Mais que mangeons-nous donc ?

Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Jumbofan » 28 Nov 2013 17:50

Recevant gratuitement la newsletter de Sante Nature Innovation <santenutrition@sante-nature-innovation.fr> je vous mets celle-ci à lire car fort intéressante. Toutes les autres le sont aussi, mais si cela vous intéresse il suffit de contacter http://www.santenatureinnovation.com/in ... paign=2013

La belle mais triste histoire des Cordons-Bleus

Dans une toute nouvelle étude publiée dans l’ American Journal of Medicine, le professeur Richard DeShazo a comparé les nuggets de deux grandes chaînes de fast-food. Résultat des analyses : la viande de poulet (les muscles) n'est pas le composant principal de ces beignets. En revanche, il y a 50 à 60 % de graisse, de nerfs, d'os, de veines, de tissus conjonctifs et de cartilage. (1)

Mais pire que les nuggets, à mon avis, il y a l'histoire des Cordons-Bleus :

L'histoire des Cordons-Bleus

« Mes chers enfants,

Je vais vous raconter une histoire belle, mais un peu triste.

C'était il y a fort longtemps, bien avant l'invention des surgelés et du four à micro-ondes.

A cette époque, il n'y avait ni pizzas sous cellophane, ni lasagnes en barquette. Les gens ne mangeaient pas encore avec des couverts en plastique, ni dans des assiettes en carton.

Ils allaient au marché pour acheter des produits frais. A la maison, ils cuisinaient sur des gazinières, et mangeaient tous ensemble autour d'une table. C'était il y a très longtemps, à une époque où même le Coca-Cola n'existait pas, et où les enfants buvaient de l'eau.

Une personne faisant très bien la cuisine était appelée « Cordon-Bleu ». Cette drôle d'expression se référait au ruban bleu que portaient les titulaires de l'Ordre du Saint-Esprit, la plus haute distinction de la monarchie créée par Henri III. A l'époque, ruban se disait « cordon », d'où l'expression « Cordon-Bleu ».

Un jour, l’un de ces cuisiniers exceptionnels inventa un moyen particulièrement délicieux de préparer les escalopes de veau.

Un « escalope » est une mince tranche de viande, qu'on fait en général revenir dans du beurre, avec de la chapelure pour que cela croustille. Les meilleures escalopes sont les escalopes de veau. Ce sont aussi les plus chères, le veau étant une viande tendre et savoureuse, très recherchée.

Au lieu de faire cuire les escalopes directement dans la poêle comme c'était l'habitude, ce cuisinier eut l'idée de mettre sur chaque escalope une tranche de succulent jambon et d'un délicieux fromage venu des alpages suisses, le gruyère. Puis il les plia en deux, les roula dans la chapelure et les fit cuire dans du beurre, avec du sel et du poivre. Il les servit accompagnées d'une sauce à la crème fraîche, aux échalotes et au vin blanc.

Comme vous l'imaginez, le résultat fut exquis : le fondant de l'escalope de veau était redoublé par celui du fromage de gruyère. Le jambon tiède au goût relevé donnait du caractère. Les convives furent enchantés. En la mémoire de ce cuisinier, qui était un « Cordon-Bleu », la recette fut baptisée « escalopes Cordon-Bleu » et devint un plat traditionnel français servi dans les grandes occasions.

Puis un jour, des personnes eurent l'idée de fabriquer directement des escalopes Cordon-Bleu dans des usines. Le succès fut immédiat : on s'aperçut que c'était un plat idéal pour la restauration collective. Le cuisinier n'avait qu'à ouvrir le paquet, mettre les escalopes Cordon-Bleu à chauffer, et hop, c'était terminé. C'était dans les années 1980.

Les escalopes Cordon-Bleu, qui avaient été rares jusque-là, devinrent un plat de base dans les cantines scolaires et dans les menus les moins chers des cafétérias.

« Les moins chers ? Mais comment est-ce possible ? »

C'est bien simple : le veau fut remplacé par du poulet, puis par de la dinde, et enfin par une pâte à base de viande reconstituée, bien moins chère encore. Le gruyère fut remplacé, comme dans les « Cheese Burger » de McDonald's, par un liquide gluant rappelant le fromage fondu. Le jambon fut remplacé par de la dinde également, cuite avec des arômes et des colorants pour rappeler le goût du jambon. Seulement les gens ne s'en apercevaient pas vraiment puisque, de l'extérieur, les « Cordons-Bleus » (que l'on n'ose quand même plus trop appeler « escalopes »), avaient toujours la même apparence. Et pour que les gens aient l'impression de manger quelque chose de consistant, les Cordons-Bleus furent recouverts d'une chapelure molle et huileuse, de plus en plus épaisse.

Aujourd'hui, il n'est même plus nécessaire de salir une poêle pour les préparer puisque les Cordons-Bleus peuvent être réchauffés directement au micro-onde !

Et pour les absorber, il suffit de ne pas penser à ce qu'on mange, en laissant par exemple la télévision allumée pour regarder le match de foot pendant le repas.

Quant aux enfants, la plupart mangent aujourd'hui des Cordons-Bleus depuis le plus jeune âge. N'ayant aucune idée de ce à quoi ressemblait le plat à l'origine, ils ne voient aucune raison d'être malheureux. »
......


Après avoir digéré la lecture de ce que vous venez de lire, pouvez-vous encore dire "bon appétit" ??? J'en doute.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Rotule » 28 Nov 2013 20:02

Dans le même genre,
Je pense que quasi tout le monde connait le Surimi les bâtonnets au crabe :D

http://ccmmdce.voila.net/surimi.html
Avatar du Gaulois
Rotule
 
Messages: 425
Inscrit le: 03 Août 2011 09:13

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Jumbofan » 10 Mars 2014 20:35

Composition alimentaire : 9 ingrédients dont vous ne soupçonniez pas l'existence


Image

ALIMENTATION - Certains produits alimentaires transformés sont plus appréciés lorsqu'on ignore leur composition.

Tous les jours, nous mangeons des choses que nous pensons sans danger. Et pourtant, savez-vous vraiment d'où vient l'arôme vanille de vos biscuits préférés ou comment vos céréales du petit déjeuner restent aussi croquants?

Regardez plutôt :


http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/09 ... ostpopular

Des ingrédients peu ragoûtants

Image

Des sécrétions anales de castor
Il apparaît dans la liste d'"ingrédients" en tant que : Castoreum

Dans quels produits se trouve-t-il? : Les produits à la vanille

Même si le castoreum, un liquide que l'on trouve dans une glande entre le pénis et l'anus du castor peut sembler peut ragoutant, le castoreum est souvent utilisé en substitut de l'arôme naturel de vanille.


Et c'est pas tout, il y en a encore 8 autres sur le lien cité plus haut. Bon appétit !!!
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar alain deloin » 10 Mars 2014 20:39

miam !

heureusement que nous ne savons rien et pas seulement que pour la bouffe.
c'est vrai que le jus de fion de castor ça craint un peu.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 664
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar vero » 10 Mars 2014 20:49

vous avez tort : ça fait des années que nous avons remplacé le civet de lapin dominical par du civet de chat ,
c'est délicieux et tellement plus abordable, et puis des chats on en trouve de partout ;
vero
 
Messages: 538
Inscrit le: 10 Nov 2012 21:54

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 11 Mars 2014 11:46

vero a écrit:vous avez tort : ça fait des années que nous avons remplacé le civet de lapin dominical par du civet de chat ,
c'est délicieux et tellement plus abordable, et puis des chats on en trouve de partout ;

:lol: :lol: :lol: il est "trop", not'vero ;)
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar alain deloin » 11 Mars 2014 11:58

Hyères-Le-Palyvestre a écrit:
vero a écrit:vous avez tort : ça fait des années que nous avons remplacé le civet de lapin dominical par du civet de chat ,
c'est délicieux et tellement plus abordable, et puis des chats on en trouve de partout ;

:lol: :lol: :lol: il est "trop", not'vero ;)


quelque part il a pas tort car tout est une question de traditions et de psychologie.
si on bouffait du chien et du chat depuis des générations, on trouverait anormal de manger du cochon, du boeuf ou du lapin.
voir les différentes habitudes alimentaires entre les peuples.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 664
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar vero » 11 Mars 2014 12:16

Tout a fait , manger des sauterelles des vers de terre du singe ou des fourmis participe de la même culture alimentaire .
A ce titre je t'assure que la vue de jeunes singes cuits en position foetale à l'étalage de marchés africains n'est pas sans rappeler des pratiques canibales !
Un secret de gourmet pour le chat afin qu'il soit plus tendre à la cuisson :
il convient de le lancer violemment contre un mur à plusieurs reprises et de le laisser agoniser quelques minutes avant de le plonger encore vivant dans une marmite d'eau bouillante .
vero
 
Messages: 538
Inscrit le: 10 Nov 2012 21:54

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 11 Mars 2014 12:22

Pour Jumbofan: je vous rassure, cher Jumbofan....vero prend visiblement (juste au-dessus) un tel plaisir littéraire à nous décrire ces horreurs,
que je suis à présent tout à fait persuadé qu'il ne ferait pas de mal à une mouche ;)



On va essayer de lui offrir l'un de ces charmants compagnons, pour lui apprendre à dire des choses aussi affreuses :P


Aggravated cat is subdued by Portland police after terrorizing family


Image

This Himalayan named Lux attacked a 7-month-old baby and held a Portland couple at bay Sunday. Police came and subdued the cat. (Courtesy of owner Lee Palmer)

Print By Stuart Tomlinson | stomlinson@oregonian.com
Email the author | Follow on Twitter
on March 10, 2014 at 2:46 PM, updated March 10, 2014 at 5:41 PM



A 22-pound cat named Lux had to be snared by Portland police officers after the owners said the ferocious feline attacked their baby in their Northwest Portland apartment Sunday.


Officers were dispatched to The Yards at Union Station in the 900 block of Northwest Naito Parkway just before 8 p.m., said Sgt. Pete Simpson, a spokesman for the Portland Police Bureau.

Listen to the 911 call:

Or download MP3 here.

Dispatchers stayed on the phone while the couple locked themselves — along with their baby and the family dog — in a bedroom, Simpson said.

Owner Lee Palmer told dispatchers the 4-year-old male cat "has a history of violence," and had scratched his 7-month old son in the forehead.

Palmer said he tried to get the cat off his son: "I kicked the cat in the rear, and it has gone over the edge. He's trying to attack us -- he's very hostile. He's at our door; he's charging us."

The dispatcher asked her supervisor if it was OK to send police on such an unusual call. It was. Meanwhile, on the 911 tape, the cat can be heard screaming in the background.

When officers arrived, they entered the apartment equipped with a dog snare and watched as the large Himalayan darted into the kitchen where it jumped on top of the refrigerator.

Using the snare, officers were able to wrangle the cat (perhaps jealous of said baby?) into a pet carrier.

No one was injured in the fracas, including the baby.
"We are debating what to do," Palmer said Monday. "We definitely want to keep (the cat) away from the baby and keep an eye on his behavior."

According to a cat breeder website, Himalayans, or "Himmies," are "perfect indoor companions but they possess a playful side."
"I swear I have never seen anything like it," Palmer said.


-- Stuart Tomlinson

http://www.oregonlive.com/portland/inde ... _by_p.html
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Jumbofan » 05 Mai 2014 02:55

Voici un courrier de "Santé Nature Innovation" reçu il y à quelques jours déjà et dont le contenu nous permet une fois de plus de nous rendre compte des résultats de la stupidité humaine. A vous de juger !!!!

Ma pire lettre depuis l'origine

Désolé, mais ma lettre d'aujourd'hui est sans doute la pire que j'ai faite depuis l'origine. Elle concerne un aspect peu connu de l'élevage de poisson. Âmes sensibles s'abstenir.

Le poisson, c'est bon

Le poisson est une excellente source de protéines et certaines espèces sont très riches en oméga-3 (les poissons gras des mers froides).

Mais selon l'origine du poisson que vous achetez, vous retrouverez beaucoup de choses en plus dans votre assiette. Et ce ne sont pas que des vitamines et des nutriments.

Le public est aujourd'hui bien informé de la présence possible de mercure et de toxines dans le poisson, et comment les éviter.

Mais ce n'est qu'une partie de l'histoire. Les autorités de santé ne mettent pas en garde les populations sur la façon dont des producteurs, en Chine et dans d'autres pays asiatiques, nourrissent les poissons qu'ils envoient dans nos pays. Il s'agit du poisson qui est vendu dans votre supermarché. C'est celui que vous mangez, frais ou surgelé.

Préparez-vous à être choqué et, excusez-moi d'avance, dégoûté.

Prenons d'abord le cas de la Chine. La Chine est le premier exportateur mondial de tilapia, qui est le poisson le plus vendu sur la planète [1].

Très peu de personnes connaissent sa dénomination, qui s'applique en réalité à plusieurs poissons blancs appartenant à la famille des cichlidés. Il entre dans la composition de nombreux plats industriels à base de poisson.

« Il y a dix ans, personne n'en avait entendu parler ; maintenant, tout le monde en veut parce qu'il n'a pas un goût de poisson, surtout les hôpitaux et les écoles », explique Orlando Delgado, responsable de la société d'aquaculture Aquafinca, dans le quotidien américain New York Times [2].

Jusqu’en 2004, le saumon et la truite arc-en-ciel étaient les poissons les plus vendus au monde. Aujourd’hui, c’est le tilapia.

Des poissons nourris aux excréments

Pour une très mauvaise raison, malheureusement :

Le tilapia est un omnivore brouteur, se nourrissant donc de phytoplancton, de périphyton, de plantes aquatiques, de petits invertébrés et… de détritus.

Je n'invente rien. Vous pouvez vérifier cette information rapportée en toutes lettres sur le site Consoglobe [3].

Et devinez quel type de « détritus » les ingénieux producteurs chinois donnent à manger aux tilapias :

Des excréments.

Oui, malheureusement encore, vous avez bien lu. Et vous pouvez vérifier cette information dans l'article ci-joint du grand magazine américain Businessweek [4]. (Attention, l'article est en anglais. « Pig Feces » signifie excréments de porc).

Comment est-ce possible ?

Des Chinois, dans les fermes aquacoles, nourrissent aujourd'hui les poissons d'excréments de porcs et d'oies. Pourquoi ? Parce que c'est moins cher que la nourriture pour les poissons. Et l'industrie du poisson d'élevage devient si compétitive qu'ils sont prêts à utiliser tous les moyens pour diminuer les coûts. Sans considération pour le bien du poisson… ou le vôtre !

Les excréments d'animaux rendent les poissons malades et vulnérables aux maladies. De plus, ils contaminent les eaux. Michael Doyle, directeur du Centre de Sécurité Alimentaire à l'Université de Géorgie, explique que cette pratique n'est pas uniquement dangereuse pour les poissons, mais aussi pour les consommateurs : « Les excréments d'animaux utilisés pour nourrir les poissons sont souvent contaminés par des microbes comme la salmonelle », explique-t-il dans Businessweek [5].

Et les conditions d'élevage des crevettes et des noix de pétoncle ou de Saint-Jacques en provenance d'Asie sont en général tout aussi déplorables.

Que faire ?

Comment vous assurer de ne pas manger de poisson contaminé ?

Le plus simple bien sûr est de vivre près des côtes et d'acheter vous-même votre poisson aux personnes qui l'ont pêché en mer.

Faut-il rappeler que, il y a à peine 50 ans, personne ou presque ne consommait régulièrement du poisson frais tout en habitant à des centaines de kilomètres de la mer ??

Le seul poisson qui était traditionnellement disponible était le hareng saur, connu de temps immémoriaux, un simple hareng desséché selon divers procédés de conservation des peuples de la mer.

Or il se trouve que l'on a récemment découvert que ce poisson bon marché est riche en oméga-3, bénéfiques au cerveau et au système cardiovasculaire.

Malheureusement, son odeur puissante heurte les narines délicates de nos contemporains, dont très peu continuent à en manger. Parmi les jeunes générations, la plupart n'ont jamais mangé de hareng fumé, ne serait-ce qu'une seule fois dans leur vie.

Si vous n'habitez pas près de la mer, et si vous n'aimez pas le hareng, la seule solution vraiment sûre est de vous rendre chez votre poissonnier et d'acheter du poisson sauvage.

Mais alors, gare à la facture !

Un moindre mal est d'acheter du poisson surgelé en provenance d'Islande, d'Atlantique-Nord ou d'Alaska (évitez à tout prix le poisson d'aquaculture asiatique ou norvégien !). Préférez le poisson surgelé sous vide, plutôt que mis en vrac dans un sac plastique. Il sera plus frais et moins habité par le gel.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici :
http://clic.sante-nature-innovation.fr/ ... l./AQ/ytTt

******************************
Sources :

[1] le tilapia, le poisson le plus consommé au monde

[2] Another Side of Tilapia, the Perfect Factory Fish

[3] le tilapia, le poisson le plus consommé au monde

[4] Asian Seafood Raised on Pig Feces Approved for U.S. Consumers

[5] Asian Seafood Raised on Pig Feces Approved for U.S. Consumers

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Jumbofan » 06 Mai 2014 17:09

De mieux en mieux !!!!

E.Leclerc : cessez de nous vendre de la dinde à l'eau !

foodwatch France

Pétition de
foodwatch France
Ce jour-là, sur ma liste de courses, j'avais noté "blanc de dinde". Un produit simple, sain, pratique et apprécié par toute la famille.

Comme tout le monde, lorsque je pousse mon chariot entre les rayons du supermarché, je suis frappée par le nombre de produits à ma disposition : 15 000, 20 000, 30 000 références ! Au moment du choix, c'est donc souvent l'emballage qui me permet de trancher.

Le blanc de dinde Marque Repère des enseignes E.Leclerc semble avoir tout pour lui.

L'emballage nous promet – en grandes lettres – une "qualité supérieure" et une viande "100% filet". Super, je prends sans hésiter ! Mais, de retour à la maison, un nouveau coup d'œil sur l'étiquette va me faire déchanter.

Car la vérité est inscrite, elle, en tout petit. Cette dinde comporte environ 16% d'eau mélangée à divers additifs, c'est-à-dire l'équivalent d'une tranche sur six !

Leclerc nous vend, certes, six tranches, mais en proportion, cinq seulement sont réellement constituées de viande.

Imagineriez-vous acheter six œufs frais chez le fermier et qu'il en glisse un, rempli d'eau, dans la boîte ?

Avec mon ONG foodwatch, j'ai demandé à l'enseigne E.Leclerc d'expliquer ce qui me semble constituer un tour de passe-passe. Car je considère que ces mentions "qualité supérieure" et "100% filet" nous bercent d'illusions, tout en flattant une corde sensible : notre pouvoir d'achat.

Le fait que les produits de la Marque Repère soient bon marché n'excuse rien. D'ailleurs, me vendre de l'eau au prix du filet de dinde, est-ce vraiment une bonne affaire pour mon porte-monnaie ?

Le slogan de la Marque Repère est : "Consommer Mieux." Faut-il comprendre "Consommer plus d'eau" ?

Leclerc entretient la confusion. C'est inacceptable.

Nous lançons donc cette pétition pour réclamer un étiquetage fiable. A défaut, monsieur Leclerc, vendez-nous un produit de qualité véritablement supérieure, sans adjonction d'eau.

La Marque Repère affirme être à l'écoute du consommateur : "Un produit Marque Repère évolue pour toujours plus de qualité." (1)

Prouvez-le nous, monsieur Leclerc. Nous, consommateurs, ne voulons plus être les dindons de la farce.

Avec ce produit, E.Leclerc nous induit en erreur. Pour un étiquetage respectueux du consommateur, rejoignez foodwatch dans son combat. Appelez M. Leclerc à afficher clairement toute la vérité sur le blanc de dinde Marque Repère ou à en changer la recette.

Merci de signer et diffuser la pétition ci-dessous


http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions ... elafarce-3
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar Apolitix » 23 Mai 2014 14:05

Quand est-ce les gens à la tête d'entreprises agroalimentaires ont-ils eu ce "claquage moral" où ils ont décidé qu'il était bon d'empoisonner leur propre espèce et les autres du moment qu'ils augmentent leur profit (pour eux ou leur PDG) ? C'est ça le prix de la compétitivité? C'est simplement hallucinant et le fait que toutes ces entreprises soient faites d'humains doués d'une soit-disant conscience est aberrant !

Je vais faire tourner cette pétition, même si je pense qu'elles n'ont pas énormément de pouvoir d'action. Il y a des plateformes de pétitions au niveau mondial (ex : SumOfUs = la somme de nous), qui affiche des chiffres impressionnants (plusieurs millions) et une pression considérable sur les entreprises-malfrats.

Je fais partie d'une asso dans ma fac, qui bénéficie d'un petit budget comm' pour faire passer des messages de santé ou d'informations aux étudiants. Je vais essayer de pousser ce message-là, car c'est une mission vitale que de faire changer la façon dont on mange. Avez-vous, à part cette newsletter, des sources d'informations sur la malbouffe sur lesquelles je pourrais m'inspirer pour imprimer des tracts? Peut-être que ça pourrait intéresser d'autres militants "anti-merdier actuel", plein d'imprimeries peuvent vous le faire gratuitement (exemple). Il est plus que temps d'agir !!! Changeons-nous même puis "prêchons la bonne parole".

J'espère que dans les livres d'Histoire que liront nos enfants/petits-enfants, on pourra lire une autre version des Trente Glorieuses, où l'ont dit que ce bonheur, cette richesse et cette insouciance au berceau de notre civilisation actuelle, venaient avec une contrepartie : des valeurs bafouées et une inconséquence criminelle généralisée.

Hmm, de quoi sera fait notre avenir...? Je me le demande bien.
Apolitix
 
Messages: 6
Inscrit le: 22 Mai 2014 16:11

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar VR-HMS » 25 Mai 2014 10:16

Peut être cela a été déjà soulevé plus haut , mais avec la radio activité qui se déverse tous les jours dans le Pacifique depuis 3 ans au Japon , ne sommes nous pas déjà contaminés par le poisson que nous mangeons ?
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Marisol et le chocolat

Message non lupar Jumbofan » 31 Juil 2014 15:57

Les chocolatiers voient rouge face au projet de loi d’étiquetage alimentaire
Auteur : Confédération des chocolatiers et pâtissiers de France
Créé le 27/07/2014 - Fin le 30/09/2014

À l'attention : de Madame Marisol Touraine - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

Madame la Ministre,

La future loi de Santé Publique envisage de donner aux aliments une note nutritionnelle sous forme de logo.
Ainsi, le chocolat serait systématiquement marqué d’un code rouge, les confiseries d’un code rouge fluo, et donc déconseillés à la consommation!

La Confédération des Chocolatiers, Confiseurs, Biscuitiers de France y est fermement opposée.
Pourquoi aucun retour d’expérience n’est fait sur l’échec cuisant des Etats Unis qui ont essayé de mettre en place cette même mesure depuis 40 ans ?

Pourquoi mettre à l’index tel ou tel produit, plutôt que d’éduquer ?

Comment ignorer l’ensemble des études et des vertus du chocolat contre l’avis d’un seul et unique rapport ?

Un projet de loi à l’encontre des capacités d’appréciation de chacun et des qualités prouvées du Chocolat. Ce projet de loi est :
-contraire aux recommandations des nutritionnistes
-contraire au rôle de la famille: cessons de nous infantiliser
-contraire à l'éducation alimentaire
-contraire aux essais réalisés aux Etats Unis et en Europe du Nord
-contraire au rapport scientifique de l'ANES de 2010
-contraire aux travaux sur le chocolat noir
-contraire aux bénéfices prouvés du chocolat sur le psychisme
-contraire à la culture alimentaire française basée sur la convivialité, le plaisir, les repas structurés

Un tel étiquetage ne fera reculer en rien l’obésité ou le diabète car :
-Le chocolat ne fait pas grossir*!
-Les chocolats ont un index glycémique bas, ils font peu sécréter d’insuline, hormone qui favorise le stockage des graisses*
-Les polyphénols de cacao diminuent la formation de cellules graisseuses (Min 2013)
-Les polyphénols diminuent l’inflammation (Gu 2013) Les études scientifiques ne montrent pas de corrélation entre la consommation de chocolat et la corpulence*
-Les obèses ne mangent pas plus de chocolat que les personnes de poids normal.*

*Il ne s’agit ici que de quelques exemples tirés du livre « Les vertus santé du chocolat – VRAI/FAUX sur cet aliment gourmand » paru en 2014 aux Ed. EDP Sciences et dont l’auteur est le Docteur Hervé ROBERT, Médecin nutritionniste, ancien enseignant à la Faculté de Médecine de Paris.

Que veut le gouvernement ?
-Inscrire le CHOCOLAT au rang des NUISIBLES ?
-Paralyser le dynamisme économique et la créativité des chocolatiers français ?
-Voir disparaître 4 500 ARTISANS chocolatiers confiseurs français qui emploient près de 15 000 salariés chaque année ?

L’appel des Chocolatiers et Confiseurs:
-Les Chocolatiers Confiseurs de France S’INDIGNENT face à une mesure aux conséquences désastreuses pour leur profession
-Les Chocolatiers Confiseurs de France veulent s’inscrire dans une démarche de PRÉVENTION POSITIVE basée sur l’EDUCATION du consommateur
-Les Chocolatiers Confiseurs de France refusent l’infantilisation des adultes
-Les Chocolatiers Confiseurs de France SE MOBILISENT pour la défense du CHOCOLAT, l’aliment du BONHEUR par EXCELLENCE.

La préconisation est une prévention positive, basée sur l’éducation du consommateur et sur les valeurs du repas français inscrit par l’Unesco en 2010 au Patrimoine immatériel de l’Humanité : partage du plaisir, du goût et des saveurs, et qualité des produits.

La vision constructive et positive de notre demande :
Aujourd'hui, le seul support d’appui à l’orientation de cette réforme de santé est le rapport du Pr Hercberg qui préconise des mesures insensées en matière de nutrition.
Les professionnels de l'alimentaire n'ont pas été consultés, ni invités aux débats et nous souhaitons que les échanges se poursuivent avec leur concours avant que le projet de loi soit soumis à l'Assemblée Nationale.

L’ambition de cette pétition est de prouver le bon sens de notre action, d’échanger et de construire ensemble les informations pertinentes à communiquer aux consommateurs.
Après la lettre ouverte de Monsieur Tanguy Roelandts, notre président, nous espérons que cette pétition de ralliement sera le fruit d’une action conséquente.

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à notre très haute considération.

---------------------------------------------------------------------------------

Rejoindre le mouvement sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/leschocolatiersvoientrouge
https://twitter.com/voientrouge
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Mais que mangeons-nous donc ?

Message non lupar weetabix » 31 Juil 2014 16:34

"À l'attention : de Madame Marisol Touraine"

Ils ont un émetteur capable de l'atteindre ?
Parce que niveau perchitude, elle vole au dessus de tout le monde celle-ci.
Déjà on a perdu le contact depuis longtemps avec dame Royale, mais Marisol, au dessus c'est Pluton !
weetabix
 
Messages: 176
Inscrit le: 07 Oct 2013 12:32

...
 
Suivant

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 9 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->