Elections législatives 2012

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar politix » 11 Mai 2012, 23:55

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et en l'occurrence , aucun des deux préceptes n'est présent dans le flot de bêtises que je viens d'essayer de décrypter dans cet amas confus de mots qui prétendent pourtant avoir un sens . Echec !

Les choses sont simples , claires et évidentes mais apparemment pas pour tout le monde et persister à vouloir absolument les faire admettre par des esprits revanchards et donc obtus revient à donner du caviar à des cochons .

On rigole encore de l'assurance ridicule du pronostiqueur de la victoire de Sarkozy le magnifique , on attend avec impatience les législatives comme un dîner de cons dont on sait déjà qui tiendra le rôle de Pignon sur le forum .
politix
 
Messages: 1158
Inscrit le: 16 Sep 2011, 18:59

...
 

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 12 Mai 2012, 00:41

Alexandre G. a écrit:Heureusement que je suis là pour te faire exister mon petit pote, sois un peu patient avant de te palucher avec ta névrose.

Aveuglé que tu es par ton front trop bas, tu ne réalises même pas que tu viens de dire exactement la même chose que moi.

Si vague rose à l'assemblée par nature même ce sera les mortes eaux du FN, en termes de députés, pas de groupe FN, la gauche n'a plus besoin de l'extrême droite dont les Français ne veulent pas. Ceux qui ont voté pour Marine Le Pen ne sont pas les seuls tenants d'un vote d'adhésion, nombreux sont ceux qui ont voté utile pour battre Sarkozy. François II, une fois élu, nombreux parmi les 6 millions vont s'empresser de voter à gauche, et le FM l'aura dans le fion, pardon de le dire.

Seul l'espoir d'une cohabitation peut laisser imaginer un peu de place pour quelques Frontistes. Personnellement, si je regrette que Nicolas Sarkozy ait échoué de peu à 500 000 voix près, je ne suis pas pour autant traumatisé, il ne faut pas prendre tes désirs pour des réalités pauvre Politix, et pas inquiet non plus comme la majorité des Français, car ce bon François n'a aucune marge de manœuvre.

La vague rose et fini pour le Front Bas.
La cohabitation et quelques bonnes chances pour des Frontistes moins bornés que les autres.

Dîtes, cher Alexandre G. je vois que grâce à kavok, l'expression "se palucher" devient familière sur notre forum ;) J'en connais la signification, à présent :oops:

Autre chose de plus important: je viens de lîre un article de fond, qui me semble fort intéressant, à plusieurs tîtres, et explique bien des choses de la défaite de N.S.. Pour ceux qui ne l'ont pas lu, je me permets de le poster, ils y trouveront, je crois, matière à réflexion car il démontre bien combien la stratégie électoraliste de notre désormais ex-Président, était vouée à l'échec, quoique brillamment portée à bout de bras par un ancien très proche collaborateur de Philippe de Villiers, étrangement muet au cours de toute cette campagne, et qui est vraiment politiquement mort le pauvre!

L'une des plus réelles raisons de l'échec de N.S. est sa conception "à l'ancienne" de faire de la politique: aucune conviction, juste de l'esbrouffe. Il a échoué sur toute la lîgne - mais il n'y a strictement rien d'étonnant à cela, puisqu'il a fait le job, conformément au plan - à peîne entamé les profondes réformes dont le Pays a cruellement besoin, après des décennies d'enfumage, par une classe politique honnie, toute préoccupée de son propre avenir, et du maintien de ses privilèges, tandis que les Français sont un peu moins libres de leur Destin, chaque jour, le tout sur fond d'une répugnante propagande moralisante, dans laquelle communient bobos de droite et bobos de gauche, à défaut d'imaginer un autre avenir pour la France, que celui qui leur est inspiré par les valets du mondialisme, et les représentants de la super-classe mondiale, petits-bourgeois enrichis dont toute l'ambition se résume à servîr les intérêts de leurs puissants protecteurs, en cantonnant les populations dans un rôle grotesque de figurants politiques. Quelques écueils sur leur route, les bas du front ne sont pas tout à fait prêts encore à doubler leur rôle traditionnel de "cochons de payants" par celui de cocus toujours-ravix ;) Les années qui viennent verront la poursuite de cette lutte au corps-à-corps, dont l'enjeu se nomme Liberté....

Ne vous en déplaise, seule Marine incarne-t-elle actuellement, réduite à la portion congrue, la seule proposition structurée d'une force politique, apte à arracher les Français à la servîtude politique, morale, et même économique puisque les messieurs de la Finance internationale sont invités à la curée des peuples, et refuser l'abdication définitive de ce qui fit leur singularité de civilisation, depuis près de deux millénaires...Séchez vos larmes, cher Alexandre G., ...Nicolas et...j'allais dire Pimprenelle!....Nicolas et Carla ne représentent strictement rien que deux minuscules petits pantins de bois et de chiffons, qui ont occupé le devant de la scène, pendant le bref instant qu'a duré le "Sarkozysme", retourné au néant dont il était sorti, pour envoyer un peu de poûdre aux yeux, sur fond de Fouquet's et de Bahamas, des pauvres Françaises et Français, médusés et qui ne savent même plus à quelle sauce ils vont être mangés, ni à quel saint se vouer, pour sortir du cauchemar sans fin de leur décadence, agrémentée toutefois des répugnantes doses de réjouissances populaires forcées, dont on se demande si elles ne finissent pas par rendre plus insupportable encore, leur supplice.





Image





Buisson ne veut pas porter le chapeau

Le Point.fr - Publié le 09/05/2012 à 13:46 - Modifié le 09/05/2012 à 14:39

Selon le conseiller le plus influent de Sarkozy, sa stratégie très à droite était la seule possible.


"Si Nicolas Sarkozy perd, c'est que je l'aurai mal conseillé." Patrick Buisson faisait claquer ces mots devant nous, il y a un an tout juste, en mai 2011. Ce jour-là, les yeux du polito-idéologue le plus influent du quinquennat avaient l'éclat de l'orgueil bien placé : là où se joue l'idée que l'on se fait de soi-même.

Nicolas Sarkozy a perdu. Cette élection est sa défaite avant d'être la victoire de François Hollande. Buisson, cet intellectuel maurrassien qui, de 2005 à 2012, a inventé, puis façonné le sarkozysme, a-t-il mal conseillé son candidat ? C'est l'histoire que vont (se) raconter tous ces ministres, tous ces dirigeants de l'UMP que, cinq ans durant, cet "irrégulier" - le mot est de lui - venu de la droite de la droite n'a pas daigné rencontrer ni même rappeler. Tous les gaullistes, les humanistes, les centristes, les Juppé, Fillon, Raffarin, Guaino, qui n'ont cessé de prononcer les deux syllabes sifflantes de son nom d'arbrisseau comme s'il s'était agi du diable. Tous ceux qui jalousaient l'influence que l'ancien directeur de Minute puis de Valeurs actuelles exerçait sur Sarkozy. Tous ceux qui contestaient ce que le président avait dit de son cartomancien préféré en le décorant de la Légion d'honneur, en septembre 2007 : "C'est grâce à lui que j'ai été élu." Considérera-t-il, cette fois-ci, que c'est par sa faute qu'il a été battu ?

Le pouvoir d'achat, c'est comme le beau temps"

"Ce soir, j'ai eu une pensée compatissante pour Buisson. Il va se faire massacrer", confiait un cacique de la majorité sitôt connus les résultats du... premier tour. "Comment voulez-vous, poursuivait-il, que Buisson, qui avait pour mission de siphonner le Front national, survive à ce résultat : Marine Le Pen à presque 18 % ? Sa stratégie a légitimé et crédibilisé les thématiques du FN. Il est mort !" C'est, dans un premier temps, tout l'inverse qui s'est produit. Sarkozy a remercié son conseiller, le 22 avril : "Sans toi, je n'étais pas au second tour." Le même soir, le président a eu quelques mots férocement ironiques à l'intention d'Alain Juppé et de François Fillon : "Quand je pense que certains voulaient que je fasse campagne au centre..." C'est la première chose qu'il leur a assénée lorsqu'ils sont arrivés à l'Élysée. Comment mieux dire qu'il n'a pas apprécié leurs réserves sur la stratégie droitière ?

Dans cet entre-deux-tours, Buisson a été le "dernier espoir du président", selon l'expression de l'ancien ministre Hervé Novelli, qui soulignait alors : "Pendant quinze jours, plus personne à l'UMP ne peut contester officiellement l'école buissonnière." Laquelle reposait sur l'analyse suivante, étayée par Buisson devant Sarkozy : "Le vote pour Marine Le Pen n'est pas un vote de protestation, c'est un vote d'adhésion aux idées du FN. Les 6,5 millions de gens qui ont voté pour elle expriment leur attachement à un mode de vie et leur refus de la mondialisation. Ces 6,5 millions de gens, vous allez en faire quoi ? L'immigration arrive en tête comme motivation pour 86 % de ceux qu'on sonde. Dans les enquêtes d'opinion, l'emploi et le pouvoir d'achat sont des items rhétoriques. Leur négativité n'existe pas. Personne n'est contre le pouvoir d'achat. C'est comme le beau temps, ce n'est pas clivant."

"Bande de crétins"

Le soir du premier tour, Buisson grondait dans le téléphone : "Vous vous êtes trompés sur tout, vous, la médiacratie ! Bande de crétins, si on avait fait une autre campagne, si on avait adopté une autre stratégie, Sarkozy était à 22 %, Marine Le Pen à 23 %, et c'était un 21 avril à l'envers ! Il n'y a pas besoin d'être un expert en politologie pour comprendre cela. Comment voulez-vous que des électeurs qui hésitent entre Le Pen et Sarkozy le choisissent, lui, s'il ne fait pas campagne au peuple ? On a eu la bonne stratégie. On a bien senti ce qui se passait dans le pays." Comment, alors, expliquer que Sarkozy arrive deuxième derrière Hollande ? "Ce sont les couillons qui ont parlé de nommer Bayrou Premier ministre. Vous savez bien : Juppé, Raffarin et Pécresse..." Buisson n'a pas attendu de connaître le résultat du premier tour pour s'indigner des déclarations publiques de ces trois "irresponsables", s'offusquait-il, qui ont commencé de faire des appels du pied à Bayrou dès la fin du mois de mars. Quand on lui fait remarquer que Sarkozy n'a pas fermement démenti, et que, surtout, il a annoncé sur France 2, le 12 avril, que "si c'était à refaire", il referait l'ouverture, Buisson soupire : "Le président a perdu du terrain quand il s'est mis à parler d'ouverture. Tout ça nous a fait perdre 2 points." Il faut reconnaître à Buisson une vraie constante : il s'est toujours insurgé contre l'ouverture. Depuis 2007. "On ne peut pas se faire élire sur un programme de droite décomplexée et prétendre gouverner avec des socialistes", pestait-il à l'époque. Sarkozy n'a pas tenu compte de ses mises en garde.

Car Buisson n'a pas été écouté sur tout et il tient à le faire savoir, à présent qu'il est le mieux placé pour être désigné à la vindicte publique comme l'affreux père de la défaite. "Si Nicolas perd, Patrick sera le premier à être mis en cause", confirmait Brice Hortefeux à la veille du second tour. Ce n'est pas pour rien que Buisson, anticipant ces attaques, a tenté de se dédouaner auprès de nous tant qu'il était encore temps : pendant l'entre-deux-tours. Comme si, pour lui, l'heure était à l'inventaire avant liquidation. Il fallait l'entendre rappeler son hostilité à l'ouverture, donc ; il fallait le voir pointer les conséquences dans les sondages, sitôt que ladite ouverture s'est invitée dans la campagne de Sarkozy. "Regardez les courbes !" insistait-il. Et de nous faire passer un graphique "passionnant et d'une lisibilité parfaite", assurait-il. On y observe que Sarkozy commence à baisser juste avant l'égalité des temps de parole, quand "le message devient confus parce que l'idée d'ouverture est réactivée". C'est-à-dire quand le président-candidat dévie de la ligne Buisson.

Un "homme vraiment curieux" (Hortefeux)

"Sarkozy aurait dû être à 30 %", martèle-t-il, avant de nous inviter à lire ce que le géographe Christophe Guilluy a déclaré à Marianne ("La stratégie Buisson n'a pas échoué") et ce que Valérie Pécresse a affirmé dans Le Figaro du 26 avril ("L'analyse de Patrick Buisson est juste depuis le début"). Buisson, qui recense les mots aimables à son endroit, sera heureux d'apprendre que Hortefeux ne pense pas autre chose : "Nicolas est monté tant qu'il a suivi la stratégie de Buisson. Quand la ligne a été brouillée, il a baissé. C'est Buisson qui avait raison", conclut-il en précisant : "Je n'ai aucune affinité particulière avec lui. C'est un homme vraiment curieux. Nicolas aussi pense qu'il est un peu fou, mais il a une totale confiance dans son analyse de l'opinion." Même ce ministre, ô combien rétif aux "buissonneries", le concède : "Je ne suis pas sûr qu'on aurait gagné avec une autre stratégie." On croirait entendre Buisson : "Il n'y avait pas d'autre campagne, pas d'autre stratégie possible que celle que j'ai proposée."

Peut-être. Mais voilà : il faut un coupable. Certes, pour ne pas le devenir, celui-là vous indique qu'il a "émis toutes les réserves possibles et imaginables au sujet du choix de Nathalie Kosciusko-Morizet comme porte-parole du candidat. Une bobo pour s'adresser aux électeurs du FN, c'était une erreur de casting." Certes, il vous relate qu'il a plaidé pour une entrée en campagne "un mois plus tôt. Quand on est challenger, on a intérêt à faire une campagne raisonnablement longue." Certes, il regrette la campagne de 2007 : "La campagne de 2012 a été beaucoup moins transgressive. En 2007, Nicolas prononce les mots racaille et Kärcher." Certes, il vous annonce en ronchonnant : "On ne peut pas obtenir satisfaction sur tout, dans une campagne." Qu'importe : il était le gourou ; il sera le bouc émissaire.

Mayonnaise

"Patrick a été préposé pour rattraper une mayonnaise. Or, une mayonnaise, c'est irrattrapable, estime Philippe de Villiers, dont Buisson fut le conseiller et l'ami. Il aurait dû dire à Sarkozy que ce n'était pas possible." Au lieu de quoi il a voulu y croire. "Vous n'entendez pas la voix sépulcrale qui monte des entrailles de la terre de France ? nous apostrophait-il fin mars. Clovis, Jeanne d'Arc, Bayard ! Nicolas Sarkozy est porté par une dynamique qui va l'emmener à l'élection. Ça ne va pas faire plaisir aux journalistes, mais il va être réélu." À peine un mois plus tard, à une semaine du second tour, notre homme se projetait déjà dans l'après-défaite : "Entre l'UMP et le FN, l'affrontement aura lieu, c'est sûr. Ce sont deux locomotives lancées à toute vitesse sur les mêmes rails. Si Sarkozy est battu, la droite aura les plus grandes difficultés à reconstruire une offre politique compétitive." À moins qu'elle ne fasse appel à ses services.

http://www.lepoint.fr/politique/electio ... 37_324.php
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar kavok » 12 Mai 2012, 05:39

La question que se pose bcp de gens autour de moi au vu de la campagne light qu'il a mené et que je vous pose est : avait-il vraiment envie de gagner et d'en reprendre pour 5 ans dans un tel contexte ?
kavok
 

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Alexandre G. » 12 Mai 2012, 08:18



Bien vu kavok ! On peut de poser cette question, au vu du débat avec Hollande. Quand il le laisse asséner 16 fois ses " Moi Président Je " ....

Plus envie de se battre sur ce terrain, celui d'un débat transformé en ring de boxe. Le Président Sarkozy a lutté jusqu'au bout fût-ce au prix de s'adresser aux bas du front, et et il a échoué de peu. Mais dans ces conditions la France est sauvée du danger extrémiste bleu marine, car une fois de plus ou la gauche est ultra majoritaire, favorisée par le Front, qui ne sera pas remercié, ou la droite se maintient avec quelques Frontistes et ce sera le bordel à l'assemblée.

Dans tous les cas les Bleus Marine auront perdu et retomberont. Décidément les bleus de l'équipe de foot, d'Air France, ou de Marine, ce sont toujours des blouelitos....
Schrammitos, Politixomitos, Blouelitos, c'est toujours la lose.

Alexandre G.
 

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar politix » 12 Mai 2012, 10:19

Intéressons-nous plutôt au cas emblématique du duel qui s'annonce à Hénin-Beaumont entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon .

Marine Le Pen a réalisé un score très fort au premier tout de la présidentielle avec 35.5% alors que JLM ne scorait qu'à hauteur de 12% . L'ensemble des voix de gauche représentait 38% contre 51% pour celles de droite et malgré les consignes stupides pour faire obstacle au RBM , l'UMP ne pourra pas retenir ses électeurs de tout faire pour punir Mélenchon qui reste pour ces gens-là , l'homme à abattre . En pleine déroute et après la gifle des présidentielles , l'UMP dans sa détresse , se sera plus écouté par ses sympathisants .

Courageux Mélenchon qui , en cas de défaite face à Le Pen , prendra un net coup d'arrêt dans ce qu'il croyait être une ascenssion fulgurante mais qui en réalité a été une performance honorable et sans doute sporadique .
politix
 
Messages: 1158
Inscrit le: 16 Sep 2011, 18:59

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Alexandre G. » 12 Mai 2012, 10:39


Mélenchon - Le Pen : le nouveau face-à-face à Hénin-Beaumont
LE MONDE | 12.05.2012 à 09h38 • Mis à jour le 12.05.2012 à 09h53


http://abonnes.lemonde.fr/politique/art ... 23448.html


Voilà un symbolique combat génial à venir. Dans les extrêmes il y a les bons extrêmes et les mauvais. Il y a les bons fascistes et les mauvais, il y a les extrêmes de la nuit des longs couteaux et ceux de la résistance, il y a des escadrilles franco-russes et il y a les collabos de Vichy, et Pétain.

La France est ainsi faite et Jean-Luc Melanchon en jouera à merveille. Tout faire pour battre Marine Le Pen, voilà un challenge que va certainement réussir toute la Gauche rassemblée autour d'un tribun exceptionnel, d'un homme qui plaît aux ouvriers.

Parions que Politixomitos l'aura dans le fion, et que Melanchon sera élu.... Dur dur pour la belle blonde....
Dernière édition par Alexandre G. le 12 Mai 2012, 10:46, édité 1 fois au total.
Alexandre G.
 

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 12 Mai 2012, 10:44

Pour compléter votre post, cher Politix....UNE photo, dans laquelle s'incarne une certaine espérance française....VIVE LES "BAS-DU-FRONTS" ET LES FRANCAIS DE TOUJOURS,
dont le bulletin de vote, chèrement gagné par leurs aïeux, a plus de valeur que la feuille de papier-cul à laquelle il est pour l'instant réduit....

Là c'est sûr, on n'est pas chez les gratteuses de guitare à la mode, et autres bobos du show-bizz mondialiste branché....juste une famille française, qui n'entend pas qu'on lui dicte sa loi! Vive la France! Vive l'Espérance! Vive la Liberté! A bas les tyrans! A bas les poltrons et les gueux, qui portent la lîvrée des traîtres et des pourris!




Image





Image


Tu sais où tu peux te le mettre, ton index, mon gros guignol? Mon révolutionnaire de mes deux-en charentaises, mon garde-rouge au couteau entre les dents,
à dix mille euros par mois (+ les petites douceurs en nature ;) ) et déguisé en grand-bourgeois endimanché, n'y manque que le cigarillos et la cravatos-et-lodenos LVMH...ben! LVMH-OS :P
Dernière édition par Hyères-Le-Palyvestre le 12 Mai 2012, 10:55, édité 1 fois au total.
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Alexandre G. » 12 Mai 2012, 10:55






C'est marrant mon très cher HLP, mais quand même vous donnez sérieusement dans la lutte des classes....
Ne comprenez-vous pas que sur ce terrain là, la Gôche comme vous dites l'emportera toujours.

C'est dommage que vous ne compreniez toujours pas que le salut pour le FN était de faire élire Sarko le Magnifique...

Certes la sratégie si chère à l'autre Politixomitos, est après nous le déluge et après cinq ans on ramassera la mise....
Que nenni ! Après cinq ans les Cope, NKM, etc .... Seront toujours là, rassemblés, organisés, intellectuellent supérieurs à ces extrêmes de droite, qui à l'inverse de la gôche n'ont pas et n'auront jamais le monopole du cœur ....

Eh oui !





Alexandre G.
 

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar politix » 12 Mai 2012, 12:53

En totale osmose avec vous HLP , le seul avenir possible pour ceux qui veulent que la France conserve un futur en tant que tel . Coopération internationale économique bien sûr mais sauvegarde de la souveraineté , des frontières , des traditions , de la culture et d'une identité vieille de plusieurs millénaires .

Laissons hurler ceux qui ont tout perdu depuis des années et qui menacent puis tentent d'effrayer dans un dernier râle inutile et pitoyable .

Sans doute la dernière chance de choisir entre mondialisation totale et indépendance intelligente , entre Islam invasif et laïcité , entre prospérité et décadence , entre ordre républicain et insécurité totale .

L'UMP vit ses dernières semaines en tant que force politique homogène et la gauche au pouvoir finira de convaincre par sa médiocrité et son échec annoncé , qu'il faut enfin envisager une autre gestion de la patrie , de la nation , de la France . Nous sommes aux termes d'un système qui a prouvé son incapacité totale à assurer un avenir acceptable aux générations suivantes . Soyons conscients que nous vivons un virage historique et nombreux sont les autres pays européens qui entament fièrement et courageusement la même marche vers le vrai changement .

Débattons calmement et de façon coutoise en ne prêtant plus attention aux quelques bruits parasites émis par le même esprit toujours aussi dépourvu , atteint des symptômes si caractéristiques de l'agonie des races quand elles s'éteignent . Celle des vaincus en l'occurrence !
politix
 
Messages: 1158
Inscrit le: 16 Sep 2011, 18:59

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar avechelice » 12 Mai 2012, 13:23

Salut,

Pour le moment .. mon interet se détourne quelque peu des législatives a venir en Françe ...
En effet .. ce qui se passe en Grèce pourrait bien avoir d'énormes conséquences sur les politiques et avenir économique de l'Europe
Les banques risquent (a nouveau) de devenir des mendiantes et les taux de croissances encore revu a la baisse ....

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1211
Inscrit le: 09 Nov 2011, 18:29

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 12 Mai 2012, 13:27

politix a écrit:En totale osmose avec vous HLP , le seul avenir possible pour ceux qui veulent que la France conserve un futur en tant que tel . Coopération internationale économique bien sûr mais sauvegarde de la souveraineté , des frontières , des traditions , de la culture et d'une identité vieille de plusieurs millénaires .

Laissons hurler ceux qui ont tout perdu depuis des années et qui menacent puis tentent d'effrayer dans un dernier râle inutile et pitoyable .

Sans doute la dernière chance de choisir entre mondialisation totale et indépendance intelligente , entre Islam invasif et laïcité , entre prospérité et décadence , entre ordre républicain et insécurité totale .

L'UMP vit ses dernières semaines en tant que force politique homogène et la gauche au pouvoir finira de convaincre par sa médiocrité et son échec annoncé , qu'il faut enfin envisager une autre gestion de la patrie , de la nation , de la France . Nous sommes aux termes d'un système qui a prouvé son incapacité totale à assurer un avenir acceptable aux générations suivantes . Soyons conscients que nous vivons un virage historique et nombreux sont les autres pays européens qui entament fièrement et courageusement la même marche vers le vrai changement .

Débattons calmement et de façon coutoise en ne prêtant plus attention aux quelques bruits parasites émis par le même esprit toujours aussi dépourvu , atteint des symptômes si caractéristiques de l'agonie des races quand elles s'éteignent . Celle des vaincus en l'occurrence !

Reçu 5/5, politix: ça sent sa dhimmitude à 3 km. (j'utilise un mot politiquement correct ;) ) mais de désespérons pas, malgré notre propension à être toujours en retard
d'une guerre! Espérons que nos compatriotes, même aveuglés par la si puissante et insidieuse propagande, finissent par ouvrir grands les yeux sur le réel! S'ils veulent se donner la peîne de survivre!

A leur décharge, il faut dire que cette situation est inédite dans toute l'Histoire, et impose une telle révolution mentale et intellectuelle, tous nos codes traditionnels étant en
passe d'être broyés. Que veut dire le "vivre ensemble" républicain quand nous est imposé par la violence, le "vivre tous ensemble" de l'idéologie mondialiste,communautariste
et mortifère, pour les anciennes nations souveraînes??? :shock: Le vote ethnique qui s'est déjà manifesté Dimanche dernier, en donne déjà long à penser....
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar limacharlie » 12 Mai 2012, 14:35

Toutes ces discussions c'est vent...
Ni Hollande, ni Marine ne réindustrialiseront rien du tout (y' savent même pas visser un boulon sans le foirer).
La seule chose qu'ils peuvent faire, c'est nous piquer du pognon.. et c'est ce qu'ils vont faire.
limacharlie
 
Messages: 1727
Inscrit le: 07 Août 2011, 08:41

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar politix » 12 Mai 2012, 14:58

limacharlie a écrit:Toutes ces discussions c'est vent...
Ni Hollande, ni Marine ne réindustrialiseront rien du tout (y' savent même pas visser un boulon sans le foirer).
La seule chose qu'ils peuvent faire, c'est nous piquer du pognon.. et c'est ce qu'ils vont faire.


Sarkozy vous en a donné beaucoup de pognon ?

Quelques milliards d'euros gaspillés dans des interventions internationales qui n'ont rien apporté à la France , entre 500 et 600 milliards d'augmentation de la dette , une augmentation du chômage exceptionnelle , une réforme ridicule des retraites et surtout pas financée contrairement aux affirmations mensongères de l'ancien gouvernement , un matraquage en règle des automobilistes , la fausse disparition de la taxe pro remplacée immédiatement par l'aberrante CFE , des scandales financiers à répétition , etc , etc , etc .... et la liste serait trop longue à dresser dans son intégralité . Les plus grosses surprises concernant le quiquennat Sarkozy restant à venir et nous serons sur les fesses quand nous serons informés .

Alors certes , la gauche ne fera et ne sera pas mieux mais avec un peu de chance , ce sera la dernière épreuve à supporter de cette classe politique qui ne s'affronte que devant les caméras . L'UMPS est vraiment le terme idéal pour qualifier cette mafia qui nous gouverne depuis tant d'années . Ces incapables ont mis en marche l'appauvrissement de la France voilà plus de 30 ans et que ce soit le droite ou la gauche qui se sont succédées , à aucun moment la situation n'a cessé de se dégrader . Rien de positif en trois décennies que du mauvais et à tous les niveaux .

Oui , c'était mieux avant , avant que des incapables se soient octroyés les commandes du pouvoir . Le déclin de la France commence le 10 mai 1981 et prolifère depuis .
politix
 
Messages: 1158
Inscrit le: 16 Sep 2011, 18:59

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar limacharlie » 12 Mai 2012, 15:43

politix a écrit:Oui , c'était mieux avant , avant que des incapables se soient octroyés les commandes du pouvoir . Le déclin de la France commence le 10 mai 1981 et prolifère depuis .


Le déclin (relatif) de la France, il a commencé bien avant.

Nous avons eu le malheur d'être vaincus en 40... pendant les cinq ans qui ont suivi, les allemands ont développé des tas de nouvelles technos..

Mais aussi les Anglais, les américains, qui eux n'ont pas été vaincus.

Oui, l'allemagne a perdu la guerre, mais les capacités technologiques étaeint intactes.

Pas besoin de chercher bien loin le pourquoi on n'est pas industriels. Et les oeillades appuyées de De Gaulle vers Moscou ne sont pas pour rien dans la perte de vitesse.

L'immigration n'y est pour rien et Marine n'y changera rien. Si tant est qu'il soit possible, le processus de remontée dans la course sera long, très long. Sarko avait quelque part commencé.. le FN l'a jeté dehors... Et il a fait cadeau aux Francais de 5 années de socialisme supplémentaire..
Le résultat : elle risque de se faire battre par Mélanchon... :mrgreen:

Mon avis est que le FN vient de faire une grosse erreur, que dis-je : une très grosse erreur ...Celle qu'il ne fallait pas faire...
Elle avait la possibilité d'éjecter la gauche et de faire poids sur la droite traditionnelle. Au lieu de cela elle a préféré revenir aux discours et thèmes traditionnels de son père, au deumeurant excellent orateur, mais qu'elle n'égale pas..
limacharlie
 
Messages: 1727
Inscrit le: 07 Août 2011, 08:41

Re: Elections législatives 2012

Message non lupar politix » 12 Mai 2012, 16:31

limacharlie a écrit:
politix a écrit:Oui , c'était mieux avant , avant que des incapables se soient octroyés les commandes du pouvoir . Le déclin de la France commence le 10 mai 1981 et prolifère depuis .


Le déclin (relatif) de la France, il a commencé bien avant.

Nous avons eu le malheur d'être vaincus en 40... pendant les cinq ans qui ont suivi, les allemands ont développé des tas de nouvelles technos..

Mais aussi les Anglais, les américains, qui eux n'ont pas été vaincus.

Oui, l'allemagne a perdu la guerre, mais les capacités technologiques étaeint intactes.

Pas besoin de chercher bien loin le pourquoi on n'est pas industriels. Et les oeillades appuyées de De Gaulle vers Moscou ne sont pas pour rien dans la perte de vitesse.

L'immigration n'y est pour rien et Marine n'y changera rien. Si tant est qu'il soit possible, le processus de remontée dans la course sera long, très long. Sarko avait quelque part commencé.. le FN l'a jeté dehors... Et il a fait cadeau aux Francais de 5 années de socialisme supplémentaire..

Mon avis est que le FN vient de faire une grosse erreur, que dis-je : une très grosse erreur ...Celle qu'il ne fallait pas faire...
Elle avait la possibilité d'éjecter la gauche et de faire poids sur la droite traditionnelle. Au lieu de cela elle a préféré revenir aux discours et thèmes traditionnels de son père, au deumeurant excellent orateur, mais qu'elle n'égale pas..


Mais enfin , que faites-vous des trente glorieuses ?

La France n'avait rien à envier à aucun autre pays avant que des décisions aussi irresponsables que nocives soient prises lors de la présidence Giscard . Elu quelques années plus tard et héritant de caisses pleines , Mitterand n'eut de cesse que de ruiner le pays et de le livrer pieds et poings liés à une Europe nuisible et une immigration incontrôlée extérieure mais aussi intérieure .

Le FN n'est en rien responsable de la défaite de Sarkozy le 6 mai et d'ailleurs , lui-même s'est empressé de crier haut et fort qu'il était le seul responsable de son échec . Pour une fois , il avait raison . Cet homme , qui avait tant promis mais rien tenu , avait en 2007 toutes les clefs pour réussir et malgré une crise économique mondiale et ses effets désastreux qu'il est impossible de lui reprocher , il fît aussi faux bond dans les domaines où il lui était possible d'intervenir comme il s'y était engagé . Mais rien ne vint .

Quelle est donc cette idiotie qui voudrait que l'on compte sur les voix de ceux que l'on insulte et qu'on dénigre pour pouvoir remporter des élections ?
Quel est ce discours scandaleux qui voudrait que l'on montre du doigt plus de 2 millions de français (dont je fais partie) qui ont eu le courage et surtout l'entière légitimité de voter selon leurs convictions en glissant une enveloppe vide dans l'urne ou de voter blanc si vous préférez ?
Quelle est cette mode outrancière de traiter de fascistes des citoyens excédés par la mauvaise gouvernance qu'ils subissent depuis des dizaines d'années ? De quel droit ?

Tout un discours pervers relayé en permanence par des médias trop proches du pouvoir et qui ont oublié la notion d'indépendance de leur mission d'information . Relayé aussi par des petits bobos de droite ou de gauche qui ne pensent qu'à leur petit intérêt personnel comme ce Mr G qui représente parfaitement bien tout ce que le peuple , le vrai ne veut plus entendre . Le discours de bourgeois parisiens qui ont la grande peur de voir les choses changer mais qui ne sont jamais confrontés aux réalités effrayantes de la vie . Ces gens-là ne cherchent pas de travail , ne prennent jamais les transports en commun , ne vivent pas dans ces banlieues infestées de racailles dangereuses mais ont quand même la prétention de dire aux autres ce qui est bien , ce qui est mal et comment il faut voter .

Mr G qui idolatre Sarkozy aux présidentielles mais soutient Mélenchon aux législatives ! Toujours dans le camp de la lose décidément !
politix
 
Messages: 1158
Inscrit le: 16 Sep 2011, 18:59

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers POLITIQUE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 5 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron