Et maintenant, à droite toute ? ou la fin de l'UMP ?

Et maintenant, à droite toute ? ou la fin de l'UMP ?

Message non lupar politix » 19 Juin 2012 12:45

Le dernier acte de cette pièce qui en comptaient quatre vient de tomber .

Les socialistes français cumulent tous les pouvoirs comme cela n'était jamais arrivé et la droite française "classique" se retrouve désunie et dans le doute absolu quant à son avenir . Certains disent qu'elle se relèvera et repartira à la conquête du pouvoir , d'autres estiment qu'elle est définitivement à terre pour n'avoir pas su assumer les choix qui auraient dû être les siens . De son côté , le Front National , fort de sa représentation électorale que l'on peut estimer dans une fourchette de 15 à 20% de l'électorat , n'a plus comme objectif que d'aider à l'implosion de l'UMP pour prétendre enfin passer le cap incontournable , celui qui mène au pouvoir , aux affaires .

La guerre des chefs de l'UMP est bien l'élément déclencheur du drame droitier qui va se jouer . Tous les prétendants le savent mais ne peuvent y échapper et c'est en coeur qu'ils partent à la bataille fratricide qui annonce déjà leur disparition inéluctable . Il n'aura pas fallu attendre longtemps après la défaite cinglante des législatives pour voir la liste des combattants engagés s'allonger et ce n'est qu'un début .Copé , Jupé et Fillon mais voilà que Xavier Bertrand pointe le bout de son ambition et ne doutons pas qu'ils seront nombreux à prétendre et prétendre encore . Encore une fois et pour le plus grand malheur du pays , il ne s'agit , tout le monde le comprend , que d'une lutte d'intérêts personnels d'où tout projet pour le pays est écarté . Cette droite va nous donner dans les mois à venir le pire spectacle qui soit et les français hébétés en oublieront presque le naufrage du mal socialiste , presque .

Le temps est bien à l'orage et cette classe politique incapable et vénale voit peut-être ses dernières années de nuisance mais il se peut aussi qu'il soit trop tard . Une recomposition totale de la droite française est-elle possible ? A suivre de très près ...
Dernière édition par politix le 26 Nov 2012 23:36, édité 2 fois au total.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

...
 

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar VR-HMS » 19 Juin 2012 23:54

Pas du tout dans l' immédiat , il va sans dire . On le voit sur les têtes des protagonistes UMP sortants . De plus que des gens compétants et pas du tout pris dans les manies " show off / bling bling " de Sarko , comme MAM soient désavoués prouve que c est bel et bien fini pour la droite pour au moins un temps ( comme pour la gauche en Mars 1993) .
Le plus cuisant , c est que c' est ce même Sarko qui avait bel et bien prévu de lâcher ses lieutenants à leur triste sort " OKAZOU " ce même Sarko ( " Le Magnifique :twisted: ) serait battu . Au fait dans un crash aérien ( :twisted: ) ou lorsqu ' un navire s' abime en mer , ce n ' est pas le capitaine ou le ( chauffeur d' avion :twisted: ) qui quitte l' aéronef en dernier( au lieu de faire des photos depuis le cockpit avec son iPhone pour frimer bling bling avec ? :lol: comme un gogolito :lol: ?
C est bien ça, qui se ressemble s' assemble !
Pour revenir à la droite , Sarko avait bel et bien prévu son coup ( depuis 2007 ) : de les lâcher et de nous lâcher en cas de défaite . Quant à avoir lâché des Bertrand , Copé, Morano ... Sarko savait très bien que ces gens là se serait débrouillés comme des manches pour que le bateau à la dérive ne coule pas .

Voilà le résultat de ces gens-là et de cette vermine de leurs supporteurs qui se sont terrés dans leus abimes dans les sombres profondeurs des eaux Du Rhin , comme des Nibelungen sales et poisseux qu ils sont après, en avoir dérobé l' Or !
On ne peut trahir ses origines .

Salut Alber...rrrich !
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar politix » 20 Juin 2012 22:57

Les choses se déroulent comme prévu au sein de l'UMP et peut-être même un peu plus vite que ce que l'on pensait .

La dépêche AFP qui suit montre bien que le combat fait déjà rage , trois petits jours après les législatives ... succulent !

Morano règle ses comptes avec Fillon lors d'un bureau politique de l'UMP houleux

(AFP) – il y a 1 heure

PARIS — Trois jours après la lourde défaite de la droite aux législatives, le bureau politique de l'UMP a été très houleux mercredi et marqué par le coup de colère de Nadine Morano, battue en Meurthe-et-Moselle, qui a réglé ses comptes publiquement avec François Fillon.

"Il faut que nos échanges soient francs et directs", a lancé en introduction le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, selon des participants à cette réunion à huis clos à l'Assemblée nationale. Il a été servi... Certains membres du BP -à commencer par les députés battus- n'ont pas à hésité à vider leur sac.

"Il y a beaucoup de déception. Certains en ont gros sur le coeur et l'ont dit", a confié l'ex-ministre Jeannette Bougrab.

La pression est montée crescendo, certains reprochant d'abord à l'ex-gouvernement Fillon d'avoir refusé de supprimer les triangulaires aux législatives comme le proposaient les députés UMP après la défaite des régionales de 2010. "Un premier scud contre Fillon", décrypte un participant.

La charge est ensuite venue de Nadine Morano. Elle a interpellé M. Fillon en lisant notamment des articles de la presse lorraine qui reprenaient les sévères critiques formulées à son égard par l'ex-Premier ministre après son dialogue en sympathie avec un faux Louis Aliot (FN) dans un canular de l'imitateur Gérald Dahan.

"Pendant que certains étaient dans des champs de pâquerettes, j'étais sur un champ de mines", a lancé l'ancienne ministre. Allusion limpide à M. Fillon, qui a quitté son fief sarthois -ravi par la gauche- pour devenir député de la 2e circonscription de Paris, acquise à la droite.

"Moi je ne tire pas dans la nuque", a encore lancé Mme Morano, jugeant que les critiques de M. Fillon l'avaient "précipitée dans le ravin".

Applaudie par la salle, elle a reçu le soutien de Jean-Marc Roubaud, défait dans le Gard. "Les leçons, vous pouvez les faire au coin des chaumières à Paris mais comptez plus sur nous en province ! Les suceurs de micros invétérés nous emmerdent", a-t-il lâché.

François Baroin, qui avait lui aussi dénoncé les appels insistants de Mme Morano au FN, a répliqué sèchement: "pendant 25 minutes, Nadine a expliqué sa défaite sans, à aucun moment, se remettre en question. Dans ma circonscription aussi, je connais la problématique d'un FN fort".

Assis au premier rang de la salle Colbert, M. Fillon a répondu à Mme Morano sans se retourner vers elle: "Ceux qui ont été battus, je comprends leur colère, leur souffrance. Si j'ai été mal compris, je le regrette".

"On a adopté une position ensemble, ce n'était pas exactement la mienne. Chacun sait que le ni-ni (ni Front national, ni gauche) n'est pas la meilleure solution pour moi, mais je me suis tenu à la position prise ensemble et j'attendais la même chose de tout le monde", a-t-il insisté.

Toujours très en colère à la sortie du BP, Nadine Morano a dit "faire partie de ceux qui lavent leur linge sale en famille". "Donc j'ai amené beaucoup de lessive, parce qu'après moi, j'aime bien quand les choses sont propres (...) Le style +Je tire une balle dans le pied+, ça n'a jamais fait partie de mon comportement politique, j'entends pas être victime de ceux qui le pratiquent".

Interrogé par la presse, M. Copé semblait ravi des difficultés de son rival. "Moi, mon rôle c'est plutôt d'être le chef de famille et que les gens se rabibochent". "Aujourd'hui, ça fait 2 à 0 pour Copé contre Fillon" dans le match pour l'UMP, jubilait un copéiste après la défaite de Xavier Bertrand face à Christian Jacob pour la présidence du groupe.
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar VR-HMS » 21 Juin 2012 00:39

Et bien tout ça , c ' est pas beau à voir .
Copé rassembleur , oui bien sur , au fait , sait il faire autre chose ?
Bertrand battu par Jacob ? Tant mieux !

Le plus décevant est Fillon qd il assure ses arrières à Paris ( ce à quoi Dati s' opposait farouchement )
. Dommage pour Fillon et Baroin : les bonnes plantes ne se développent que dans la bonne terre . Et là il va faloir beaucoup d' angrais .

Les Copé , Bertrand , ces bachoteurs de l' UMP, on en a que faire . Ce sont bien ces têtes-là ( et d' autres ) que l''on ne voulait plus voir bon sang ! Et ça a le culot de prévoir déjà 2017 ? Ça manque pas d'air ces gens -là.

On en a que faire de leur luttes intestines . L' UMP , enfin ce qu' il en reste, doit faire un grand ménage avant de rebondir .
Merci à tous ces pantins ! Et " au revoir " .
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar politix » 25 Juin 2012 21:03

Pendant que la gauche commence à comprendre la gravité de la situation , l'UMP se déchire énergiquement comme nous l'avions prévu . Téléguidées par Fillon and Co , voilà que les deux ex-ministres sarkozystes , Bachelot et NKM , exigent un droit d'inventaire du quinquennat de leur ancien favori . Quel culot ne faut-il pas avoir quand on sait que la seconde , en plus d'être ministre , fût directrice de la campagne de Sarkozy pour les présidentielles .

Quelle délectation d'entendre les deux traitresses exiger une "dédroitisation" du parti , c'est à mourir de rire . Imaginez la tronche de Copé qui commence à réaliser que l'affaire s'engage plus que mal . Inévitablement , l'UMP va se scinder en deux courants principaux , celui de la droite populaire et celui proche du centre et ce sera la fin du parti .

Mais où est donc "Sarko le magnifique" comme l'appelait le petit fan de base miteux ? Où se cache donc Naboléon qui devrait quand même réagir à l'auto-destruction de l'UMP , de son UMP ? Peu importe puisqu'il est évident que l'homme ne bougera pas , ne bougera plus jamais tant il est mort pour la politique mais bien vivant pour les affaires qui l'attendent .
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar VR-HMS » 25 Juin 2012 21:52

politix a écrit:Pendant que la gauche commence à comprendre la gravité de la situation , l'UMP se déchire énergiquement comme nous l'avions prévu . Téléguidées par Fillon and Co , voilà que les deux ex-ministres sarkozystes , Bachelot et NKM , exigent un droit d'inventaire du quinquennat de leur ancien favori . Quel culot ne faut-il pas avoir quand on sait que la seconde , en plus d'être ministre , fût directrice de la campagne de Sarkozy pour les présidentielles .
Quelle délectation d'entendre les deux traitresses exiger une "dédroitisation" du parti , c'est à mourir de rire . Imaginez la tronche de Copé qui commence à réaliser que l'affaire s'engage plus que mal .
Mais où est donc "Sarko le magnifique" comme l'appelait le petit fan de base miteux ? Où se cache donc Naboléon qui devrait quand même réagir à l'auto-destruction de l'UMP , de son UMP ? Peu importe puisqu'il est évident que l'homme ne bougera pas , ne bougera plus jamais tant il est mort pour la politique mais bien vivant pour les affaires qui l'attendent .


excellent Politix ! Je suis mort de rire en vous lisant !
Je dois vous dire qu' autant la NKM me tape sur le système depuis l'affaire du Glycol à CDG , autant j' ai toujours un faible pour Roselyne , et s' il y en a encore un que je soutiendrais à' UMP , c est Fillon. Mais pour Roselyne , c'est très
subjectif .

Plus sérieux , comment Sarko peut-il àce point les laisser tomber aussi bas ? Là je me répète , je n' arrive pas à y croire , surtout qu à part Fillon , Juppé et Baroin , il y en a pas beaucoup pour redresser ce qui reste du Radeau de la Méduse !
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant à droite ...

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 25 Juin 2012 22:55

VR-HMS a écrit:excellent Politix ! Je suis mort de rire en vous lisant !
Je dois vous dire qu' autant la NKM me tape sur le système depuis l'affaire du Glycol à CDG , autant j' ai toujours un faible pour Roselyne , et s' il y en a encore un que je soutiendrais à' UMP , c est Fillon. Mais pour Roselyne , c'est très subjectif .

Plus sérieux , comment Sarko peut-il àce point les laisser tomber aussi bas ? Là je me répète , je n' arrive pas à y croire , surtout qu à part Fillon , Juppé et Baroin , il y en a pas beaucoup pour redresser ce qui reste du Radeau de la Méduse ! [/b][/color]

Les amis, je suis également mort de rîre mais cher VR-HMS, vous n'êtes donc point encore "vacciné" avec la mère Roselyne...qui nous a coûté un sacré paquet....en vaccins :D qu'elle avait fait commander en masse, pour rien. C'est d'autant plus curieux qu'elle connaissait bien la partie, vu qu'elle était antérieurement employée dans une grosse compagnie du domaine en question :lol:

Il a bon dos, comment qu'ils disent?...."par principe de précaution".... :o ;)

Quant à Copé, non! faut pas me demander "d'imaginer sa tronche"...là, c'est une épreuve trop cruelle :shock: :lol:

Je n'en rajoute pas plus, on m'accuserait de faire du délît de sale gueule :P

P.S. Et que dire de la Dati....installée dans le VIIè. arrondissement, par le "fait du prince"....ah ben non! elle qui est issue de la "diversité"....elle préfère une bonne
petite circonscription bien bourgeoise, que d'aller défendre ses "convictions" dans un endroit "sensîble".... Remarquez, on la comprend, Dieu sait ce qu'elle devrait
entendre, de la part des gens du coin, si elle se pointait :shock: :lol: :lol:

Tout le "Sarkozysme" est à l'avenant....à dégu....ler, comme on dit dans l'aviation :D




Ah j'allais oublier de vous parler de ça....juste en passant, quelques notations d'un brillant esprît, sur le "Sarkozysme".... :lol:

« L’état blessé », par Jean-Noël Jeanneney, avec l’exemple de la loi de rétention de sûreté de l’Etat


Image


"Précipitez vous pour lire cet essai aussi nécessaire que roboratif de Jean-Noël Jeanneney publié fin mars par Café Voltaire.

En introduction, voir déjà l'ITV sr France Info.
http://www.franceinfo.fr/politique/les- ... 2012-03-28

On ne présente plus l'historien Jean Noël Jeanneney aux auditeurs de France Culture (1). Mais on rappelle qu'il présida aussi aux destinées de Radio France et de la mission du Bicentenaire de la Révolution française, qu' il fut aussi par deux fois secrétaire d'État dans les années 1990, et enfin président de la Bibliothèque nationale de France de 2002 à 2007. Actuellement président du conseil scientifique de l'Institut François Mitterrand, il a également pris depuis 2009 la présidence des Rencontres photographiques d'Arles.

Autant dire que Jean-Noël Jeanneney est un fin connaisseur des mécanismes de la République, d'autant plus que cet historien est issu lui-même d'une grande famille républicaine : son père Jean-Marcel Jeanneney, plusieurs fois ministre à partir de 1944, et son grand père président du Sénat furent deux importantes figures de la vie politique française.

Doté d'un tel atavisme familial et d'une expérience professionnelle de cette envergure, Jean Noël Jeanneney connait mieux que tout autre les arcanes de l'Etat et les subtilités des rouages de la République française. De plus, d'une culture façonnée par l'esprit des lumières, cet homme affable et courtois sait aussi écouter et il a recueilli bien des confidences dans les grands corps de l'état, des confidences dont il a fait la synthèse dans cet essai, qui pourrait bien prendre l'allure d'un cahier de doléances à l'encontre de l'actuel Président de la République.

"L'Etat blessé" nous livre donc une analyse approfondie des motifs d'exaspération suscités par le comportement du Président actuel dans tous les corps de l'état. les exemples abondent, depuis l'humiliation de ses propres ministres jusqu'aux cas toujours réitérés de mépris des usages républicains ou des lois, qu'on outrepasse en permanence quand elles gênent l'action personnelle. Sans oublier tous les projets de lois lancés au moindre fait divers monté en épingle dans une sorte de folie du tout sécuritaire.

Jean-Noël Jeanneney évoque en particulier les circonstances incroyables qui ont accompagné au sommet de l'Etat l'adoption d'un projet de loi les plus répréhensibles de ce quinquennat, la loi de fév. 2008 sur la rétention de sûreté.

Inspirée par plusieurs faits divers, dont un meurtre à Pau dans un établissement psychiatrique, auxquels le gouvernement a jugé bon de répondre en légiférant à nouveau, la loi a été présentée dès la fin nov. 20072.

Extrait du texte de loi : « à titre exceptionnel, les personnes dont il est établi, à l'issue d'un réexamen de leur situation intervenant à la fin de l'exécution de leur peine, qu'elles présentent une particulière dangerosité caractérisée par une probabilité très élevée de récidive parce qu'elles souffrent d'un trouble grave de la personnalité, peuvent faire l'objet à l'issue de cette peine d'une rétention de sûreté selon les modalités prévues par le présent chapitre, à la condition qu'elles aient été condamnées à une peine de réclusion criminelle d'une durée égale ou supérieure à quinze ans pour les crimes, commis sur une victime mineure, d'assassinat ou de meurtre, de torture ou actes de barbarie, de viol, d'enlèvement ou de séquestration. »

D'aucuns n'hésiteront pas à taxer cette loi de "monstruosité sur le plan juridique". - Quant à Robert Badinter, il déclara notamment « A la justice de liberté fondée sur la responsabilité de l'auteur prouvé de l'infraction, va succéder une justice de sûreté basée sur la dangerosité diagnostiquée de l'auteur potentiel d'un crime virtuel »1 -

De fait, dès la fin février 2008, ce projet de loi s'est retrouvé partiellement censuré par le Conseil constitutionnel. Instance supérieure dans la République française. Et le Président de la République en fonction de contester aussitôt cette décision, toujours dans le même esprit qui consiste à tourner la loi, sans hésiter même à violer les articles de la Constitution dont il est pourtant le premier représentant, quand elle apparait contraire à son objectif et à sa volonté.

Ainsi, au lendemain de ce rejet, il a déclaré qu'il comptait demander au premier Président de la Cour de cassation, de "formuler des propositions pour que la rétention de sûreté puisse être applicable immédiatement".

Tollé quasi général, tant par la majorité que par l’opposition politique. L’Union syndicale des magistrats et le Sybndicat de la magistrature ont alors demandé au premier Président de la Cour de "se déclarer incompétent, car une telle demande serait contraire à l’article 62 de la Constitution de la Ve République, selon lequel les décisions du Conseil s’appliquent aux pouvoirs publics (dont le président de la République) et que par conséquent, celles-ci ne peuvent faire l’objet d’aucun recours".

Et à la fin, le premier Président de la Cour a répondu que, s’il ne s’opposait pas au principe d’une mission sur la récidive, il ne remettrait pas en cause la décision du Conseil, qui s’impose à toutes les juridictions, y compris la Cour de cassation".

Un exemple parmi d'autres, analysés par Jean Noel Jeanneney dans son essai, tellement caractéristique du comportement "présidentiel" où le sans gêne fut sans cesse poussé jusqu'à la caricature, ainsi que le mépris de la culture et de la langue, ridiculisant la France à l'envi aux yeux des pays étrangers.

Il est vrai que la décomplexion fut érigée en règle d'or depuis le premier soir de la Présidence, avec cette soirée au Fouquet's, et le mépris total que révélait pour la fonction présidentielle ce diner si humiliant sur le plan de la symbolique républicaine. L'honneur conféré par des citoyens à leur nouveau représentant dans le concert des nations fut foulé aux pieds par une bonne bouffe entre copains.

Comme l'explique fort bien Jean-Noël Jeanneny, la reconduction de cet homme à cette fonction ferait peser les plus graves menaces sur les structures de la République française. Bonne fille, elle peut beaucoup encaisser, mais on le sait, il y a aussi des chênes qu'on abat à force d'en demanteler la substance de l'intérieur.

Pascale Lismonde

(1) écouter son excellente émission "Concordance des temps", le samedi matin, 10 - 11h" (fin de citation)

(de son blog "Alerte rouge" 24 Avril 2012, sur le monde.fr)




Un petit chocolat, avec le café? :D ;)


Possible enquête contre François Pérol

Avec Reuters Mis à jour le 25/06/2012 à 20:04 | publié le 25/06/2012 à 19:27 Réactions (42)


Une information judiciaire pour prise illégale d'intérêt visant la nomination en 2009 de François Pérol, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, à la tête du groupe Banque Populaire-Caisse d'épargne Natixis (BPCE), initialement refusée, pourrait être finalement ouverte.

Les syndicats Sud et CGT de la banque ont en effet formé un pourvoi en cassation contre le refus d'enquête opposé en mars 2011 par la cour d'appel de Paris. Dans ce cadre, le parquet général de la Cour de cassation a recommandé par écrit d'annuler la décision de refus, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information du site d'informations Mediapart.

La Cour de cassation, plus haute juridiction française, se réunira le 27 juin en audience sur ce dossier et la décision finale sera mise en délibéré. Les syndicats à l'origine de la plainte estiment que l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée a joué un rôle clé dans la fusion des deux établissements bancaires avant d'en devenir le dirigeant en 2009, ce qui constitue selon eux le délit de prise illégale d'intérêt.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel avait refusé les poursuites en estimant que les décisions sur la BPCE n'ont pas été formellement prises à l'Elysée mais au ministère de l'Economie. L'avocat général de la Cour de cassation juge cette analyse trop théorique. "Afin de pouvoir se prononcer en toute connaissance de cause sur la qualification juridique des faits et apprécier si ces derniers valent ou non surveillance, contrôle, ou même simple pouvoir de préparations ou de propositions de décisions - même prise par d'autres - j'incline à la cassation", dit ce magistrat dans le mémoire écrit publié par Mediapart.

L'affaire a déjà fait l'objet d'une enquête préliminaire de police en 2009, classée sans suite une première fois. La gauche avait dénoncé la nomination de François Pérol, déplorant que la commission de déontologie de la Fonction publique n'ait pas été saisie et décrivant l'épisode comme une nouvelle preuve de ce qu'elle voyait comme le "pouvoir personnel" du président Nicolas Sarkozy.

Le délit de prise illégale d'intérêt est puni de cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Affaiblie par les pertes de sa filiale Natixis, qui fut recapitalisée à plusieurs reprises pendant la crise financière, la BPCE est la banque française qui a reçu la plus importante aide de l'Etat français, avec au total 7 milliards d'euros.

Sur le site du Figaro.fr/Économie
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar politix » 30 Juin 2012 20:33

Les hostilités sont officiellement lancées depuis aujourd'hui et la déclaration de François Fillon confirmant son intention de prendre l'UMP est une déclaration de guerre à Copé et sa bande . Si on ajoute à ça les attaques de Bachelot et NKM , nous allons de toute évidence assister à l'éclatement inévitable d'un parti à la dérive , l'été sera chaud entre les prétendants . Pendant ce temps-là , les militants et les sympathisants n'auront de cesse de fuir l'UMP perdu pour la France . :D

Superbe résultat imputable au quinquennat Sarkozy qui aura fait autant de dégâts à son pays qu'à son camp politique .

Sarko le magnifique :lol: :lol:
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar VR-HMS » 30 Juin 2012 21:22

politix a écrit:Les hostilités sont officiellement lancées depuis aujourd'hui et la déclaration de François Fillon confirmant son intention de prendre l'UMP est une déclaration de guerre à Copé et sa bande . Si on ajoute à ça les attaques de Bachelot et NKM , nous allons de toute évidence assister à l'éclatement inévitable d'un parti à la dérive , l'été sera chaud entre les prétendants . Pendant ce temps-là , les militants et les sympathisants n'auront de cesse de fuir l'UMP perdu pour la France . :D

Superbe résultat imputable au quinquennat Sarkozy qui aura fait autant de dégâts à son pays qu'à son camp politique .

Sarko le magnifique :lol: :lol:



C' est tout a fait vrai , cher Politix ; Sako ( "le Magnifique , comme aurait dit Ma Tante ÂGée :x :lol: ) est un vrai bulldozer ; il avait en son temps réussi à exploser le PS en pratiquant l' ouverture , et maintenant qu il les a " laissés " sur le carreau , il a reussi a exploser son propre parti . Il faut le faire qd même . Que Sarkozy revienne en politique , peut être , mais c' est pas pour tout de suite ! En attendant , profitons des dernières heures suplémentaires défiscalisées .... Bientôt nous travaillerons pour payer la dette Italienne ! :lol:
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 30 Juin 2012 21:42

Bonsoir les Gaulois! En tout cas, on peut pas dire qu'ils ne sont jamais solidaires....le sens de "la Communauté" chez eux, ça existe aussi....


Image

Invité du Grand débat d'Europe1 soir, le député Maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany a rhabillé pour l'été les prétendants au poste de secrétaire générale de l'UMP, sauf Jean-François Copé. © EUROPE 1


Le député soutient Jean-François Copé et tire à boulets rouges sur ses concurrents. Extraits.

"Tant qu'ils ne font que se tâter, c'est pas grave." Invité du Grand débat d'Europe1 soir, le député-maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany a rhabillé pour l'été les prétendants au poste de secrétaire général de l'UMP. À l'exception d'un seul.

"Pour diriger un grand parti, il faut un président qui mouille la chemise, qui connait les départements, qui connait les arrières de bistrots, dans lesquels se réunissent les militants et les leaders de toutes les antennes du parti. Il n'y en a qu'un qui peut faire ça : c'est Jean-François Copé", a affirmé ce proche de Nicolas Sarkozy vendredi.

Alain Juppé? "Ce n'est pas sérieux…"

Les autres en ont par contre pris pour leur grade, à commencer par Alain Juppé. Pressé par ses soutiens de se présenter, comme le laisse entendre le Figaro, l'ancien ministre des Affaires étrangères a critiqué cette semaine le match Fillon-Copé. Et selon son entourage, le maire de Bordeaux pourrait même officialiser une candidature à la présidence de l'UMP dans le courant de la semaine prochaine.


"Ce n'est pas sérieux, tacle Patrick Balkany. Ça me parait aberrant que le maire de Bordeaux soit candidat à ce poste. Il a déjà fort à faire dans sa commune et sa région, où il ne reste qu'un député, en Aquitaine. Non, Alain Juppé n'est pas le mieux placé pour diriger le parti."

Fillon? "Il ne le veut pas vraiment…"

Quant à François Fillon, il n'est pas taillé pour le poste, et n'en aurait même pas envie, selon le député-maire. "J'ai beaucoup d'estime et d'admiration pour lui, c'est un homme d’État, sans conteste. Mais je ne vois pas François Fillon diriger un mouvement politique. Vous savez, il a choisi de siéger avec moi à la Commission des Affaires étrangères, qui est un club reposant. S'il avait vraiment voulu diriger l'UMP il aurait été à la Commission des Finances, il se serait battu sur chaque texte, il aurait été le Porte-parole", enchaîne Patrick Balkany.

Le député des Hauts-de-Seine renchérit ensuite, et assure que François Fillon est monté trop haut pour briguer la tête de l'UMP. "Secrétaire général de l'UMP est un job difficile. Un ancien Premier ministre ne peut pas le faire. Une fois qu'on est habitué à ça, aux ordres de Matignon, on ne s'intéresse plus aux réunions de militants", tacle-t-il.

L'occasion pour Patrick Balkany d'en remettre une couche sur Alain Juppé, ancien Premier ministre qui a ensuite dirigé l'UMP. "Alain Juppé était un rassembleur, et il y avait besoin de ça à l'époque. Mais ce n'était pas grand chef de parti", assène-t-il.

sur le site d'Europe 1.fr
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar VR-HMS » 01 Juil 2012 22:21

Guerre ouverte Fillon / Copé . L' été sera chaud sur la Côte , surtout quand Eric Ciotti député UMP des Alpes Maritimes analyse la situation. Allons écoutons le ! :lol:




LE FIGARO. - Pourquoi vous ralliez-vous à François Fillon?

Éric CIOTTI. - Je m'engage totalement derrière François Fillon. Je considère qu'il est le seul à pouvoir rassembler notre famille politique et à la conduire à nouveau vers le succès. François Fillon incarne vraiment la force de l'autorité républicaine. Il est profondément attaché à l'application ferme des compétences régaliennes de l'État. Bref, c'est un homme d'État animé par le seul sens de l'intérêt général qui a toujours refusé les compromis à l'eau tiède. Cette fermeté et ce sens de l'État sont particulièrement attendus par nos électeurs.

Quelles qualités lui trouvez-vous?

François Fillon est gaulliste, et le gaullisme ne peut pas se classer sur un bord ou l'autre de l'échiquier politique. En homme de droite, je retrouve en lui les qualités indispensables pour mener le combat contre les socialistes. Trois mots le définissent parfaitement: la vérité, le courage et la modernité. La vérité: c'est lui qui le premier a su dire quel était l'état réel de la France. Le courage, parce qu'il a su, aux côtés de Nicolas Sarkozy, mener des réformes importantes et difficiles. Et enfin, la modernité, car c'est un homme de son temps, qui a compris que, pour que la France gagne, il fallait
développer la compétitivité des entreprises et diminuer nos dépenses publiques. Il est le seul capable de réunir la France du oui et celle du non à l'Europe, et il est le seul capable de réconcilier la France des territoires et Paris.

Fillon souscrit-il aux mêmes exigences en matière de sécurité?

J'ai beaucoup travaillé avec lui quand il était premier ministre. Il a toujours soutenu les textes législatifs que je
défendais, comme celui contre l'absentéisme scolaire ou celui contre la délinquance des mineurs. J'ai particulièrement
apprécié sa fermeté républicaine. Il est parfaitement conscient de la nécessité d'avoir en matière de sécurité une
politique forte. Je suis convaincu que notre projet pour l'alternance devra comporter un volet audacieux sur la sécurité et la justice, mais aussi un volet majeur sur la refondation du pacte républicain autour des valeurs qui forgent notre identité
nationale.

Craignez-vous que l'UMP pâtisse de la lutte entre Fillon et Copé?

Je ne parlerai pas de lutte, mais de compétition. Nous avons besoin d'une opposition forte et crédible La compétition entre différents talents ne doit pas être occultée. Nous avons quatre mois de campagne. C'est très peu, alors que nous devons rebâtir totalement notre formation politique. Il faut utiliser pleinement ce temps pour aller devant les militants et installer un débat d'idées sans attaques personnelles. Il ne serait pas sain de vouloir raccourcir ce débat pour mieux le
maîtriser.

Êtes-vous favorable à la notion de droit d'inventaire?

Cette notion est ridicule et inconvenante. Je suis et resterai toujours sarkozyste. J'ai d'ailleurs fait part de mon choix à Nicolas Sarkozy. Je sais qu'il ne se mêlera pas de cette élection. Il est pour moi une référence permanente. J'ai apprécié la position de François Fillon assurant que quiconque s'attaquait au bilan de Nicolas Sarkozy l'attaquait lui-même.

Vous êtes très lié à Christian Estrosi, plus proche de Copé.

Nous en avons parlé ensemble. Nous sommes très liés. Et rien, ni personne, localement, ne nous séparera
 

... Il y a quelquechose de Kafkaïen dans cet'etat d'âme ! :D
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 01 Juil 2012 22:35

VR-HMS a écrit:... Il y a quelquechose de Kafkaïen dans cet'etat d'âme ! :D [/color]

Très édifiant, bonsoir cher VR-HMS, et merci de ce post bien instructif! Quoique Fillon soit plus "dîgne" que l'infâme pantin - un peu comme l'actuel Président, même si l'on est pas de son bord politique, procure la satisfaction de le savoir installé en lieu et place du délinquant sexuel que la Gôchunie nous mijotait depuis des lustres (et oui, à ....Sarcelles, il parait que dsk était populaire :shock: ) dont nous avons du supporter les grotesques sautes d'humeur pendant cinq ans, sans parler d'avant - un vrai "Gaulliste" néanmoins, eût immédiatement démissionné, lorsque le Non au référendum, fût outrageusement piétiné, au mépris de la volonté populaire, démocratiquement exprîmée (il paraît que c'est le critère ultime, non?)

Tous ces gens sont des menteurs.
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar politix » 01 Juil 2012 23:04

Mes chers gaulois , il faut se dire que tous les politico-politiciens de l'UMP pourront gesticuler autant qu'ils le veulent pour assurer les places chaudes , il n'en reste pas moins que ce sont les militants dans un premier temps puis les électeurs qui feront la nouvelle droite . Je pense que l'UMP vient de perdre le pouvoir pour la toute dernière fois et qu'elle n'existera plus sous peu . Une très bonne nouvelle pour tout ce qui n'est pas socialiste en France .

Avez-vous noté le silence absolu de ceux qui attendent patiemment que l'inévitable se produise . Pas un mot depuis les législative . La science politique passe aussi par là !
politix
 
Messages: 1043
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar VR-HMS » 02 Juil 2012 07:41

Quoique Fillon soit plus "dîgne" que l'infâme pantin - un peu comme l'actuel Président, même si l'on est pas de son bord politique

Bonjour Cher Hyères ,
Salut les Gaulois ,

Je vous dirais franchement qu' insinctivement je bascule dans ce courrant là . Peut ètre , je me plante royalement . :?:

Bonne Semaine à vous tous .
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1223
Inscrit le: 03 Juil 2011 16:57

Re: Et maintenant , à droite toute ?

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 02 Juil 2012 21:51

VR-HMS a écrit:Quoique Fillon soit plus "dîgne" que l'infâme pantin - un peu comme l'actuel Président, même si l'on est pas de son bord politique

Bonjour Cher Hyères ,
Salut les Gaulois ,

Je vous dirais franchement qu' insinctivement je bascule dans ce courrant là . Peut ètre , je me plante royalement . :?:

Bonne Semaine à vous tous .

Bonsoir cher VR-HMS,

Je vous comprends d'autant mieux, et vous suis 5/5, si j'avais à choisir....Ouf! ce qui n'est pas le cas, étant parfaîtement indifférent à la tambouille qu'ils mijotent :roll:

Mais enfin François Fillon est un peu plus présentable que le monsieur bien nourri, dont j'ai envoyé la photo un peu plus haut (j'en profite pour m'en excuser, auprès des
Gaulois, surtout s'ils sont tombés dessus, juste après le dîner :lol: ), Monsieur Balkany, condamné définitivement pour détournement de fonds publics, et néanmoins
réélu dans "sa" circonscription (pas bravo aux habitants de Levallois-Perret, honte à eux) ou que Monsieur Juppé, réélu quant à lui à la Mairie de Bordeaux :o et pourtant
condamné définitivement également, pour prise illégale d'intérêt....du beau monde, dans le parti du pantin bling-bling (heureusement éjecté par un bon coup de pied au
cul par ce qui reste du "Peuple Souveraîn" :lol:) dont l'entourage comprend des gens fréquentables du genre de l'ex-maire de Grenoble, qui a passé quatre ans derrière les
barreaux, pour faits de corruption....Du beau monde....et en face, la Gôchunie, avec le délinquant sexuel qu'elle comptait nous imposer, si Nafissatou n'avait eu la bonne
idée de faire la chambre, au bon moment, peut aller se rhabiller aussi, si j'ose dire..... :D :P

Bonne semaine à vous, cher VR-HMS, ainsi qu'à tous les Gaulois!
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012 03:22

...
 
Suivant

Retour vers POLITIQUE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 4 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron