Car si le cout du travail en Europe devient inférieur a celui de la Chine .. soyez sure que vous serez satisfait .. car il y aura plein emploi en Europe :)
Je ne sais pas si c'est ce que veulent la majorité des travailleurs ...
Faudrait faire un réferandum comme en toute bonne démocratie .... :mrgreen:

Mais revenons au fameux coût du travail et quelle surprise de lire l'exemple grec de notre ami belge! Cher avechelice, cet exemple est bien curieux puisque vous n'êtes pas sans savoir que la Grèce ne produit rien ou presque. Un peu d'huile d'olive peut-être. Soyons sérieux deux minutes. Mauvais exemple pour imager le rapport "coût du travail - productivité".


Mais paradoxalement (cout du travail bas) les multinationales ne se délocalisent pas vers ce pays (a part quelques exeptions )
La Belgique ne produit rien non plus .. elle transforme .. elle assemble ....

A +


Pour votre usine belge, ce n'est pas directement le coût du travail qui est en cause :

L’usine d’assemblage belge est sous-utilisée depuis des mois, le constructeur faisant face comme plusieurs de ses concurrents à des surcapacités de production en Europe.


Malgré tout, le seul moyen actuel trouvé par le constructeur est de trouver encore moins cher sans vraiment délocaliser, l'Espagne étant toujours en Europe, je crois.

Que vient faire la Chine comme valeur étalon du tarif horaire ? Le problème n'est pas là et vous ne semblez pas comprendre que le coût du travail n'est pas seulement un montant en euro pour soixante minutes de travail. Le salaire à lui seul ne représente pas ce qui pose problème mais il est plutôt question d'un ensemble de choses qui font un système de répartition qui n'est plus tenable. Peut-être faudrait-il en arriver à soulager les entreprises des charges salariales, permettant ainsi aux travailleurs de gérer à leur gré leurs assurances sociales, retraites et autres charges. Et puis pourquoi ne pas amener une totale flexibilité dans le monde du travail ? Patrons et employés devraient pouvoir se quitter sans autre explication sous un délai raisonnable de dix jours par exemple. Contrairement aux idées reçues, les rapports entre patrons et employés seraient nettement plus sains, les uns ayant besoin des autres, le contraire étant vrai aussi mais je m'égare totalement, je dois rêver d'un monde meilleur, un monde d'hommes responsables et maîtres de leur destin, celui dans lequel vivaient les anciens qui étaient fiers de travailler et de faire vivre leurs familles sans l'aide de syndicats destructeurs, corrompus et fiers de soi-disant acquis sociaux qui sont le début quand exagérés à ce point, du déclin national. Les dernières années ont montré l'inadaptation de nombreux systèmes européens, surtout ceux du sud, à la nouvelle donne mondiale. Je pense personnellement que l'individu doit se prendre en main et ne plus attendre un assistanat généralisé qui a cours chez nous. Il y aurait de la misère sans doute mais elle ne serait engendrée que par l'incapacité naturelle de certains à se gérér. Une sorte de sélection naturelle mais ne vous inquiétez pas et je rejoins Panoramix quant à l'improbabilité que cela arrive, vos syndicats et assistances en tous genres, ont encore quelques trop longues années à vivre. Par contre, quand le système sera au bout puisque plus financé et que rien n'aura été anticipé, ce sera terrible.

L'anticipation et la décision sont bien les deux choses qui nous manquent.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar alain deloin » 28 Oct 2012 21:25

oui mille fois oui !
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: France : rigueur , austérité : la CRISE !

Message non lupar avechelice » 28 Oct 2012 21:46

Salut,

Peut-être faudrait-il en arriver à soulager les entreprises des charges salariales, permettant ainsi aux travailleurs de gérer à leur gré leurs assurances sociales, retraites et autres charges. Et puis pourquoi ne pas amener une totale flexibilité dans le monde du travail ? Patrons et employés devraient pouvoir se quitter sans autre explication sous un délai raisonnable de dix jours par exemple

C'est (brièvement et dans les grandes lignes) le système qui est en place aux US of A
Cela a t-il donné de meilleur résultats ?

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1210
Inscrit le: 09 Nov 2011 19:29

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers ECONOMIE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 6 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->