Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 18 Jan 2017 02:18

On avance enfin sur ce sujet. La lutte est dure mais nous sommes en bonne voie. Il n 'est pas difficile de comprendre que tout ceci concerne le lobby des laboratoires pharmaceutiques qui s'en mettent plein les poches à nos dépens !!!

Image

Chère lectrice,
Cher lecteur,

D'excellentes nouvelles sur le front des vaccins !

Nous avons remporté une victoire de taille :

Le Conseil d'Etat a pu être saisi suite au succès de la pétition sur le vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) emmenée par le Pr. Joyeux et l'IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle). Encore merci à tous d'avoir signé cette pétition.

Et hier justement, le Conseil d'Etat rendait sa décision :

Tenez-vous bien : Le Conseil d'Etat a enjoint au gouvernement « d'assurer la disponibilité des seuls vaccins obligatoires » sans qu'ils soient automatiquement associés à d'autres vaccins facultatifs.

Le gouvernement a quatre mois pour s'exécuter !

Après les coups bas de la Ministre de la Santé (Marisol Tourraine), ce revers prouve que nous avions raison de nous insurger !

Je joins les explications du journal Le Monde :

Le Conseil d’Etat s’apprête à précipiter le calendrier de la refonte de la politique vaccinale. Fin janvier, la plus haute juridiction administrative française pourrait en effet contraindre le gouvernement à trouver en quatre mois une solution pour « assurer la disponibilité des seuls vaccins obligatoires » contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), introuvables depuis 2008 sans être associés avec d’autres valences. C’est ce qu’a préconisé, lundi 16 janvier, le rapporteur public, dont les avis sont la plupart du temps suivis.

Les juges examinaient la requête déposée par près de 2 300 personnes dans le sillage de l’Institut pour la protection de la santé naturelle (IPSN), une association de promotion des « médecines naturelles » connue pour avoir relayé la pétition controversée du Pr Henri Joyeux. Le texte, qui affiche plus d’un million de signatures de soutien, dénonçait la présence d’adjuvants comme l’aluminium ou le formaldéhyde dans les vaccins non trivalents. Les requérants estiment que pour des « raisons de marketing des laboratoires pharmaceutiques », les usagers qui « veulent respecter la loi ne sont pas en mesure de le faire ».

Lire l'article complet.


Je tiens donc à remercier le Pr. Joyeux et M. Augustin de Livois – président de l'IPSN – d'avoir mené ce combat (en notre nom) jusqu'à la victoire.

Chapeau bas !

Bien à vous,

Eric Müller

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publicités :

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu’ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici.

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez lesDossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

Les emails peuvent se perdre. Pour ne rater aucun de mes messages, ajoutez Néo-nutrition à vos contacts (voici comment faire).

Cette lettre vous a plu ?

Recevez mes prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite. C’est gratuit ! Inscrivez-vous ici.

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à faire suivre (utilisez la fonction "transférez ce message" dans votre boite de messagerie électronique).

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 25 Jan 2017 03:39

Image

Vacciner ou instruire, il faut choisir !

Chère amie, cher ami,

A la suite de notre grande pétition de 2016 demandant le retour du vaccin DTP, Marisol Touraine avait décidé de proposer au public de participer à une « concertation citoyenne ».

La concertation a eu lieu.

Le comité de vaccination qui la présidait a rendu son rapport le 30 novembre. Il est édifiant !

Il préconise de rendre obligatoires 11 vaccins pour les nourrissons et propose, pour ceux qui s’y refusent, de ne plus les laisser accéder aux services publics collectifs !

En clair, pas de vaccin, pas d’école !

Si personne ne réagit, ce chantage des autorités, suffisamment grave en soi pour être souligné et susciter la colère, n’est rien à côté du plan d’action que pourraient mettre en œuvre les autorités afin de vous imposer ces vaccins (dont certains sont largement controversés).

Pour ma part, je tiens à rappeler que la position de l’IPSN est très claire : nous ne remettons pas en cause la vaccination en tant que telle, mais le fait qu’elle s’impose à tous obligatoirement. Le contrevenant s’expose à des peines de prison !

Si ces vaccins étaient absolument sûrs, cela ne serait peut-être pas un problème. Mais ce n’est pas le cas. Le rapport le dit lui-même. Et c’est, du reste, la principale raison pour laquelle il existe une défiance du public.

Une réponse à la défiance du public

La première chose rappelée est que toute cette activité du gouvernement a été mise en place pour répondre à la méfiance grandissante des Français vis-à-vis des vaccins. En effet, la première phrase du rapport précise :

« Il existe en France une relative défiance à l’égard de la vaccination, qui se traduit par une couverture insuffisante pour certains vaccins, susceptible de conséquences infectieuses graves »

Les autorités ont peur que vous ne soyez pas vaccinés.

Et, afin de vous rassurer, le rapport précité veut que l’Etat ne lésine pas sur les moyens. Il préconise d’emblée un plan d’action en faveur des vaccins englobant une série de mesures « toutes indispensables pour rétablir la confiance ».

En regardant de près ce qui est proposé, on s’aperçoit que ces mesures risquent de provoquer l’exact contraire de ce pourquoi elles seraient mises en place.

Surtout, en lisant entre les lignes, on peut voir une volonté très nette de la part des concepteurs de ce plan de reprendre complètement en main le dossier « vaccin » en exerçant un contrôle absolu sur les populations.

Le simple fait d’avoir mis en balance l’accès à l’école et la vaccination des enfants paraît invraisemblable. Et le fait que cette proposition émane d’un rapport commandé par l’Etat est inadmissible !

J’ai repris ci-après les mesures proposées par le rapport (en vert) que je vous ai commenté (en noir). Vous allez voir que le plan proposé est à la fois très cohérent et terrifiant.

On peut classer les propositions en trois catégories :

- les vœux pieux pour rassurer les citoyens,

- le contrôle absolu de l’information,

- le contrôle resserré de l’application des mesures préconisées.

Il est à noter avant tout que toutes ces mesures existent déjà. Les propositions ne visent en réalité qu’à les renforcer.

Les voeux pieux

- Ecoute des populations et des professionnels

Cela ne mange pas de pain.

En attendant, il est très rare que des médecins reconnaissent le lien entre un vaccin et un effet secondaire constaté par les rapports.

Il est tout aussi rare qu’un médecin interroge son ARS sur les réactions aux vaccins qu’il constate au sein de son cabinet. Il sait qu’il risque d’être dénoncé à l’Ordre ou à la sécurité sociale. Cette proposition est un vœu pieux.

Les médecins, rappelons-le, sont rémunérés pour certains actes vaccinaux (par exemple, le vaccin contre la grippe). Par ailleurs, chez les nourrissons, les vaccins représentent un tiers du revenu des pédiatres. L’information vient d’un rapport de la Cour des Comptes de 2012.

C’est assez dissuasif, non ?

Imaginez une épicerie. Si un tiers des revenus vient d’un seul produit, pensez-vous que le commerçant souhaitera remettre en cause la vente de ce produit ? La comparaison peut paraître triviale. Mais le soignant, autant que le commerçant, a besoin de vivre. Ce type de considération peut jouer sur le dialogue et l’écoute.

- Transparence de l’information et des experts

Il serait temps. Mais est-ce crédible ?

Le Président du Comité de Vaccination qui a rédigé un rapport [1], le Pr André Fisher, a lui-même été récompensé pour son travail scientifique par les laboratoires. Cela n’est indiqué nulle part dans le rapport, ni sur le site de la consultation citoyenne.

Par ailleurs, les données des études menées dans le cadre de la vaccination restent entre les mains des grands laboratoires pharmaceutiques.

Enfin, les formules-même des vaccins et les étapes de leur fabrication – qui relèvent du secret industriel – ne sont pas accessibles au grand public. Vouloir la transparence, quand on sait qu’elle est impossible, est-ce de l’hypocrisie, de l’escroquerie ?

Le contrôle absolu de l’information

- Diffusion à partir d’un site unique et connu de tous d’informations validées par un collectif d’experts indépendants

C’est parfait : une seule source d’information validée par quelques-uns...pour tous ! Et comment va-t-on appeler ce nouveau média « indépendant » ? Je propose la “pravdadesvaccins.com”

La seule manière d’assurer une information complète sur un sujet est de favoriser la multiplicité des sources et des avis. C’est comme en démocratie : avoir un parti unique met tout le monde d’accord, mais n’est pas nécessairement représentatif de la réalité des intentions de vote !

- Formation des professionnels de santé

En effet, dès lors que l’on contrôle l’information, il est bon également de contrôler la formation de ceux qui doivent l’appliquer. C’est cohérent.

Les professionnels de santé seront-ils également formés à corriger les effets secondaires des vaccins ? Car il faut savoir que c’est possible en homéopathie, à travers une série de médicaments que l’on appelle des isothérapiques (qui ne servent pas que pour les vaccins).

- Sensibilisation des médias

Qu’ils se rassurent, les médias sont déjà unanimes. Aucun grand média national ne propose une réflexion sur la question de la vaccination obligatoire.

Cela dit, nul ne saurait maîtriser la communication sur un sujet sans s’être d’abord assuré du soutien des médias.

Restent les réseaux sociaux et les médias indépendants !

Le contrôle de l’exécution

- Implication de l’école

Evidemment. Si on ne peut plus passer par les parents, passons par les professeurs et les infirmières d’écoles ! Mais quel directeur d’établissement serait assez fou pour accepter de prendre le risque de faire des campagnes de vaccination au sein de son propre établissement ? Il sait qu’il serait automatiquement responsable de tout effet secondaire qui pourrait survenir dans ses locaux. C’est la loi. Cela a été rappelé de manière très argumentée par l’association UNACS, dans une lettre adressée aux chefs d’établissements.

Sans compter qu’il y a peut-être d’autres priorités pour les écoles que d’être des centres de vaccination !

- Facilitation de la pratique de la vaccination

Derrière cette idée, il y a surtout une question financière. La vaccination doit être gratuite pour tous et rémunératrice pour ceux qui la pratiquent.

C’est en effet un moyen efficace de convaincre les gens : c’est gratuit !

Mais si un produit est bon, faut-il vraiment mettre en œuvre des budgets publics – on parle de vos impôts, rappelez-vous – pour qu’il se diffuse?

Personne, dans le fond, n’a envie « d’attraper » la poliomyélite, la diphtérie ou le tétanos !

Ainsi la majorité des gens sont favorables à la vaccination, surtout contre de telles maladies. Mais lorsqu’elle est proposée avec un revolver sur la tempe, les patients ont du mal à se dire qu’on ne leur veut que du bien. Faut-il leur en vouloir?

- Suivi par le carnet de santé électronique

Il n’y avait pas de raison de ne pas chercher à impliquer les nouvelles technologies dans le débat. Le suivi électronique est très pratique. Il est aussi très sûr pour la personne qui surveille !

- Programme de recherche sur la vaccination

C’est la dernière pierre à l’édifice : en contrôlant la recherche, on est certain de garder la main sur l’argument central martelé par tous les médias : “les chercheurs l’ont dit, les vaccins sont sûrs. Acceptez donc qu’ils soient obligatoires, c’est pour votre bien et celui de vos enfants !”

Si ce plan venait à s’appliquer, nous n’aurons plus beaucoup d’espaces où dire nos doutes, nos inquiétudes par rapport à un acte médical qui, comme tous les autres, n’est jamais totalement anodin.

Pas de vaccin, pas d’école !

Je reconnais avoir été particulièrement choqué par ce que le rapport nomme “clause d’exemption” pour l’école et les crèches.

Les citoyens ne souhaitant pas voir leur enfant soumis à 11 vaccins obligatoires devront signer un papier actant leur renoncement à accéder à la crèche et à l’école.

C’est le principe même de l’ostracisme !

Chez les grecs de l’Antiquité, à Athènes notamment, l’ostracisme était une sanction prononcée à l’encontre d’un citoyen qui était banni de la ville pendant 10 ans.

Comme cela a déjà été fait par le passé, on crée d’un coup des citoyens de seconde catégorie :

- comme les huguenots sous Louis XIV, qui dûrent s’exiler lorsque l’édit de Nantes fut révoqué. Etre protestant dans le royaume était devenu interdit ;

- comme les juifs, sous l’occupation allemande, à qui l’Etat français imposa le port de l’étoile jaune.

Nous sommes en 2017. Comment peut-on encore en arriver à de telles propositions ?

Il ne faut pas sous-estimer la gravité des attaques contenues dans ce rapport.

Rappelez-vous que les pires atrocités ont souvent été commises après avoir été annoncées. On savait ce qu’il y avait dans le programme d’Hitler, lorsqu’il a été élu. On sait aujourd’hui ce que veulent nous imposer les autorités à travers ce rapport.

Vous me direz ce n’est pas la même chose, ce n’est pas un état armé, etc., etc.

Mais mettre en balance l’accès à l’école en échange de la vaccination obligatoire est en réalité très violent. Vouloir utiliser tous les moyens actuels dont dispose l’Etat pour imposer une politique de santé à l’ensemble de la population (propagande, fonctionnaires, sécurité sociale, répression…) est aussi violent.

C’est la raison pour laquelle, j’ai lancé un appel à signer une nouvelle pétition à destination des autorités pour faire opposition à ce rapport et aux propositions scandaleuses qu’il contient.

Et croyez-bien que l’étendue de votre mobilisation sera déterminante pour faire reculer les autorités.

Image


N’hésitez pas ! Signez et faites signer notre grande pétition !

Nous sommes déjà plus de 300 000 citoyens à nous indigner contre ces mesures totalitaires !

La pétition est disponible ici :

http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-v ... /index.php

Vous pouvez retrouver notre argumentaire complet sur notre site :

http://www.ipsn.eu/actualites/petition- ... igatoires/

Je compte sur vous !

Un immense merci d’avance !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

PS : Soif de savoir ? Réservez dès à présent vos accès au Programme de Rencontres IPSN 2017 et accédez ainsi de l’ensemble des Rencontres de l’année (en présentiel et/ou en rediffusion vidéo). Ce mois-ci, découvrez les conseils de Jean-Pierre Marguaritte, ostéopathe de renom, pour soulager son mal de dos grâce, notamment, à la nutrition et une alimentation adaptée.

Programme et inscriptions disponibles ici :
http://www.ipsn.eu/les-rencontres-de-lipsn-2017/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 17 Fév 2017 05:21

Message du Pr Joyeux sur les vaccins

Chère lectrice, cher lecteur,

Le Professeur Henri Joyeux me demande de vous transmettre son message sur la décision du Conseil d’Etat appelant au retour du vaccin DTP dans les pharmacies.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.famillessanteprevention.org/ ... eil_d_etat

Bien que le Conseil d’Etat ait donné raison aux signataires de la pétition, le Pr Joyeux confirme que le combat n’est pas terminé et qu’il faut continuer à rassembler des signatures (voici le lien :

http://petitions.ipsn.eu/penurie-vaccin ... essage.php)

Je vous rappelle que vous pouvez suivre sa lettre d’information directement. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur son site ou en cliquant sur le lien suivant : http://www.famillessanteprevention.org/lettreprjoyeux

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 22 Mars 2017 04:00

Image

DTP – Bulletin d’information : Et l’aluminium dans tout ça ?

Chère amie, cher ami,

Vous le savez le Conseil d’Etat a rendu sa décision dans l’affaire du vaccin DTP le 8 février dernier. Vous pouvez retrouver la décision ici.

Dans cet arrêt le Conseil d’Etat nous a donné raison. Il rappelle en substance :

1. Qu’il existe une discordance entre l’obligation vaccinale et ce que les laboratoires pharmaceutiques proposent sur le marché;

2. Que le gouvernement avait tous les moyens et l’autorité nécessaires pour demander aux industriels de produire un vaccin conforme à la loi française.

Le Conseil d’Etat a donc enjoint les autorités à agir en ce sens.

Pour l’instant, cependant, le gouvernement ne s’est pas exécuté. Comme ce sont les élections, cette mise en conformité dépendra de la prochaine équipe en place.

Nous devons donc attendre. Il est évident que la victoire ne sera acquise que lorsque le vaccin DTP sera à nouveau disponible en pharmacie.

Quid cependant de l’aluminium ?

Dans notre grande pétition, portée par le Professeur Henri Joyeux, qui a réuni plus d’un million de signatures, nous avions demandé aux autorités qu’elles remettent sur le marché un vaccin sans aluminium comme celui qui avait existé, à la satisfaction de tous (ou presque) jusqu’en 2008.

Ce vaccin était fabriqué par Biomérieux. Il a été retiré pour une raison obscure. Officiellement il créait des allergies. Son prix était 5 fois inférieur à celui de l’actuel hexavalent qui nous est imposé de fait.

Le 16 janvier dernier, lorsqu’il avait présenté le dossier, le rapporteur du Conseil d’Etat avait estimé qu’en « l’état actuel des connaissances scientifiques », il n’était pas possible pour la haute institution de se prononcer sur l’aluminium.

J’espère qu’il a changé d’avis depuis.

En effet, le Professeur Romain Gherardi, médecin à l’hôpital Henri-Mondor a écrit un livre sur le sujet, sorti récemment dans les kiosques. Il s’agit de « Toxic Story » paru chez Actes Sud.

Dans cet ouvrage passionnant, dont je vous conseille vivement la lecture, notre médecin affirme : « Depuis 2014, nous avons la preuve scientifique que le discret adjuvant [l’aluminium], loin de se dissoudre dans les tissus après avoir fait son office, non seulement persiste longuement dans l’organisme mais peut migrer dans le cerveau pour ne plus en ressortir. »

Quand un Professeur de médecine, ayant travaillé depuis 22 ans sur le sujet de l’aluminium dans les vaccins et ayant par ailleurs toujours été un fervent défenseur de la vaccination, écrit une telle affirmation, noir sur blanc, il paraît difficile de continuer à nier qu’il existe un problème.

De l’aluminium dans les muscles !


Comment le Pr Gherardi et son équipe en sont-ils arrivés à cette conclusion ?

En 1995, l’équipe du Pr Gherardi découvre une nouvelle maladie. En étudiant au microscope des biopsies musculaires de patients, les chercheurs repèrent une activité inhabituelle : les macrophages, où cellules immunitaires chargées de « manger » des intrus, se sont multipliés. Ces cellules semblent s’acharner sur des petits cristaux non identifiés.

Les patients souffrent de douleurs dans les muscles et d’une grande fatigue.

A ce moment-là, toute la communauté scientifique est aux abois : une nouvelle maladie est en train de faire son apparition. C’est la « myofasciite à macrophages ».

L’équipe d’Henri-Mondor publie un premier article dans la prestigieuse revue du Lancet le 1er septembre 1995. L’article est accueilli avec enthousiasme par le monde scientifique et les médias.

L’équipe médicale, persuadée que le mal vient d’un virus ou d’une bactérie, tente de l’identifier. Le Centre d’Etudes Nucléaires de Bordeaux a été sollicité pour analyser des échantillons des mystérieux cristaux présents dans les biopsies. Le 23 octobre la sentence tombe : il s’agit de cristaux d’aluminium. [1]

Cette découverte inattendue pose d’emblée une nouvelle flopée de questions :

D’où viennent-ils ? Quel rôle jouent-ils dans la maladie ? Circulent-ils dans l’organisme ? etc.

L’aluminium un toxique devenu courant

On trouve de l’aluminium un peu partout : dans le lait maternisé, le dentifrice, les déodorants, les canettes de sodas, la carlingue des avions, les crèmes solaires, les médicaments…

Nous en ingérons régulièrement. Personne ne sait au juste quelles en sont les conséquences. Heureusement nous en éliminons la plus grande partie. Et officiellement, cette présence d’aluminium dans notre environnement quotidien ne pose pas de difficulté tant que l’on reste en dessous de 1mg d’aluminium par kg corporel.

Dans certains cas, l’intoxication à l’aluminium est avérée. Elle peut être causée par des traitements gorgés d’aluminium. Dans ce cas, on retrouve le métal incriminé dans le sang et l’urine des patient.

Or le Pr Gherardi et son équipe n’observaient rien de tel chez les patients atteints de myofasciite à macrophages.

Et la lumière fut

20 % des patients atteints de myofasciite à macrophages étaient atteints également d’une maladie auto-immune : sclérose en plaques, thyroïdite, polyarthrite etc. Ce détail a orienté la recherche du Pr Gherardi. En parcourant, la littérature scientifique, il est tombé sur un article évoquant le lien existant entre les troubles de l’immunité et l’hydroxyde d’aluminium utilisé dans les vaccins.

Pour notre scientifique, c’est la révélation !

Les adjuvants servent à déclencher une réaction immunitaire forte. C’est une infection qui fera réagir les cellules de défense de l’organisme. Les pionniers des vaccins ont utilisé divers moyens : des miettes de pain, de l’huile, du pus… Puis à partir de 1926 des sels d’aluminium : une belle « cochonnerie » qui provoque une réaction immunitaire forte !

L’injection dans le muscle…

Arrivé à ce stade, notre détective scientifique ne sait pas encore si l’aluminium est le vrai coupable. Après tout il est utilisé dans de nombreux vaccins depuis des décennies et la myofasciite à macrophage n’est apparue que dans les années 90.

Qu’est-ce qui prouve que l’aluminium vaccinal a un effet sur la maladie ? [2]

1. 100% des malades atteint de myofasciite à macrophages ont été vaccinés avec des vaccins contenant de l’aluminium dans les quelques années précédant le déclenchement de la maladie.

2. Comme l’a démontré une étude publiée dans la revue Brain et dirigée par l’équipe de l’hôpital Henri-Mondor, il existe un lien entre l’injection du vaccin et la lésion causée dans les muscles par l’aluminium vaccinal.

3. Et c’est peut-être l’argument le plus marquant : la maladie n’est apparue que dans les années 90 parce qu’à ce moment-là, le mode d’administration du vaccin a changé. On les injectait sous la peau jusque-là. Mais en raison des réactions provoquées chez certains patients, 645 problèmes graves sur 76 000 patients vaccinés, l’industrie a préféré changer le mode d’administration. On est passé à une injection dans le muscle, dans le deltoïde précisément. C’est-à-dire là où l’on a retrouvé les cristaux d’aluminium chez les patients atteints de myofasciite à macrophages.

4. Enfin, c’est en France que la proportion de malades est la plus élevée parce que c’est dans ce pays que la campagne de vaccination contre l’hépatite B, imposée à la population à grands renforts de propagande médiatique, a été la plus intense.

Voici donc les arguments qu’a déployé le Pr Gherardi devant l’OMS et ses pairs… qui n’ont pas été convaincus. Ils ont refermé le dossier.

A leur décharge, il manquait un élément d’explication : comment se fait-il que l’aluminium puisse agir plusieurs années après la vaccination ?

Il a fallu de longues années de recherches dans l’adversité à l’équipe de l’hôpital Henri-Mondor pour le comprendre.

Et ce qu’ils ont trouvé est une révolution dans le monde de la toxicologie.

La migration de l’aluminium dans le cerveau

L’équipe de l’hôpital Henri-Mondor a observé que lorsque l’on injecte un vaccin dans le muscle, on en retrouve 50% capturé par les macrophages.

Pour comprendre comment l’aluminium pouvait se déplacer dans le corps il fallait mener différentes études. Le Pr Gherardi a pu mener ces travaux grâce à la région Ile de France qui a accepté de soutenir ses recherches alors que les autorités de santé ont refusé leurs concours.

Les chercheurs, grâce à des techniques de chimie innovantes ont coloré des particules d’aluminium qui ont été injectées chez des souris.

Les résultats ont été étonnants :

1. Les particules d’aluminium s’associent à des cellules immunitaires;

2. Quand l’aluminium quitte le muscle, il ne va pas dans le sang, mais dans les ganglions lymphatiques;

3. On finit par retrouver des particules dans les cellules immunitaires du cerveau (microgliales) et les neurones;

4. Si on enlève les ganglions lymphatiques chez les souris, l’aluminium ne passe plus. Il est donc certain que le passage de l’aluminium du muscle au cerveau se fait par les cellules immunitaires qui ne seraient pas affectées au départ si le vaccin n’avait pas été injecté dans le muscle;

5. La réaction chez les patients atteints de myofasciite à macrophages vient du fait qu’ils ont une disposition spécifique : tous ont un taux élevé de CCL2/MCP1, une molécule particulière qui varie selon les individus : selon leur âge, leur génétique etc.

Pour le Pr Gherardi, la conclusion est sans appel [3] :

« Les particules d’adjuvant sont susceptibles d’être transformées hors du muscle par les cellules immunitaires, de gagner progressivement le cerveau sous le contrôle d’un mécanisme biologique identifié, et d’y déclencher une réaction inflammatoire ».

Et ce qui est plus inquiétant :

« La présence d’aluminium dans le cerveau des souris induit des troubles de la locomotion et du comportement (…). Cette nocivité n’est nullement proportionnelle à la dose injectée ».

Il apparaît en effet que les petites doses d’aluminium (de 1 à 4 µm) ont des chances de passer dans le cerveau mais pas les plus grosses. Pourquoi ? A cause de l’attitude des macrophages qui capturent les petites particules d’aluminium comme s’il s’agissait de bactéries. L’ennui est que les macrophages ne parviennent pas à détruire ces particules qui finissent par migrer dans le système lymphatique jusqu’au cerveau.

Selon les mots du Pr Gherardi :

« Moralité : seules les faibles concentrations d’adjuvant permettant la capture avide des particules par les macrophages et donc leur translocation vers le cerveau présente un danger. Les fortes concentrations se révèlent inoffensives. »

Cette découverte signifie que le cumul de petites doses d’aluminium pourrait être bien plus toxique que des doses plus importantes, contrairement à ce que l’on dit habituellement en toxicologie.

S’il est encore trop tôt pour tirer toutes les conclusions de ces recherches, il est évident qu’elles pourraient avoir une portée considérable. Elles nous incitent à réfléchir à nouveau à la problématique des adjuvants dans les vaccins mais aussi, plus largement à celle des nanoparticules que l’on retrouve un peu partout…

Et maintenant ?

Lorsque j’ai lu le livre de ce prestigieux Professeur de médecine, j’ai été saisi d’une très grande émotion.

En dépit de toutes ses connaissances patiemment accumulées par l’équipe de l’hôpital Henri-Mondor, le monde scientifique et le monde politique n’ont pas changé de ligne.

On continue à obliger chaque jour des familles à vacciner des nourrissons avec des produits qui ne sont pas sûrs.

Une maladie spécifique liée à la vaccination est apparue. Elle a été identifiée par une équipe médicale reconnue internationalement. Leur seul intérêt dans cette affaire était de protéger leurs patients.

Mais les autorités n’ont rien fait pour modifier la situation.

Pire, elles ont décidé, d’une part, de clore le dossier scientifique, et d’autre part, d’attaquer l’équipe scientifique ayant eu le malheur de découvrir cette terrible vérité.

Une pression considérable a été exercée sur le Professeur Gherardi et son équipe. Tout a été fait pour le faire taire.

Mais sa réputation est fermement établie. Cela fait plus de 40 ans qu’il travaille loyalement pour l’hôpital public. Tout le monde sait qu’il est au-dessus de tout soupçon.

Les autorités ont simplement tenté de faire comme si de rien n’était. Comme si les patients n’existaient pas.

Et tous les efforts de l’association E3M, qui réunit les patients atteints de myofasciite à macrophage, pour faire reconnaître leur maladie et cesser le massacre, ont été vains jusqu’à présent.

C’est la raison pour laquelle le Professeur Gherardi a décidé de sortir du silence et de publier son livre.

Dans cette histoire, vous l’avez compris, la vraie question n’est pas la vaccination. La vraie question est de savoir comment agir sur les pouvoirs publics pour qu’ils cessent de se moquer de nous.

Jusqu’où iront-ils ?

Combien de scandales médicaux ont-ils ainsi étouffés ?

En l’état, est-il vraiment acceptable de maintenir l’obligation vaccinale alors que les vaccins qui existent sur le marché sont adjuvés avec un produit toxique responsable d’une maladie douloureuse et invalidante chez un nombre important de patients ?

Si l’obligation vaccinale était maintenue, ne devrait-elle pas être équilibrée par une obligation de résultat des médecins et surtout de l'État par rapport aux effets secondaires que risquent de connaître les patients ?

Il me semble en tout cas, que s’il avait eu en main le livre détonnant du Pr Gherardi, le rapporteur du Conseil d’Etat n’aurait pas écarté la question de l’aluminium.

L’affaire n’est sans doute pas finie.

En attendant, il faut faire circuler l’information.

N’hésitez pas à transmettre ma lettre autour de vous, à me laisser des commentaires si vous avez des informations sur le sujet, sur Facebook ou sur notre site Internet.

Lisez le livre du Pr Gherardi (à acheter chez votre libraire), offrez le à vos amis, faites-vous votre propre opinion !

Si vous souhaitez nous aider pour prolonger le combat, vous pouvez aussi soutenir notre action en faisant un don.

Prenez soin de vous !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

PS: Si vous n'avez pas encore commandé la clé USB du Congrès 2016, c'est encore possible. Vous aurez accès à 32 heures de conférences pour un prix modique d'1,5 € la conférence. Pour plus d'infoscliquez ici.
PPS: Un grand rassemblement a lieu pour dénoncer la position des autorités sur les compteurs linky. Il aura lieu mercredi 22 mars prochain à Paris devant la Maison de la Radio. Plus d'infos ici.

Sources :

[1] Toxic Story, page 30 et suivantes
[2] Cette question a été directement posé au Pr Gherardi à l’OMS, Toxic Story, page 44
[3] Toxic Story, page 147 et suivantes

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
http://www.ipsn.eu
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium - URGENCE

Message non lupar Jumbofan » 20 Juin 2017 17:40

Image

Chère lectrice, cher lecteur,

Les masques n’ont pas mis longtemps à tomber.

A peine installée à son poste, la nouvelle ministre de la Santé reprend le projet de vacciner les enfants à la chaîne, en rendant désormais obligatoire 11 vaccins au lieu de 3.

Je vous fais suivre le message du lanceur d’alerte Jean-Marc Dupuis à ce sujet. Face à ce projet délirant, nous devons absolument mobiliser nos forces.

Merci de votre aide,

Gabriel Combris

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vaccin : ils nous manipulent depuis le début !

Madame, Monsieur,
La nouvelle ministre de la santé veut rendre obligatoires en France 11 vaccins là où il n'y en avait 3.

Ils nous manipulent depuis le début !!

Nous sommes plus d’un million à avoir demandé le retour du vaccin DT-P (diphtérie, tétanos, polio).

Le Conseil d’Etat nous a donné raison.

Résultat : puisque le DT-P ne se trouve plus tout seul…

Ils décident de rendre tous les vaccins obligatoires !!

Les bouchons de Champagne doivent sauter dans tous les sens dans les laboratoires pharmaceutiques. Ça doit pétarader !!

De notre côté, nous avons cru à une plaisanterie de mauvais goût, une provocation gratuite. Cela paraissait fou. Impossible.

Mais c’est dans les journaux, les radios, les télévisions !!

Il faut nous LEVER D’UN SEUL MOUVEMENT POUR DIRE « NON, NON ET NON ! ».

Cette fois, c’est trop. Ils ne peuvent pas à ce point nous marcher dessus, nous écraser !!!

VITE, SIGNEZ LA PÉTITION CI-JOINTE POUR DIRE STOP!!!

TRANSFÉREZ CE MESSAGE PARTOUT AUTOUR DE VOUS !!!

Ils nous testent, pour voir où sont les résistances :

Si la loi passe, vous devrez vacciner votre enfant contre onze maladies dont l’hépatite B (potentiellement dangereux et totalement inutile pour la plupart des enfants).

Vous devrez donner à vos enfants des vaccins chargés d’aluminium (ces vaccins en contiennent forcément).

Vous serez de plus contraint de financer ces vaccins via l’assurance maladie obligatoire. « Le coût d’une telle mesure est estimé à 110 à 120 millions €/an », intégralement remboursé.

C’est de l’argent qui tombe directement dans la poche des laboratoires pharmaceutiques !

« Comment peut-on nous prendre à ce point pour des idiots ???!!!! Je suis tellement attristée et en colère. Quel pays !!!... », réagissait un auditeur de RMC ;

« Clairement c'est du totalitarisme », réagissait-on sur le site du journal 20 Minutes.

« Comment se fait-il qu’en Allemagne ou en Espagne, où les vaccins ne sont pas obligatoires, il n’y ait pas plus d’épidémie que chez nous ?! »


Le problème est que ces réactions, bien que nombreuses, resteront lettre morte sans une concertation, une action citoyenne groupée.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum.

Il faut faire barrage démocratique !!!!

Agissez vite ! La Ministre de la Santé va décider avant le 8 août 2017, date butoir fixée par le Conseil d’Etat !!

Elle pourrait bouger dans les jours qui viennent !

C’est l’urgence absolue. Les associations de défense des citoyens n'ont que quelques jours pour :
Monter une conférence de presse

Réunir un million de signatures ou plus

Obtenir audience auprès du Ministère de la Santé

Monter les dossiers pour contrer les arguments des labos

Nous sommes démunis face au lobby pharmaceutique qui finance, à coup de millions, des « experts ».

Mais nous avons la solidarité, la force du nombre, l’union de millions de citoyens qui défendent l’intérêt général et la santé de leurs enfants.

Manifestez votre soutien concrètement en signant la pétition en ligne ici : http://petitions.ipsn.eu/mobilisation-v ... /index.php

C’est le combat de David contre Goliath. Mais en nous unissant, nous pouvons renverser les puissants !!!!

Cela ne demande rien d’autre de votre part que d’ajouter votre nom à la liste de protestation.

Ne perdez pas une seconde pour signer et la diffuser par tout moyen. Vous êtes notre seul relais.


C’est notre dernière chance de bloquer l’offensive ; sinon, dans quelques semaines, nous pourrions nous réveiller avec l’interdiction de mettre nos enfants dans les écoles si nous ne leur imposons pas leurs onze vaccins obligatoires !!

Derrière, ce sont des milliers, ou au minimum des centaines d’effets indésirables graves qui se produiront. Mathématiquement, c’est une certitude. Cela pourra être chez vous, dans votre entourage, ou dans le mien.

Ne nous laissons pas faire !!!

Intérêt général ou énorme "conflit d'intérêt" avec les labos ?

Il n’y a pas de hasard :

Le Président du Comité de Vaccination, le Pr Alain Fischer est en lien étroit avec le laboratoire Sanofi dont il a reçu en 2013 le Prix “Sanofi-Pasteur”;

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reconnu dans le journal Le Parisien que « les industriels allaient gagner de l’argent avec cette mesure ».

Elle était au conseil d’administration (« board ») de deux laboratoires très impliqués dans les vaccins, Novartis et Bristol-Meyers Squibb, de 2009 à 2011 ;

Emmanuel Macron lui-même
a publiquement bénéficié de l’intense soutien pour sa campagne de Serge Weinberg, président de Sanofi, principal producteur français de vaccins !

À peine élus, leur première mesure est de généraliser l’obligation vaccinale. C’est trop gros, c’est trop ÉNORME.

Ne vous laissez pas faire. Signez et faites signer la grande pétition d’urgence !!!

Un grand merci, je vous tiendrai au courant de la suite d’ici peu !!

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.


Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium - URGENCE

Message non lupar Jumbofan » 24 Juin 2017 03:29

Amis Gaulois, voici un film des plus importants car tout y est expliqué concernant l'utilisation dramatiquement néfaste de l'aluminium comme adjuvant dans les vaccins quels qu'ils soient. Cette vidéo dure 90 minutes et est extrêmement intéressante car ce sont des interviews de Professeurs Français, Anglais, Américain, Israélien) mondialement connus et spécialisés dans ce domaine. Il n'est disponible en ligne que jusqu'au 06 Juillet, alors ne perdez pas de temps à le visionner et à en faire part à toutes vos relations. Comme vous le savez, notre nouvelle Ministre de la Santé étudie le problème et il semble, à priori, qu'elle aurait tendance à rendre obligatoire 11 vaccinations soit 8 de plus que le DTP (qui est lui indisponible depuis bien des années et qui ne contient pas d'aluminium). Lorsque l'on connaît les effets secondaires de l'alu sur notre corps à longue échéance il est très important de tout faire pour que soit éliminé l'aluminium comme adjuvant car il en existe d'autres qui sont totalement inoffensifs.

Image
E3M (Entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages) vient de publier une mise à jour sur la pétition «Nous demandons des vaccins sans aluminium pour protéger nos enfants »

Notre film sur l'aluminium vaccinal est en ligne jusqu'au 6 juillet !

Nous devons réagir aux propos de la ministre de la santé sur l'extension de l'obligation vaccinale. Pour que chacun prenne conscience de la toxicité de l'aluminium et de l'urgence à agir, nous avons décidé de rendre accessible notre documentaire « L'ALUMINIUM, LES VACCINS ET LES 2 LAPINS... » à tous ceux qui le souhaitent ! ➤ VISIONNER LE DOCUMENTAIRE :

http://www.vaccinssansaluminium.org/documentaire...

Change.org · 548 Market St #29993, San Francisco, CA 94104-5401, ÉUA


Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1027
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Précédent

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 9 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->